Episode 2496 du lundi 19 mai

Publié le par cécile

 

 

Maati est avec Laila. Il lui demande si elle se sent à l’aise pour étudier comme il faut et si elle s’est fait des amis de confiance. Elle n’en a pas encore. Elle ne sent rien de bizarre. Il aimerait savoir pourquoi Said s’est fait traiter de sale arabe. Elle ne sait pas. Pour lui c’est intolérable car il est brillant et intelligent et il va tous les écraser avec sa mention. Il l'a vraiment en travers de la gorge. Il lui demande de venir lui dire s’il se passe quelque chose. Said arrive, son père veut qu’il reste dans un bon état d’esprit. Mais Said lui affirme qu’ils ne l’aiment pas et ils continueront.

Elise rattrape Jonas. Elle lui demande s’il fait la tête et pourquoi il ne répond pas au téléphone. Il ne lui a pas donné de nouvelles. Il a quelque chose à lui dire et ce n’est pas facile alors il repousse. Il sait qu’elle l’attend depuis la mort d’Anna. Il a cru qu’ils pourraient rester potes mais apparemment elle n’y arrive pas. Elle a été géniale quand Anna est morte. Il ne veut pas lui faire de peine mais il ne veut pas sortir avec elle. Elle lui demande ce qui ne lui plait pas. Il ne s’imagine pas être avec elle. Personne d’autre ne lui plait, il vit toujours avec Anna. Il est désolé. Il s’excuse d’avoir mis autant de temps à lui dire. Il va en cours, elle va attendre Margot. Elle affirme que tout va bien et elle ne se jettera pas sur lui en pleurant.

Wendy est à la terrasse avec Boris. Elle lui demande de rester un peu avec elle à la boutique cet après-midi. Il ne veut pas rester avec Elie et le voir se la jouer. Ce taf était pour lui. Elle lui reproche d’avoir raté sa chance. Elie avait tout compris en deux heures et il a un meilleur contact avec la clientèle. Pour Boris c’est un escroc. Wendy sait qu’il a déconné mais il a de bonnes idées. Boris pouvait aussi trouver des solutions. Wendy trouve que la salle de sport tourne bien depuis qu’il est là.

Said et Laila sont au lycée. Ils arrivent à leur casier. Il s’énerve en voyant des insultes et prend sa sœur dans ses bras.

Guillaume est dans son cabinet avec Boris, il a comme du béton dans le ventre et ça ne sort pas. Guillaume lui demande s’il a changé ses habitudes alimentaires. Il ne mange pas de fruits et de légumes, et c’est normal qu’il ait des problèmes de transit. Il lui prescrit un laxatif. Le stress est aussi facteur de constipation. Il lui donne quelque chose de puissant.

Mirta est au bar avec Roland et JF. Elle n’a pas fermé l’oeil à cause de Roland. Il a bougé toute la nuit et il a ronflé. JF trouve qu’ils ont la chance de dormir tous les deux. Tout est de la faute de Roland. Il ne se rend pas compte qu’il ronfle. JF conseille à Mirta d’aller voir la psy pour comprendre pourquoi elle a des insomnies. Elle ne veut pas raconter sa vie à une inconnue.

La proviseur est avec Laila. Said arrive, il sait qui a fait ça. Pour lui c’est Valentin. Il a eu des ennuis avec lui. Elle devrait le virer et il s’énerve car la proviseur ne fait rien. Mais elle ne peut pas sanctionner sans preuves. La proviseur demande à Martin, l’homme d’entretien, s’il y a des problèmes de racisme. Il n’a pas remarqué.

Boris est avec Elie. Boris boit un verre avec lui. Il lui offre une bière. Elie n’en veut pas. Boris l’y oblige et s’en va. Il offre le verre à JF.

Mirta est avec la psy. Mirta voulait la voir, non pas pour elle mais pour son mari. Il a des nuits très agitées. Il bouge beaucoup, grogne et ronfle. Le soir dès qu’elle éteint la lumière lui il dort mais elle met beaucoup plus de temps à s’endormir. Elle n’arrive pas à trouver le sommeil. Elle prend des somnifères depuis trois ans environ. Elle en prend tous les soirs. Elle lui demande ce que Guillaume lui a prescrit. Elle regarde l’ordonnance. Ce n’est pas bon d’en prendre tous les jours et cela peut avoir des effets secondaires.

Jeanne est avec sa fille. Jeanne aimerait aller à New York avec Vincent, et elle propose à sa fille de venir. Elise doit parler à sa grand-mère. Elle ne veut pas en parler à sa mère. Jeanne pensait que son admiration pour elle était terminée. Elle ne lui a jamais donné de bons conseils. Elle n’a pas besoin de conseils et elle ne veut pas en parler.

JF est au commissariat. Douala a une affaire pour lui mais il est pris de fortes douleurs au ventre. Il l’écoute à peine car il n’est pas en état.

Mirta arrive au bar et elle s’adresse à Guillaume. Ca fait trois ans qu’il l’empoisonne et heureusement que la psy l’a alertée. Il l’a toujours tenue informée des effets secondaires et il lui reproche d’être de mauvaise foi. Pour elle il n’aurait jamais du lui en prescrire. Il s’énerve, il lui demande de prendre ses responsabilités.

Said est avec Laila et leur père. Ils ne veulent pas retourner dans ce lycée. Maati leur demande de ne pas être lâches. Le racisme est puni par les tribunaux français. Said accuse Valentin. Pour Maati il n’a pas de preuves et il faut rester dignes. Ils ne doivent pas se faire justice eux-mêmes. Ils regrettent d’être venus en France. Laila a peur.

Boris retrouve Wendy au salon. Il venait la chercher. Elie arrive, il est épuisé. Ils s’entendent bien, ce qui redonne le sourire à Wendy.

Guillaume entre dans son cabinet et tombe sur la psy en soutien-gorge. Elle a un colloque et elle se change. Il aimerait qu’elle vienne le voir avant d’arrêter le traitement d’une de ses patientes. Elle lui a juste conseillé des exercices de relaxation mais vu le profil ça va être chaud. Il est ailleurs et elle le voit. Elle lui propose de l’accompagner au colloque mais il refuse.

Roland rentre dans sa chambre et voit Mirta qui fait un exercice de relaxation. C’est la psy qui lui a dit que ça l’aidera à compenser l’arrêt des somnifères. Il s’allonge et lit son journal. Elle est agacée par le bruit du papier mais pour lui ce n’est pas agréable de l’entendre souffler comme un phoque. Ils se chamaillent.

Coralie et Blanche sont avec la proviseur. Toute l’équipe pédagogique est choquée par cette inscription raciste. Pour la proviseur il faut réagir vite. Il faut savoir qui a fait cela. Coralie pense à un élève mais il est absent. La proviseur va quand même convoquer Valentin. Blanche préfère lui parler avant. La proviseur n’hésitera pas à renvoyer le coupable même à un mois du bac.

Publié dans RESUME COMPLET

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :