Episode 2366 du lundi 18 novembre

Publié le par cécile

 

 

Greg est avec sa mère à l’hôtel. Il lui montre des articles sur eux. Les jeunes sont en photos, et ils disent que leur cause est juste. Elle va aller visiter l’appartement que leur propose Vincent. Il ne comprend pas pourquoi ils ne seront pas relogés sur leur domaine. Il n’a plus envie de leur faire de cadeaux. Pour Greg, ce mec là est juste un salaud. Ils ont tout perdu à cause de l’acharnement de son père et de celui de son fils. Pour lui, ils n’ont plus rien à perdre. Il veut obtenir une classification en monument historique. Il lui demande de ne pas baisser les bras. Il veut pouvoir marcher la tête haute et se dire qu’il a tout tenté.

Latour discute avec Vincent. Ils n’y vont pas de main morte dans la presse, tout cela à cause de ces jeunes. Latour n’est pas atteint, il en a vu d’autres. Qu’ils racontent ce qu’ils veulent tant que cela ne les empêche pas d’avancer. Il doit voir la mère tout à l’heure pour le logement qu’ils doivent leur proposer. Il ne faut pas être trop généreux.

Barbara est avec Abdel dans leur chambre. Il est fatigué. Il a regardé des séries jusqu’à trois heures du matin. Elle pense qu’il avait peur de ne pas réussir à s’endormir. C’est le cas. Elle le rassure, les flics vont retrouver les coupables. Pour lui, cela n’enlèvera pas les images  horribles qu’il a dans la tête. Il doit aller au commissariat cet après-midi pour les reconnaitre dans le fichier. Il ne veut pas y aller. Il a peur de sortir, de tomber sur eux. Barbara ne peut pas l’accompagner, elle doit aller travailler. Elle lui demande de faire tout pour qu’ils soient arrêtés. Il le sait et il va y aller.

Roland voit Mirta qui a installé ses chaises devant son hôtel. Elle utilise les chaises de Roland pour servir ses petits-déjeuners. Il est outré qu’elle fasse cela en face de sa terrasse. Il ne comprend pas pourquoi il y a des complications à n’en plus finir. Elle refuse 10 %. Il lui demande de réflechir. Il pense qu’elle ne s’en sortira pas. Il a eu Charles en extra pendant trois jours et il a cru qu’il allait devenir fou. Mirta lui demande de la laisser, elle a du travail.

Vincent est avec la mère de Greg. Il lui montre ce qu’il peut lui proposer. Mais c’est presque insalubre. Il lui précise que l’immeuble ne risque pas de s’écrouler, ça la changera. Elle voit que cela l’amuse de l’écraser alors qu’elle est déjà à terre. Il est un homme cruel. Il lui précise ce qu’on dit de lui dans la presse à cause des conneries de son fils. S’il n’avait pas alerté la presse ils n’en seraient pas là. Elle lui rappelle qu’elle lui a présenté leurs excuses pour ça, son fils n’a pas mesuré la conséquence de ses actes. Elle lui demande de leur présenter un logement correct. Elle a refusé un appartement neuf dans la résidence qu’il va faire construire, donc elle ne doit pas venir pleurer. Si son fils accepte de s’excuser publiquement, il verra ce qu’il peut faire. Elle sait qu’il n’acceptrera jamais.

Charles est à l’hôtel avec Mirta. Il trouve que leur endroit est petit pour travailler. Elle fait comme elle peut. Il lui suggère de faire agrandir la pièce qui est derrière la réception. Elle vérifie son stock. Tout est prêt. Il voit qu’il manque un saladier de glaçons. Elle ne veut pas.

Abdel regarde le fichier au commisariat. Samia et JP sont avec lui. Il ne reconnait personne. JP connait quelqu’un sur un fichier. C’est un garçon raciste. Abdel ne reconnait personne. Il est probale que le coupable ne soit pas connu de leurs services. Samia veut essayer le portrait-robot. Mais il veut rentrer. JP a une idée, et si cela ne marche pas il viendra pour le portrait-robot. Il doit demander le livret de famille à son père. Sa carte d’identité est illisible. JP lui demande si cela lui pose un problème de demander le livret à son père. Il affirme que cela ne lui pose pas de problème.

Thomas et Roland sont au bar. Thomas lit l’article sur Vincent. Roland observe ce qui se passe dehors. Thomas voit que ça le travaille. Depuis tout à l’heure il n’arrête pas de regarder en face. Il affirme qu’il ne veut pas se faire voler ses chaises. Cette histoire de terrasse concurrente lui est égale. Il est certain que ça ne marchera pas. Un client s’installe à la terrasse de Mirta. C’est le nouveau comptable de Mirta. C’est lui qui a persuadé Mirta de récupérer les bénéfices des petits-déjeuners. Thomas lui suggère d’aller voir directement ce qui se passe en face. Il y va vraiment.

Mirta est avec son comptable, qui est content d’être son premier client. Roland veut s’installer pour découvrir sa carte. Mirta lui demande de retourner dans son bar s’il vient pour faire des histoires. Il sera docile et même si les tartines sont brulées il ne dira rien. Le comptable a le sentiment qu’il n’apprécie pas les conseils qu’il donne à sa femme. Charles arrive avec le plateau du comptable. Il invite Roland à consulter la carte et il revient prendre sa commande. Ils proposent des œufs cuits de trois manières différentes. Tous les produits sont frais et bio. Le comptable a l’impression que le jus d’orange a tourné. Charles lui en rapporte un de suite.

Lara est avec Greg et Emilie. Greg n’a pas d’espoir que cela passe en monument historique. Ils ne trouveront pas d’aide ici. Il voudrait parfois écouter sa mère et arrêter de se battre. Greg lui affirme que Vincent a proposé un taudis à sa mère. Ce genre de personne doit se croire intouchable pour faire des choses pareilles. Lara est certaine que Vincent ne gagnera pas cette fois.

Abdel est au bar avec son père. Abdel lui demande s’il a le livret de famille. Il l’a. Abdel en a besoin pour faire une nouvelle carte d’identité. Il a perdu la sienne. Karim lui précise qu’il passe le prendre quand il veut. Karim lui demande si ça va mieux. Abdel voit un jeune devant le bar et il est mal à l’aise, il veut changer de place. Karim ne comprend pas pourquoi il stresse d’un coup. Karim demande à Barbara si elle trouve qu’Abdel va bien en ce moment. Il est stressé à cause de ses révisions. Karim trouve qu’il a changé. Il pense qu’ils sont en train de lui cacher quelque chose. Pour Abdel, son père est parano.

Mirta est à l’hôtel. La mère de Greg est à la réception. Mirta lui demande ce qu’elle peut faire pour elle. Elle ne gardera pas les deux chambres. Elle va partager une chambre avec son fils parce qu’ils vont sans doute rester plus longtemps. C’est un peu compliqué financièrement. Vincent lui a fait visiter un deux pièces ce matin complètement insalubre. Ils ne peuvent pas s’installer là-bas. Il ne veut pas leur proposer autre chose. Il est ravi de les humilier. Il n’a pas supporté que Greg prévienne la presse. Elle aurait préféré que ça se règle dans le calme mais Greg ne réagit pas de la même façon. Mirta va s’arranger avec elle. Elle ne lui fait pas payer la semaine.

JP et JF sont en planque et ils voient trois jeunes correspondant au profil des agresseurs décrits par Abdel. Ils fument un join, ils peuvent donc les interpeler.

Jeanne est à la terrasse. Elise arrive. Elle lui demande si elle était au courant pour le taudis, le soit disant logement que Vincent a proposé aux Castegnac. Il lui a juste dit qu’il leur faisait visiter un appartement. Elise lui précise que ce n’est pas habitable, c’est minuscule et tout noir. Jeanne pense que Greg pourrait exagérer un petit peu. Mais c’est sa mère qui a dit que ce n’est pas habitable. Pour Jeanne, cette femme est frustrée par tout ça donc elle n’est pas objective. Elise pense que Vincent veut juste les humilier. Jeanne lui demande de ne pas parler de Vincent comme ça. Il a fait une offre et ils l’ont refusée, donc il ne faut pas s’étonner s’il ne fait plus d’efforts. Il est normal que Vincent soit en colère. Il a tout fait dans les règles et il se fait traiter d’escroc. Pour Elise, c’est un salaud. Il l’a à sa botte, elle ne fait qu’obéir et elle mérite mieux que ça.

Roland est à l’hôtel avec Mirta. Pour lui, le frigo fait trop de bruit et il ne va pas fermer l’œil de la nuit. Il veut mettre tout ça à la cave, il est inutile de garder tout ça. Il lui demande de ne pas renouveler sa petite expérience. Elle compte continuer et même améliorer. Il lui précise que c’est un fiasco. Elle trouve que tout s’est très bien passé. Charles est parfait et il l’a aidée à faire la carte. Il a inventé les œufs en trilogie. Ils sont les seuls dans le quartier à offrir un petit déjeuner intégralement bio. Ils finissent par se disputer. Que cela lui plaise ou non, elle continuera à servir ses petits-déjeuners.

Vincent est avec Latour sur le domaine. Ils font leur plan. Ils ont fait le tour, et c’est un très beau projet. Latour lui demande de respirer l’argent. Mais avec les problèmes qu’ils ont eu la semaine dernière il a encore un peu de mal. Latour lui demande d’oublier ces abrutis, ils ne vont pas lui gacher son plaisir. Jean-Louis arrive. Les engins sont là, le permis de démolir est en place, ils peuvent commencer la démolition dès demain matin. Ils commenceront par les dépendances. Latour compte sur lui, d’ici un mois il ne veut plus voir une pierre sur ce domaine.

Publié dans RESUME COMPLET

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :