3516 - lundi 16 avril

Publié le par cécile

Abdel est en prison. Il entend les cris et les insultes.

Babeth est avec Léa et Yolande. Il aurait fallu dire à ses amies de venir. Babeth ne veut voir personne. Elle préfère qu’ils soient entre eux. Elles regardent une photo prise le matin. Jocelyn arrive et cherche Patrick. Léa ne peut pas, et s’en va. Pour lui tout va bien.

Laetitia et Jérôme font leurs courses. Elle ne veut pas en parler à Kévin, passer le bac en même temps que sa mère. Il va falloir leur mentir pendant des mois. Elle ne veut pas qu’il rate son bac à cause d’elle. Il trouve qu’elle a beaucoup de courage. Elle a intérêt à l’avoir.

Jeanne laisse un message à Babeth. Cela va être dur, si elle a besoin elle est là. Ghika lui affirme qu’ils vont devoir faire sortir la mère de Mila. Jeanne est embêtée. Elle veut l’aider. Il faudrait déjà qu’elle veuille s’aider elle-même. Il est probable qu’elle ne veuille pas s’en sortir, c’est le cas de beaucoup d’alcooliques.

Barbara  est au bar avec Samia, Alison et Céline. La famille veut une cérémonie dans l’intimité. Abdel va aller en prison pour longtemps. Samia ne croit pas à la préméditation. Mais il aurait pris de la drogue. Céline pense qu’il a dû se laisser entrainer. Barbara affirme qu’il a vu sa mère mourir devant lui et il n’a jamais supporté. Barbara pense que c’est ça qui l’a détruit. Mais Patrick n’a rien à voir avec la mort de sa mère. Pour Samia, il s’est forcément passé quelque chose de grave entre Patrick et Abdel.

Jérôme est à table avec Jérôme et Tom. Jérôme a fait un planning des tâches ménagères. Laetitia est fatiguée. Mais lui il passe le bac. Tom propose de passer l’aspirateur. Kévin pense qu’il leur cache quelque chose.

Vincent est avec Jeanne. Jeanne pense qu’elle a une solution pour aider Mila. Elle veut pistonner sa mère pour une place en cure. Elle pourrait éloigner la mère pour récupérer la fille. Vincent pense que cela peut lui faire du bien d’être entourée de deux adultes responsables qui pensent à son bien et son avenir.

Une surveillante va voir Abdel et lui demande de se lever. Elle espère qu’il n’est pas trop douillet. Elle lui met un coup et l’envoie à la fouille. Il boite. L’homme lui demande si quelqu’un s’en est pris à lui depuis qu’il est là. Il affirme que non. Il s’est tordu la cheville dans les escaliers. Il doit se déshabiller complètement.

Jeanne est avec Mila. Sa mère est passée pas loin de la catastrophe. Elle ne pourra pas rester à l’hôpital indéfiniment. Elle va devoir faire une cure. Elle va rester toute seule si elle part. Il faudra trouver une solution. Il faut déjà commencer par la convaincre d’y aller.

Kévin est avec Tom au lycée. Sa mère se met à parler espagnol. Elle fait des choses bizarres. Tom pense qu’elle est enceinte.

JP est avec Anne. Eugénie arrive, et demande s’ils ont du nouveau dans l’enquête. Pour elle il y a une défaillance dans la sécurité de ses hommes. Elle veut comprendre comment ça a pu se produire. Il connaissait les risques liés à son métier. Eugénie insiste. Ils lui demandent de les laisser tranquilles. JP prend son portable et efface l’enregistrement.

Jeanne est avec la mère de Mila. Elle lui demande d’aller en cure. Elle refuse, et elle a sa fille. Si elle continue à boire elle va mourir. La seule solution est qu’elle fasse cette cure. Jeanne peut accueillir Mila chez elle. Elle veut juste s’en occuper le temps qu’elle soit de retour. Elle lui demande de réfléchir et de penser à sa fille.

Laetitia rentre et n’a plus qu’à mettre les pieds sous la table. Kévin voit qu’elle n’a pas l’air si fatiguée que ça. Il lui demande ce qu’elle a fait vu qu’elle ne travaillait pas. Elle a lu. Luna lui a prêté un DVD en espagnol. Tom est partant.

Babeth et Léa sont devant le cercueil de Patrick. Il ne devrait pas être là. Ils devraient être en train de fêter son succès. Ils devaient aller courir. Eugénie les observe, alors qu’elles sont en larmes. Eugénie entre et leur présente ses condoléances. Eugénie veut recueillir leur témoignage. Léa lui demande de partir. Elle insiste. Léa la repousse sèchement.

Abdel est sur le chemin de sa cellule.

Babeth reçoit des messages de soutien de ses copines. La substitut du procureur arrive et leur adresse son soutien. Ils feront tout pour que justice soit faite. Anne se met à pleurer.

Abdel passe plusieurs grilles.

Léa dit un mot pour Patrick. Il s’est toujours bien occupé d’elle, c’était un vrai flic. Plus qu’un père il était un guide, elle ne le remerciera jamais assez pour ça. Elle a décidé de porter son nom pour honorer sa mémoire. Elle a toujours été une Nebout et elle veut que ses enfants et ses petits-enfants s’en souviennent.

Abdel arrive parmi ses co-détenus, sous les applaudissements. Son père est là.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :