4222 - mercredi 24 février

Publié le par cécile

Camille nourrit Jacob. Elle lui demande s'il veut quelque chose. Il aimerait qu'elle le détache. Mais il a été méchant avec Lucie, il doit être puni. Mais c'est une urgence, elle va prévenir la police et ils vont les séparer. Depuis qu'elle a retrouvé Emma elle ne l'aime plus. Il renverse le lait en se levant pour l'attraper. Elle lui ordonne de ramasser et tant qu'il continue à faire des bêtises il reste puni.

JP est à l'hôpital avec Lucie. Léa est là. Avec la perf tout va rentrer dans l'ordre. Il l'a droguée. Mais elle ne se souvient de rien. Lucie se réveille, elle a faim. Elle va pouvoir manger et rentrer chez elle. Il lui fera des cookies. Elle demande s'il a retrouvé sa mère. Pas encore mais ça va venir. Pour elle il n'est qu'un menteur, il avait promis.

Barbara et Léo sont avec César. Pour le dératiseur les souris retrouvées au Mistral provenaient d'un élevage. Jamais elle n'aurait fait un truc pareil. Lui il pense à Thomas. Pour elle il a des principes et des valeurs. Pour faire fermer le Mistral, César ne s'y serait pas pris comme ça. Il pense qu'il faut chercher du côté des clients. Léo finit par partir un peu vexé. Elle part travailler. Il va sur son téléphone.

Sophie est au téléphone. C'est la 4e annulation de la journée. A la boulangerie ils ne parlaient que d'eux. Avec le changement d'équipe le bar est devenu sale, il y a de la moisissure etc. Léo affirme que le Marci n'y est pour rien. Bilal propose de faire des dégradations. Ils ne sauront pas. Pour Sophie, il a raison, ils devraient réagir. Ce qu'ils ont fait c'est trop grave.

Vidal est avec Victoire à l'hôpital. Il parle de son voisin de chambre. Il lui montre son dossier médical. Il se trompe dans son nom. Victoire lui demande si cela lui arrive souvent de se tromper de nom. Il s'énerve. Elle lui demande pourquoi il s'énerve. Il est désolé. Mais ce n'est pas grave, on a tous nos mauvais jours.

Patrick est avec Revel et le commissaire. Ils essaient de retrouver le périmètre à explorer. Mais leurs moyens ne sont pas extensibles. Ils ne tiendront pas la presse à l'écart très longtemps.

Bilal détruit un portable et s'en va.

Victoire est avec Gabriel. Elle lui parle d'un patient qui est en état de stress, il a des tremblements. Elle pense à une maladie. Il n'a pas passé le test cependant. Elle s'interroge sur la pertinence des dépistages sauvages, faits à l'insu des patients.

Emma est avec JP. Il lui remet un dessin de Lucie. Elle a dessiné Camille. Elle lui a dit que c'était la fille la plus gentille au monde et que c'est grâce à elle qu'elle a pu s'enfuir. Il lui demande de prendre soin d'elle et de garder espoir.  Pour elle il a raison, il y a encore de l'espoir. Si Camille l'a aidée à se sauver cela veut dire qu'elle n'est plus si collée que ça à Jacob.

Fanny sert Luna. Elle lui demande de réserver une table pour ce soir. Mais ils sont complets, ils récupèrent les clients d'en face. César lui demande un sourire. Pour en avoir un il doit quitter sa vie. La police arrive, pour une alerte à la bombe. Tout le monde doit évacuer les lieux dans le calme.

Victoire s'adresse à la femme de Vidal, qui somnole sur un banc. Elle doit passer beaucoup de temps dans les hôpitaux. Elle lui parle de sa passion pour la médecine. Pour sa femme, Victoire tourne autour de son mari. Elle voit tant de femmes le faire. Elle va rejoindre son mari.

La police a regardé partout, il n'y a pas de bombe. C'était un canular. Thomas pense que cela vient de Sophie. Barbara a parlé à son père et il a bien compris que ce ne sont pas eux pour les rats. Elle refuse qu'il aille voir Sophie.

Victoire est avec Vidal. Sa femme lui a dit que son père était chirurgien. Elle lui demande comment il est mort. Il est mort trop tôt. Sa femme croit qu'elle lui tourne autour. Il sait que ce n'est pas le cas.

Sophie s'en prend à Barbara, elle a enfin ce qu'elle veut. Elle l'accuse pour le coup des souris. Le ton monte. Sophie menace Barbara. Thomas intervient et cela se finit en règlement de comptes sur le place.

La police est à la recherche de Camille. La jeune fille précise à Jacob que c'est l'heure de la toilette. Elle prend soin de lui, elle n'est plus fâchée. Il lui demande si sa mère prenait soin d'elle comme ça quand elle était petite. Sa mère non, Emma lui. Il lui pose des questions mais elle n'a pas beaucoup de souvenirs. Emma était gentil quand elle était chez elle. Baptiste et Mathis aussi. Sa mère habite à Nice et elles sont fâchées avec Emma. Pour lui, dans une famille, on se protège et on prend soin les uns des autres. Mais leur mère ne les aime pas, elle est méchante.

Kévin et Eric reçoivent un message d'arrêt des recherches. Kévin veut continuer, persuadé qu'ils sont passés à côté de quelque chose. Eric lui demande de venir mais il veut continuer. Il a fait une promesse à Emma et n'abandonnera pas.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :