4085 - vendredi 14 août

Publié le par cécile

Ariane menace toujours Patrick. Pour elle il a tué Alex. Elle sait que son alibi est bidon. Elle sait qu'il l'a tabassé et comme si ce n'était pas suffisant il l'a achevé à son cabinet. Babeth arrive, ce n'est pas lui qui l'a tué, cela ne tient pas debout. Patrick reprend l'arme d'Ariane. Elle s'effondre, il la prend dans ses bras.

Clément est avec Antoine. Il a réfléchi au sujet de ce reportage. Il a signé. Il veut aussi s'excuser. Il s'est rendu compte qu'il avait eu du mal avec sa transition, mais il a compris qu'il avait fait son choix. Ce n'est pas un choix. Il n'arrive plus à trouver les mots. Il va se faire émanciper, il ne veut plus le voir.

Patrick remercie Babeth de lui avoir sauvé la vie. Cela ne change rien à sa décision de divorcer. Elle veut penser à elle. Il insiste, mais elle pense qu'il n'a pas compris.

Revel est avec JP. Il a 24h pour trouver des éléments nouveaux ou l'enquête sera confiée à une autre unité. Kévin a peur qu'ils remettent en cause l'alibi de Patrick. JP pense qu'il est innocent.

Théo est avec Antoine. Théo ne comprend pas pourquoi Antoine fait cela à son père. Ce sont les parents qui doivent faire la demande d'émancipation au juge. Il est bientôt majeur. Mais il ne veut plus de son père.

Blanche est avec Franck. Elle voit que cela a l'air sérieux avec Gabrielle. Il n'a jamais été aussi sur de lui de toute sa vie. Cela lui fait plaisir de le voir regonflé à bloc.

Kévin laisse un message à Emilie, il aurait fait pareil si c'était sa mère. Laetitia lui demande de quoi il s'agit. Il aurait juste tout fait pour elle. Laetitia a un malaise. Il lui demande si elle a déjà remarqué quelque chose de bizarre à son cabinet. Il ne savait pas s'occuper de ses plantes vertes. Il y a avait de la terre partout. Kévin se met à fouiller ses plantes vertes. Il retrouve quelque chose.

Delphine voit ses garçons. Elle est venue les encourager pour le bac. Elle leur donne des barres chocolatées. Théo voit que cela a l'air d'aller mieux. Elle se laisse porter.

Ariane est avec Irina. Si Babeth n'était pas rentrée dans la pièce elle lui aurait mis une balle. Ariane ne pensait pas qu'elle retomberait amoureuse après JP. Elle a rencontré Alex, c'est tellement injuste. Il l'aimait avec ses faiblesses, ses forces, ses défauts, ses qualités. Irina lui demande de faire confiance à JP, il va retrouver cet enfoiré.

Franck est avec Gabrielle. Elle avait rdv au lycée. Il y va pour une panne. Elle avait rdv avec Rochat, elle est en relation avec l'alliance française au Brésil pour faire des échanges. Il lui demande ce que Claude a dit. Le budget est trop gros, il n'est pas très chaud. Il veut organiser un diner avec lui, elle ne veut pas car c'est un dossier confidentiel.

Babeth annonce à Luna qu'elle demande le divorce. Elle n'en peut plus. Cela faisait 20 ans qu'elle était avec lui. On ne balaie pas 20 ans de vie commune en partant avec une petite valise.

Coralie est avec Théo. Il a pris un peu d'argent. Coralie lui précise que c'est de l'argent volé. Tom les écoute. Théo veut prendre des billets et réserver l'hôtel. Elle range l'argent, mais il voit qu'elle même se fait plaisir.

Blanche est avec Coralie. Elles voient Franck embrasser Gabrielle. Coralie reconnait Delphine.

Les jeune parlent de l'argent. Il faut trouver les 10 millions. Théo arrive et leur demande s'ils ont fouillé leur chambre. Cet argent ils n'ont rien dit car ils comptaient le rendre. Tom pense qu'ils comptaient le garder.

Blanche est avec Franck. Il l'a fait revenir en urgence. Elle lui demande s'il connait cette femme depuis longtemps, si elle a des enfants et ce qu'elle fait dans la vie. Elle n'a pas de bonnes nouvelles. Elle ne s'appelle pas Gabrielle mais Delphine. Elle a deux enfants à Scotto et Coralie la connait. Elle n'est pas fiable. Elle est bipolaire et ce n'est pas la première fois qu'elle débloque.

Kévin regarde des vidéos sur une clé USB. Melmont filmait ses patients. Il a rencontré Stan, le frère d'Olivieri, un fou dangereux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :