3539 - jeudi 17 mai

Publié le par cécile

Franck est avec Céline. Il a fini les travaux. Il lui montre comment faire fonctionner l’alarme. Quelqu’un sonne. Elle ouvre, ils se font agresser par un homme cagoulé. Léo est au bar mais n’intervient pas. Céline n’arrive pas à arrêter l’alarme. Léo finit par intervenir lorsqu’il entend un coup de feu. Léo frappe mais ils ne répondent pas. Léo insiste, l’homme sort, et menace de tout faire sauter. Il est dangereux. Il appelle du renfort, il y a un forcené sur la place. Il a juste dit « casse toi ou je fais tout sauter ». Il s’est réfugié au bar, il y a une dizaine de personnes avec lui. JP appelle Samia, qui est avec une cliente. Un homme armé est rentré au cabinet de Frémont avec une ceinture d’explosifs. Eugénie et Samia se cachent. Le forcené tient Franck et Céline en otage. Il casse le téléphone de Franck. Le quartier est bouclé par les forces de l’ordre. Ils évacuent le bar. Léo décrit le forcené. Il ne l’a pas vu très longtemps. Le raid appelle le forcené. Il veut parler à un magistrat. Il veut parler à un juge sinon il fait tout péter. Céline dit qu’elle connait cette voix. Le forcené lui précise qu’elle croit qu’elle le connait. Il la fait mettre debout. Mais elle ne sait plus. C’est Bastien. A cause d’elle, il a fait 10 ans de prison. Eugénie informe les gens, elle fait son boulot. Elle va y aller. Samia lui demande d’arrêter. Mais elle ne va pas rester là les bras croisés.

Eugénie sort et fait une vidéo. Elle va se diriger vers la place. Elle voit le cabinet d’avocats où s’est retranché le forcené. Ils peuvent donner l’assaut d’une minute à l’autre. Elle va montrer la situation. Le raid emmène Eugénie, qui habite ici. Mais elle ne peut pas rester là, elle doit venir avec lui.

Franck et Céline parlent. Le forcené reçoit un appel de Lecomte. Elle lui demande de passer Céline. Elle dit juste qu’elle est là. Il a fait 10 ans de prison, alors qu’il est innocent. Il veut un nouveau procès sinon il les tue. Elle a une heure pour faire une déclaration officielle, après il fait tout sauter.

Charles est avec Mirta. Il veut aller parler à ce forcené. Il ne peut pas rester sans rien faire, alors que sa fille est juste à côté. Mirta lui demande de rester assis. Il sait qu’il n’a jamais su la protéger. Il a peur qu’elle ne s’en sorte pas.

Céline est avec le forcené. Il était veilleur d’un entrepôt et il a été accusé du meurtre de son patron. Pour lui, il était seul pour se défendre, elle ne l’a pas aidé. Il reçoit un message qui l’énerve.

Léo annonce à ses collègues qu’il est sorti il y a deux jours. Il a obtenu un aménagement de peine pour bonne conduite.

Céline lui demande de ne pas tout gâcher, il doit penser à son fils. Il clame qu’il n’est pas un assassin. Elle lui promet qu’il ne retournera pas en prison. Il veut qu’on dise qu’il était innocent. La police sait que c’est le genre de profil qui peut aller jusqu’au bout, il est dépressif et à tendance parano. Céline lui demande de la reprendre comme avocate, et il ne lui arrivera rien. Elle ne portera pas plainte et Franck non plus. Ils vont appeler Lecomte ensemble. Elle va lui obtenir un nouveau procès. Céline appelle la substitut. Son client souhaite s’entretenir avec elle. Il a besoin de sentir qu’on le prend au sérieux. Céline lui demande de réexaminer les éléments matériels. Rando veut une réponse. Sa femme l’a quitté et son fils le prend pour un criminel. Elle doit venir ou il fait tout péter. Pour le raid, il faut prendre le risque d’intervenir tout de suite. Rando s’énerve sur Céline, elle se fout de lui comme il y a 7 ans. Céline va l’aider, elle lui promet. Il sort son arme. Céline sait très bien manipuler les gens toute seule. Franck tente de le désarmer, il menace de les tuer, mais finit par se suicider.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :