4256 - lundi 12 avril

Publié le par cécile

Abdel va voir Elsa au parloir. Son procès commence vendredi. Elle sait qu'elle va prendre le maximum. Pour lui elle a été de bonne foi. Elle ne doit pas partir vaincue. Elle lui demande pourquoi toutes ses demandes de libération ont été rejetées, cela fait huit mois qu'elle est là. Il lui demande de se ressaisir, Karim n'est pas bien. Mais ils n'arrivent plus à se parler. Cela fait trois mois qu'elle n'a plus ses règles, elle a 39 ans et elle est ménopausée. La surveillante lui a juste dit qu'elle devrait être contente car elle ne sera plus embêtée avec ça. Elle lui demande de l'aide ou elle va mourir là.

Karim voit Babeth et Patrick. Karim est veilleur de nuit, il leur demande s'ils n'ont pas vu son fils. Patrick est content car il a trouvé sa voie. Cela n'est pas facile avec un CV comme le sien. Patrick lui met un coup de pression. Babeth le trouve dur, on dirait qu'il prend son pied à l'enfoncer.

Laetitia et Kévin sont avec Sébastien. C'est l'anniversaire de Sébastien. Laetitia va lui mettre la petite robe qu'il adore et lui préparer le plat qu'il préfère, ainsi qu'un massage. Laetitia va se lancer dans un goulasch hongrois, elle ne sait même pas à quoi ça ressemble. Laetitia va gérer cela avec Rosa.

Sophie est en bas de l'arbre. Lola n'est pas trop délire couple en ce moment donc elle a mis un frein à Noé. Elle adore sa vie comme elle est maintenant. Plus rien ne lui fait peur maintenant. Pour Sophie cela n'est pas incompatible avec une histoire d'amour. Elle doit s'aimer elle avant d'aimer quelqu'un d'autre. Pour Sophie, à 15 ans, elle a déjà tout compris.

Noé est avec Kylian. Lola lui a mis un vent. Elle a énormément changé et aujourd'hui leur relation est parfaite. Il ne peut pas la forcer.

Laetitia fait la cuisine, elle s'adresse à Rosa mais elle ne comprend pas. Elle active le mode hongrois, et se met à parler hongrois. Il y a une alerte incendie. Laetitia se met à paniquer, elle appelle Sébastien qui ne répond pas.

Nisma est avec son ami au collège. Elle n'aime pas trop s'afficher au lycée. Ils se voient tout à l'heure. Ils font chacun leur vie et se retrouvent tout à l'heure. Nisma retrouve Leila.

Valentin arrive à la villa et fait éteindre l'alarme puis réactive le mode français. Il fait sortir Laetitia qui suffoque.

Abdel tombe sur la juge. Il observe les perruches. Il vient là avant chaque procès. Elle a aussi une passion pour les oiseaux. Elle lui demande comment il a mis la main sur l'interview sur sa passion pour les oiseaux.

Valentin est avec Laetitia. Elle lui demande comment il a fait pour rentrer et parler aussi clairement à Rosa. Il a appris le hongrois. Elle avait oublié que tout était aussi facile avec lui. Le principal,est que le pire a été évité et qu'elle soit saine et sauve. Sébastien arrive.

Abdel s'est concentré sur une ou deux espèces d'oiseaux. Pour elle la tenue c'est un peu trop. Elle fait honneur à son physique d'athlète. Elle avait déjà accepté qu'il défende Elsa. Il va devoir revenir au monde des hommes. Il lui demande de libérer Elsa. Il voudrait qu'elle se présente libre à son procès. Elle n'a aucune raison de se soustraite à la justice. Elsa est épuisée et elle voudrait reprendre sa place auprès de ses neveux. Elle en touchera un mot à Revel mais elle ne lui promet rien.

Nisma est avec son ami. Cela la stresse de s'afficher au collège. Pour lui il ne faut pas se barricader. Elle l'embrasse.

Blanche rentre chez elle, Noé est là. Elle lui demande si cela se passe bien la cabane aux hérissons. Il avoue que la cabane c'était pour Lola. Mais il s'est payé la tête de sa mère. Elle comprend que ce soit son amie mais elle se fait du souci pour lui, il est trop investi dans cette histoire. Elle a peur qu'il fasse cela pour de mauvaises raisons. Il est encore sous le choc de la mort de Manon. Il s'énerve. Elle doit arrêter de parler de Lola.

Les Belesta fêtent l'anniversaire de Sébastien. Sébastien affirme qu’heureusement que Valentin était là au bon moment. Ils n'ont qu'à lui proposer de s'installer avec eux pendant qu'on y est... Il va se coucher, il est fatigué.

Revel s'en prend à Abdel qui est intervenu auprès de la juge pour faire libérer sa cliente. Il influence la justice et ce sont des méthodes de voyous. Pour Abdel, rien ne s'oppose à la libération d'Elsa. Revel s'y oppose, le trafic d'organes c'est odieux. Il en fait une affaire personnelle.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :