3522 - mardi 24 avril

Publié le par cécile

Abdel dort. Il est réveillé en sursaut mais une chute de son codétenu. Il se sent mal. Il s’assoie. L’homme n’a pas sommeil. Il a un cancer stade 4. Il n’a plus de prostate ni de vessie. Il a une poche. Il demande à Abdel de la vider.

JP est avec Samia. Céline sait qu’il manque trop de choses dans le dossier. Mais on voit clairement Abdel abattre Patrick. Il a avoué. Même si le dossier était vide cela ne changerait rien. Elle ne comprend pas qu’il n’essaie pas de savoir la vérité. Pour lui, Ariane a raison, elle se sert de lui. Elle n’est plus flic et ils ne sont plus ensemble, elle doit le lâcher.

Roland est avec Claire. Il lui donne de l’argent pour les heures qu’elle a faites au bar. Elle refuse, mais il demande de le prendre car elle a besoin d’argent.

Kévin est dans ses révisions, Tom va à la plage avec des copains. Kévin est dépité. Sa mère lui demande de l’aider à réviser ses maths mais il refuse de travailler avec elle. Elle est sûre qu’ils auraient fait un super duo.

Jocelyn est avec Léa. Il a fait un petit texte pour les obsèques de Patrick demain. Il lui demande de dire ce qu’elle en pense. Elle lui précise que Patrick est mort et enterré depuis la semaine dernière. Roland est au bar avec Thomas. Roland pense que cela serait bien que Claire revienne un peu au bar. Elle est dynamique, souriante. Thomas doit prendre le temps de réfléchir. Il lui demande ce que Mirta en pense. Cela risque de faire des étincelles. Roland pense qu’elles peuvent apprendre à se connaître. Thomas lui demande de ne rien faire pour l’instant.

Kévin révise en faisant du bruit, et cela agace Laetitia.

Liberati est avec Abdel. Abdel a compris que son codétenu est encore dans les affaires. Liberati lui demande de faire gaffe et de ne pas poser trop de questions sur Matéo. Il n’a pas intérêt de le décevoir.

Karim est avec son ami. Il est sérieusement amoché. L’homme lui demande de se défendre, mais il lui demande de laisser tomber, il n’a pas envie de se battre. Abdel n’est pas touché par la situation. Liberati espère qu’il a compris la leçon. L’ami de Karim veut s’occuper d’Abdel.

Laetitia se met à faire du bruit, à siffler pendant que Kévin révise.

Thomas est au bar avec Sabrina. Thomas va poser une condition au recrutement de Claire. Il va falloir qu’elle devienne pote avec Mirta.

Roland propose à Mirta de faire une partie de pétanque. Claire sera là aussi. Mirta refuse alors de jouer. Elle n’aime pas son caractère. Roland lui demande de devenir son amie.

Laetitia est à la terrasse avec Emma. Kévin arrive, et lui précise qu’Emma c’est sa pote. Emma propose de réviser à 3. Il fait la tête. Emma les laisse. Laetitia demande à Kévin de s’assoir pour discuter un peu.

Samia est au salon avec Alison. Ariane arrive et menace Samia. Elle doit lâcher son mec. Elles s’insultent. Alison voit qui est la nouvelle meuf de son ex.

Laetitia est à la terrasse avec Kévin. Eugénie arrive, elle veut faire un reportage sur eux. Elle veut les prendre en photo en train de bosser. Elle veut les suivre au fil des semaines. Ils refusent. Ils vont rester sérieux, concentrés et solidaires.

Babeth est avec Léa. Babeth lui parle, elle sait que cela lui fait du mal, mais elle lui demande s’il n’y a pas autre chose. Ce n’était pas son vrai père mais il lui a donné beaucoup de force. Il a toujours été présent pour elle. En fait ils étaient super proches. Maintenant qu’il n’est plus là elle ne sait plus de quoi elle a envie. Elle n’a même pas su profiter des gens qui comptaient vraiment pour elle. Babeth lui promet qu’il y aura des jours meilleurs que ça.

Claire voit Mirta. Roland discute avec Thomas. Roland veut faire une partie de pétanque contre Claire et Mirta. Il est persuadé qu’elles peuvent s’entendre à merveille. Les femmes discutent. Roland voit des sourires. Le ton finit par monter. Elles finissent par se lancer des méchancetés.

Léa regarde le vide et s’assoie sur le mur. Elle s’imagine en train de se jeter mais finit par renoncer. Elle fond en larmes.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :