Episode 2364 du jeudi 14 novembre

Publié le par cécile

 

 

Vincent arrive au bar. Luna et Mirta sont là. Elle sait qu’ils vont construire une magnifique résidence à quelques kms de Marseille. C’est un projet en cours. Ils vont jeter à la rue une femme et son fils. Il est désolé de ne pas être le salaud de l’histoire, elle a été mal renseignée. On lui a dit qu’il expulsait ces gens là. Il lui annonce qu’ils seront indemnisés et ils auront un appartement dans la nouvelle résidence. En attendant ils seront relogés dans de bonnes conditions. Luna lui précise qu’on a pas le droit de virer les gens pendant la trêve hivernale. La maison est trop dangereuse, une partie de la maison s’est effondrée. Mirta voit juste que pour faire de gros bénéfices il va expulser ces gens, et c’est immoral. Elle peut penser ce qu’elle veut, il s’en fout. Même si toute la paroisse est au courant, il s’en contrefout. Luna voit qu’elle lui a pourri son café. Pour Mirta, les profiteurs n’ont aucun pitié. Luna pense que c’est le nouveau curé qui la met dans cet état.

Patrick va voir Douala au sujet de l’expulsion de la famille Castegnac. Elle lui demande de prendre quelques hommes et d’y aller en douceur. Il est gêné par certains détails. Il a discuté avec les pompiers et il n’y avait plus de danger. Une semaine après cela la maison s’effondre et il y a un arrêté de péril imminent. Là derrière il y a Latour. Il sort de prison. Mais il n’y a pas de plainte ou de main courante donc il doit procéder à l’expulsion.

Karim va voir son fils à l’hôpital. Babeth entre dans la chambre. Il a mal partout. Les douleurs risquent de durer encore quelques semaines. Elle s’en va. Karim lui demande comment s’est passé l’accident. Il voulait essayer le nouveau scooter d’un copain, il a pris un tournant un peu vite et il a dérapé. Barbara était là et elle a eu peur. Elle n’a pas pensé à l’appeler. Abdel lui promet de ne plus jamais remontrer sur un scooter. Karim doit retourner au restaurant. Babeth précise qu’il devrait sortir rapidement. Karim s’en va. Babeth lui demande pourquoi il ne lui a pas dit la vérité. Il ne veut pas qu’il sache.

Thomas apporte à Mirta les plateaux petits-déjeuners. Mirta lui demande si le cout de revient du petit-déjeuner est bien de deux euros. C’est le cas, elle voit que son mari a bien le sens des affaires. Il s’enrichit sur son dos. Charles arrive, il constate que les clients le paient 8 euros, il dégage donc une marge de 6 euros. Mirta n’a rien sur cette marge.  Elle commence à se dire qu’elle est trop bonne. Il calcule la marge qu’elle pourrait se faire sur un an. Cela ferait 22000 euros de bénéfice par an. Cela donnerait de la valeur à son hôtel. Si son hôtel ne dégage pas de bénéfices il ne vaut pas grand-chose. Charles lui suggère de négocier un pourcentage sur les petits-déjeuners.

Barbara et Abdel sont sur le point de sortir. Elle veut aller de suite porter plainte, mais il a mal partout et il repousse. Pour lui on ne les retrouvera pas donc c’est inutile de porter plainte. Ces types ne sont surement pas fichés. Même s’ils les retrouvent ils prendront du sursis. Cela ne sera pas évident de prouver que le geste était à caractère raciste. Mais Barbara lui précise qu’ils ont brulé sa carte d’identité et ils l’ont traité de bougnoule. Abdel ne veut pas que son père s’en mêle. Barbara insiste pour qu’il porte plainte. Il aura honte encore longtemps.

Patrick demande à Emilie de se mettre à table. Valentin mange un kebab avec des copains. Il lui demande si elle va faire la tête encore longtemps. Il lui précise qu’il s’occupe de cette expulsion pour que ça se passe bien. Elle lui affirme que pour eux c’est juste un cauchemar. Elle trouve bizarre que leur maison s’effondre au bon moment. Elle lui reproche d’être inhumain. Mais il n’en a pas rien à faire de tout cela, il veut juste qu’elle comprenne qu’ils ne peuvent rien y faire. Las Castegnac ne peuvent plus rester là, ils sont endettés. Ils seront logés avec une indemnité et ils n’auront plus de dettes. Ils veulent rester dans leur maison avec leurs souvenirs mais ce n’est pas possible. Elle doit accepter les choses et faire tout ce qu’elle peut pour que Greg les accepte aussi. C’est comme ça qu’elle l’aidera.

Mirta va voir Roland au bar, elle doit lui parler. Elle a bien réflechi. Ils sont mariés mais ils doivent penser à leurs commerces s’ils veulent vendre. Elle veut qu’il lui donne 25 % sur le marge des petits-déjeuners. Cela lui parait logique qu’ils partagent. Mais il prépare les plateaux, les amène et il les récupère vides. Pour elle, c’est grâce à ses clients qu’il vend ses petits-déjeuners. Il a du travail, et ils finissent par se disputer. Il est hors de question qu’il se fasse de l’argent sur son dos.

Abdel et Barbara vont voir JP. Il s’est fait agresser. Il a des hématomes et deux côtes felées. JP lui demande de s’asseoir. Abdel va lui donner son signalement pour qu’il les retrouve. Barbara était là, un mec la tenait pendant que les autres s’acharnaient sur Abdel. Ce n’était pas un quartier qui craignait. Ils venaient de sortir du Mistral. Il ne veut pas que son père le sache, il pourrait avoir envie de s’en occuper tout seul. Il va lui donner le signalement de celui qui lui a demandé une cigarette.

Roland va voir Thomas. Il le retient. Il lui demande pourquoi il a raconté à Mirta que les petits-déjeuners lui coutaient deux euros. Elle n’est pas sensée le savoir, elle fait des histoires à cause de ça. Pour Thomas, maiontenant qu’elle l’a découvert il doit arrêter de s’entêter bêtement. Il va réflechir à sa proposition.

Patrick annonce à Greg et sa mère qu’ils viendront demain vers midi. S’ils le désirent ils peuvent quitter la maison avant leur arrivée. Sa mère veut garder un souvenir paisible de cet endroit. Greg ne comprend pas qu’elle laisse tomber. Elle ne veut pas se briser les reins dans un combat perdu d’avance. Patrick est ici pour leur éviter qu’un collègue abruti fasse son travail bêtement. Greg n’en veut pas à Patrick, c’est juste le système qui est pourri. Patrick a demandé à Emilie de se tenir à l’écart de tout ça. S’il l’aime il ne doit pas lui demander d’entreprendre quoique ce soit. Patrick leur demande de profiter de ce qu’on leur offre pour commencer une nouvelle vie.

JP est avec Samia et leur fille. JP annonce à Samia qu’Abdel a  peur que son père se venge s’il apprend qu’il s’est fait agresser. Pour Samia, Abdel doit en avoir marre de se faire emmerder parce qu’il est arabe. JP insultait aussi les arabes auand il était jeune. Samia sait qu’il est deven un  un type bien, et c’est grâce à elle. Pour Samia, la haine de l’islam ne donne rien de bon.

Lara va voir Rochat dans son bureau, il voulait la voir à propos du domaine Castegnac. Il vient de recevoir un coup de fil de la police. Il lui demande de renoncer à ce qu’elle a entrepris avec ses élèves. Il ne veut pas que les élèves soient mêlés à l’expulsion. Donc les déplacements sur place sont terminés. Il pense à la sécurité des élèves. Il lui donne interdiction d’inferférer dans l’action des pouvoirs publics. Elle lui précise que des élèves sont majeurs et ils souhaitent aider leur camarade. Elle doit tout faire pour qu’ils renoncent, l’académie n’apprécierait pas un conflit entre élèves et forces de l’ordre. Si cela devait mal se passer, il ne pourrait rien pour elle. Elle peut partir.

La mère de Greg est avec son fils. Elle est désolé que ça se termine comme ça. Elle n’a pas l’énergie de son père pour ce genre de bataille. Elle lui avoue qu’elle ne voulait pas de cette vie pour lui. Il a eu une très belle vie ici. Mais il était un enfant, il ne voyait pas les factures et les travaux à n’en plus finir. Pour lui cette maison n’aurait pas été un fardeau. Il sait qu’ils vont se retrouver dans un appartement avec des voisins qui leur diront à quel point ils ont de la chance de vivre dans un endroit aussi merveilleux, alors que cela ne ressemblera plus à rien. Il préfère vendre leur appartement et aller s’installer ailleurs.

Roland discute avec Mirta. Il s’excuse de l’avoir envoyée promener pour les petits-déjeuners. Mais il ne s’en tirera pas avec de simples excuses. Il est venu lui proposer un arrangement. Elle ne veut pas d’arrangement et elle lui fait des reproches. Il veut bien partager ses bénéfices. Il lui propose 10 %. Il lui précise que c’est lui qui fait tout. Ils finissent par se disputer. Elle le trouve de mauvaise foi. Elle ne le laissera pas la dépouiller avec le sourire.

Il va renoncer aux petits-déjeuners, les clients n’auront qu’à traverser le place.

Barbara est avec Abdel dans leur chambre. Elle l’aide à s’habiller. Karim arrive. Il voit que son fils s’est bien arrangé. Dès qu’il fait un effort il a du mal à respirer. Karim leur propose de s’installer à la maison. Mais il est bien ici. Barbara est juste à côté de son travail. La porte est ouverte en tout cas. Karim lui donne une enveloppe. Il lui a pris un forfait code avec 20 leçons de conduite pour qu’il puisse passer son permis. Quand il aura le permis ils iront voir pour une voiture. Barbara trouve cela génial. Cela lui évitera d’emprunter le scooter de son copain. Karim a l’impression que cela ne lui fait pas plaisir. Abdel n'est pas en forme, il est désolé.

Le cours de SVT est fini. Emilie affirme à Lara que Greg et sa mère vont être expulsés demain à midi. Mais elle n’a pas le droit d’intervenir. Ils ont à peine 24 heures pour agir, mais Lara croit qu’Elise a une idée. Vincent est son beau-père, mais elle souhaite s’impliquer. Elle en a marre de se faire écraser par ce type. Cette nuit elle a fait un cauchemar. Elle sait qu’il va se réaliser. Elle n’en dit pas plus mais c’est ce qu’ils vont faire demain.

 

Publié dans RESUME COMPLET

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :