3400 - vendredi 3 nov

Publié le par cécile

Jocelyn est pensif. Le professeur arrive, il lui demande s’il l’entend. Il n’est pas sourd. Le professeur veut lui faire faire des exercices, mais il refuse. Le professeur lui précise qu’il est encore sous le choc. Mais il se souvient comment Sylvie est morte, il est lucide. Il veut faire une déclaration à la police, il veut soulager sa conscience.

Coralie arrive à la colloc. Elle voit Barbara. Coralie a deux pneus crevés, elle devait passer prendre Clément pour leur week-end. Il y avait un tournevis à côté de ses pneus. Elle est sure que c’est un coup de ses gosses. Elle n’a plus envie, elle ne peut rien faire. Elle va l’appeler pour lui annoncer la bonne nouvelle.

Elle appelle Clément et lui annonce que ses pneus sont crevés. Ses enfants sont là. Il leur demande si c’était sympa. Des petits malins se sont amusés à lui crever ses pneus. Il est certain que c’est eux. Ils nient, ils ne sont pas capables de faire ça. Les conneries c’est fini. Théo lui demande de les croire.

Thomas arrive au bar et dit bonjour à Sabrina. Elle lui en veut de l’avoir laissée toute seule en plein coup de feu. Il ne pouvait pas faire autrement. Pour se faire pardonner il a des cadeaux pour eux. Il paie un coup à tout le monde. Pour être de si bonne humeur, il a juste tenu une promesse.

Jocelyn est avec Eric. Il a des choses à dire au sujet de Sylvie. Il affirme l’avoir tuée. Il se souvient de la peur dans ses yeux. Elle le suppliait de ne pas lui faire de mal. Il a continué, enfin il croit. Cela ne peut être que lui qui l’a frappée. Il ne sait pas avec quoi il l’a frappée. Il ne sait pas ce qu’il a fait de son arme, mais cela ne peut être que lui. La maladie a fait de lui un monstre. Il veut payer pour ce qu’il a fait. Il va imprimer sa déposition, il va la relire et il signera. Après ce n’est plus de son ressort.

Coralie est avec Clément. Il a parlé à ses enfants. Il se demande si c’est eux. Ils lui ont juré qu’ils n’y étaient pour rien. Elle pense qu’ils le baladent. Elle sait que c’est eux. Ils la détestent et font tout pour lui pourrir la vie. Mais il n’y a surement pas que ses enfants qui la détestent. Les ados sont tous des escrocs. Elle lui propose de faire une expérience avec ses enfants. Elle lui emprunte son téléphone.

Anne est avec Patrick. Ces aveux ont mis un terme à ses doutes. Pour lui ce ne sont pas des aveux. Il n’est même pas sûr qu’il continue son geste, il ne sait pas avec quelle arme. Il revit sa peur. Il est malade. Patrick pense qu’il a assisté à son meurtre et il croit à tort qu’il est coupable. Il est non violent, incapable de tabasser qui que ce soit. Elle va transmettre sa déposition au juge. Il lui précise que le vrai coupable court toujours.

Thomas voit Thérèse. Elle ne portera pas de lunettes. Il est désolé de l’avoir plantée comme ça. Elle n’a pas aimé qu’il la laisse tomber. Il reçoit des fleurs de la part d’Elodie.

Babeth est chez elle au téléphone. Elle n’arrive pas à réaliser. Léa et Yolande sont là. Jocelyn a avoué le meurtre de Sylvie, il dit qu’il s’en rappelle. Léa pense qu’ils l’ont poussé à dire ça. Il a imaginé tout ça et maintenant il croit que c’est vrai. Elles rassurent Yolande. Babeth va appeler Klein et lui demander d’évaluer son degré de lucidité. Yolande pense qu’il leur a dit la vérité. Il lui a dit qu’il avait tué Sylvie. Il était dévasté et ses souvenirs étaient précis.

Le bouquet de Thomas est magnifique. Il lui a fait la promesse de l’accompagner à son mariage. Il serait capable de tout pour qu’elle soit heureuse. Il avait promis à son père de s’occuper d’elle. Il pense qu’il voulait réparer quelque chose vis-à-vis de Florian.

Coralie est avec Théo et Clara. Elle leur demande s’ils ne reconnaissent pas sa voiture. Il préfère fuir. Elle menace d’envoyer les images de vidéosurveillance à leur père. Un ami de la préfecture de police se fera un plaisir de dire qui a crevé ses pneus. Si c’est eux ils vont prendre cher toute l’année. Soit ils se dénoncent. Elle dénonce que c’est eux.

Patrick est au commissariat. Il fouille dans les dossiers.

Thomas est avec Mathys. Il le fait rire. Baptiste et Emma sont allés à la fête foraine. Gabriel rentre. Thomas lui propose un tour à la fête foraine pour décompresser. Gabriel est fatigué mais Thomas insiste. Il accepte.

Théo et Clara réparent les roues de Coralie. Clara reproche à son frère d’avoir enchainé les conneries pendant les vacances. Elle en chie avec lui, elle est solidaire. Mais si elle ne l’avait pas ouvert devant Terminator ils n’en seraient pas là. C’était du bluff. Elle ne croit pas et il ferait mieux de lui dire merci. Elle le laisse se débrouiller avec ses pneus.

Babeth est avec Patrick. Jocelyn va mourir à petit feu comme un chien. Il pense qu’il l’a tuée. Patrick lui rappelle qu’il est incapable de donner le moindre détail. Il la rassure, ils vont le sortir de là. Il n’a pas encore revérifié l’appartement de Sylvie. Il a pris ses clés. Il ne croit pas qu’il ait tué cette femme. Il lui demande de le laisser faire.

Clément est avec Coralie. Ses enfants ont avoué avoir crevé ses pneus. S’ils vont si loin c’est que personne ne leur met jamais de limites. Il s’est montré trop naïf sur ce coup-là. Ses enfants le baladent en permanence. C’est grave. Il ne doit rien lâcher. Il n’y arrive pas tout seul, avec son boulot. Elle demande si elle doit porter plainte contre eux. Il refuse. Il lui jure que ça va changer. Ils ont réussi à traverser tout ça. Elle n’y arrive plus.

Patrick entre chez Sylvie. Il tombe sur un homme dans l’appartement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :