3403 - mercredi 8 nov

Publié le par cécile

Patrick est chez lui avec Babeth. Il est au téléphone. Anne a parlé au juge, il va demander un complément d’enquête. Il va mettre la dgsi sur le coup. Ils vont les aider. Elle n’était pas juste vendeuse de légumes. Il a pris des risques énormes pour son père et pour elle.

Clément est avec Coralie. Elle a eu cours avec ses enfants lundi. Ils lui ont tout raconté. Il pense qu’elle a été géniale, elle s’est dépassée. Théo lui a dit qu’elle avait été très pédagogue. Il sait que cela n’est pas facile pour elle de pardonner. Cela le touche qu’elle fasse autant d’efforts.

Coralie est avec Barbara. Elle n’a pas eu le courage de dire la vérité à Clément. Elle ne comprend pas pourquoi ils ont dit que ça c’était bien passé. Peut-être que ça leur a servi de leçon. Ils ont surement voulu épargner leur père. Coralie pense que c’est juste une stratégie, elle ne sait pas quand ça va lui tomber dessus. Barbara pense que ça peut bien se passer.

Patrick va voir Anne. Il a trouvé les causes de la mort de Bixente. Ils ont retrouvé son cadavre dans une décharge publique en juin 1986. Il a été assassiné comme Sylvie. Il a fait des recherches sur les groupements anti terroristes. Elle aurait été membre de l’ETA. Le commandant de la dgsi arrive. Ils ont des choses intéressantes à lui raconter.

Théo est avec Clara. Ils ont choppé le numéro de Coralie dans le portable de leur père. Ils veulent laisser un message avec le mot fessée. Elle lui demande d’oublier ce délire. Ils trouvent quelque chose de simple mais efficace.

Babeth et Klein vont voir Jocelyn. Elle le remercie de l’avoir laissée venir. Cela stimule sa mémoire de voir ses proches. Jocelyn reconnait ben sa fille. Il doit terminer de noter ce qu’il avait commencé, pour Patrick. C’est un mec génial. Elle est contente de le voir comme ça. Il est content de savoir qu’il n’est pas un monstre. Les gens sont gentils avec lui mais le souci c’est sa mémoire. Ce n’est pas parce qu’il s’est souvenu de ces choses que la maladie régresse. Il lui demande de lui lire un mot à haute voix. Elle lui demande de lui lire lui-même. Il lui demande de raconter comment ça se passe à la maison.

Coralie est au lycée, elle voit Clara et Théo. Elle veut leur parler. Elle a voulu parler à leur père de ce qui s’est passé lundi et ils n’ont rien dit. Ils ont dit qu’elle avait été sympa. Elle demande si c’est encore une de leurs petites stratégies. Ils ont compris qu’ils n’arriveraient pas à se débarrasser d’elle, alors autant que ça se passe bien. Elle va faire des efforts s’ils veulent repartir sur de bonnes bases. Elle reçoit un message cochon sur son téléphone.

Mirta arrive au bar et voit Roland, avec les pieds sur la table. Il a retrouvé ses belles bottes à la cave. Il lui demande ce qu’elles y faisaient. Ce n’est pas elle. Cela fait deux ans qu’il les cherche. Mais elles n’ont pas dû lui manquer tant que ça. Elle trouve cela ridicule. Barbara les trouve originales. Il demande où est le chapeau qui était avec.

Le commissaire de la dgsi félicite Anne et Patrick qui ont fait du bon boulot. Ils cherchent des réponses. Ces gens-là n’attendent pas 30 ans pour éliminer quelqu’un. Pour lui son assassinat n’a rien à voir avec son passé. Et Jocelyn a fait des aveux. Patrick lui montre le portrait-robot de celui qui l’a agressé chez Sylvie. Il lui demande de faire des recherches.

Clément est avec Coralie. Elle est harcelée de messages. Il lui demande de répondre mais elle ne veut pas. Elle affirme que c’est du spam. Il veut regarder. Elle finit par le mettre dans le verre de Clément. De toute façon il était vieux.

Roland est avec Franck, qui est toujours à l’électricité. Roland cherche son chapeau. Franck a quelque chose à enlever au pied de biche. Roland lui demande de le faire, ce n’est pas bien grave. Ils diront à Luna qu’ils ne pouvaient pas faire autrement.

Patrick voit le juge devant le commissariat. Il sait qu’il renonce à rouvrir l’enquête sur la mort de Sylvie. Il y a des éléments nouveaux. Mais le commandant de la dgsi juge inutile de continuer les investigations. Sur cette affaire il n’est pas objectif. Patrick veut que la justice soit rendue. Il lui demande de trouver un bon avocat

Roland et Franck ont fait un trou dans le mur. Il cachait une pièce. Ils retrouvent quelque chose. Roland veut aller voir dans le trou. Ils vont revenir avec du matériel.

Coralie est avec Barbara et Allan. Coralie a changé de téléphone. Elle a reçu des messages bien cochons. Son numéro a été écrit dans les toilettes du lycée. Elle sait de qui ça vient et elle ne compte pas se laisser faire.

Babeth est avec Yolande. Les choses allaient s’arranger mais le juge ne veut pas rouvrir l’enquête. Il y a d’autres intérêts en jeu. Yolande lui demande ce qui se passe. Mais elle ne peut rien dire. Yolande la menace de faire un scandale. Cela peut avoir un rapport avec le terrorisme, un règlement de comptes. Jocelyn se serait retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Yolande ne veut pas se laisser faire. La merde est autour d’eux. Babeth lui demande de ne pas faire n’importe quoi, elle n’est pas censée être au courant.

Patrick est avec le commandant de la dgsi. Il a fait sa recherche avec le portrait-robot. Ce visage ne correspond à aucun membre répertorié. Patrick est étonné que tout cela soit clos aussi vite. Patrick ne laissera pas un innocent passer sa vie derrière les barreaux. Le commandant lui affirme que son entêtement pourrait bien lui couter sa carrière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :