3613 - mercredi 29 août

Publié le par cécile

                       Estelle est au lit à côté d’Hector qui dort. Elle prend son téléphone et constate que quelqu’un lui donne un rdv. Il se réveille et demande ce qui se passe. Elle avait un peu de mal à dormir. Elle fait des cauchemars. Elle ressent des choses étranges. Il est désolé, il s’en veut. Heureusement qu’elle est là. Il la prend dans ses bras. Il voudrait que sa vie ça soit cela, être tranquille avec elle. Il faut qu’elle aille bosser, elle a beaucoup de boulot. Ils s’embrassent.

Léa est avec sa mère. Elle envoie des messages à Camille. Babeth n’a pas de nouvelles de Jeanne. Si cela se trouve ils ont même piqué son portable. Babeth lui demande si ça va avec Camille. Elle navigue entre l’hôtel et sa maison. Léa va aller travailler, pour les patients.

Estelle a donné rdv à Abdel. Elle veut parler au sujet d’Hector. Il a tué un mec.

Blandine est avec les garçons. Elle va à une procession religieuse aujourd’hui. C’est à 100 km de chez eux. Elle demande à Laetitia de les y emmener. Elle n’a pas que ça à faire. Blandine propose d’y aller en stop. Kévin n’a pas dit qu’il venait. Laetitia appelle les parents de Blandine. Kévin lui demande de laisser tomber.

Abdel est avec Estelle. Pour lui elle doit aller voir la police. Mais elle l’a aidé à enterrer le corps. Il a rdv avec un mec, et il le connait surement. Elle a peur mais elle va aller à ce rdv, elle veut lui parler. Abdel va y aller avec elle, même s’il ne cautionne pas du tout.

Camille est avec sa fille. Camille lui demande d’aller à son concours d’équitation. Elle ne veut pas y aller. Elle lui montre la photo de Léa et lui demande ce qu’elle fait avec elle, elle a 10 ans de moins qu’elle. Camille lui demande d’arrêter. Telma lui demande de ne pas la toucher, elle la dégoute.

Tom et Kévin sont avec Laetitia qui dort sur le canapé. Kévin est intrigué, ce n’est pas son genre. Blandine arrive. Elle lui a donné un somnifère. Au moins elle peut se reposer. Elle ne risque rien donc il faut en profiter.

Jeanne est toujours dans le bureau. Ils ont prévu des plateaux repas. Jeanne n’a pas faim. Elle aimerait se changer et prendre une douche. Cela doit pouvoir se faire. Stéphane lui précise que c’est Dautret le sale type dans l’histoire, c’est lui qui l’a lâchée. Même le plateau repas est écoeurant, tout cela à cause des restrictions budgétaires.

Kévin est avec Tom. Tom est passé à autre chose. Ils sont sur le bord de la route. Elle enlève son premier bouton et une voiture s’arrête.

Eugénie parle à Léa. Elle prépare un article sur le conflit social qui secoue l’hôpital. Elle est au courant de sa liaison avec Camille. Léa l’attaquera pour diffamation si elle parle de sa vie privée. Eugénie veut dire la vérité, et elle se met à lui poser des questions. Léa la gifle.

Abdel et Estelle sont sur le lieu du rdv. Estelle voit un homme, qui semble être le bon. Elle va lui parler. Elle lui parle d’Ama mais il ne voit pas de qui elle parle. Il prend cela pour une blague. Il attend quelqu’un. Il ne viendra pas. Elle aimerait savoir ce que cette personne faisait chez elle vendredi en pleine nuit. Il la menace, puis se lève. Abdel intervient. Elle reconnait le tatouage d’Hector.

Blandine est avec les garçons. Tom se froisse un muscle. Ils sont obligés de le porter.

Abdel est avec Hector et Estelle. Elle lui demande si ce mec lui rappelle quelque chose. Il a le même tatouage que lui au même endroit. Elle est allée au rdv sans lui dire. Il précise que lui on a essayé de le tuer à deux reprises. Il s’énerve, il leur demande d’arrêter avec ça.

Telma va voir Léa. Elle est la fille de Camille. Léa trouve bien qu’elles puissent se parler. Telma est en colère, elle lui demande si elle a conscience du mal qu’elle fait à leur famille. Elle doit se trouver une autre copine. Léa s’absente pour une urgence. Telma déverse un produit sur une étagère.

Les Belesta rentrent. Laetitia dort toujours. Kévin avoue qu’il sent comme une ouverture en lui. En plus il entend des voix. Il en rigole. Laetitia se réveille, elle a dormi. Ils ont veillé sur elle.

Vincent demande à Patrick s’il a des nouvelles de Jeanne. Elle va bien. C’est une séquestration mais elle va bien. Ils ne vont pas devenir violents. L’important est d’éviter d’envenimer la situation. Ce n’est pas une prise d’otage. Leurs hommes n’interviendront que sur ordre du préfet. Il faut éviter l’accident dans ce genre de situation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :