3367 - mardi 19 septembre

Publié le par cécile

JP est chez lui avec Samia. Il arrive par derrière, elle est surprise. Ils vont prendre un café ensemble. Elle lui demande comment s’est passée la reconstitution. Il lui a dit hier, elle est à l’ouest. Son audition ne tient pas debout, pourtant tout l’accuse. Céline a demandé au juge de continuer l’investigation. Elle lui demande de faire gaffe à ne pas bâcler l’enquête avec Ariane. Il affirme que c’est une bonne flic.

Céline voit le juge. Elle lui demande s’il a eu son message. Il lui demande quelle est cette histoire de tableau. Il manquait un tableau de valeur chez Gravier. Pour lui Anton était bien ivre au moment des faits. Elle pense que cela peut valoir le coup d’interroger Claude, un cousin de la victime qui a des soucis d’argent. Il veut bien l’entendre mais pas pour en faire un suspect.

Théo et sa sœur sont avec leur père. Ils lui demandent s’il a un rancard. Il a sorti sa veste en lin. Il avait juste du travail important, cela s’est bien passé. Il a un contrat. Sa fille lui précise que s’il veut rencontrer quelqu’un il peut aller sur les sites de rencontre.

Benjamin est avec Alison qui dort. Il avale une pilule et fait du bruit. Il la réveille. Il affirme qu’il se met au travail. Il a fait une nuit blanche. Il affirme que ça va aller. Ils s’embrassent.

Coralie est avec Blanche. Il lui a carrément demandé si elle n’avait pas réservé une chambre d’hôtel. Elle ne va pas forcément se retrouver dans son lit, elle ne demande pas que ça. Pour blanche il a été maladroit. Coralie aurait préféré qu’il la traite avec respect. Blanche pense qu’elle a peur de se lancer dans une relation. Elle veut être sûre de tomber sur un mec bien. Elle donne toujours des chances à des mecs qui ne sont jamais à la hauteur.

Ariane et Claude sont avec JP. Ils lui parlent du tableau de Gravier, mais cela ne lui dit rien. Il sait qu’il avait des tableaux mais il n’y allait pas souvent. Il n’est pas trop intéressé par la peinture. Ariane veut le relâcher. JP lui demande comment il sait que ce tableau avait de la valeur. JP veut en savoir plus sur ses problèmes d’argent. Il travaille dans l’immobilier. D’une année sur l’autre ce n’est jamais pareil.

Théo discute avec sa sœur en cour. Ils se demandent si leur père est amoureux. Coralie leur demande d’arrêter de bavarder. Elle demande à Théo de venir au tableau. Il ne veut pas aller au tableau pour lui servir de souffre-douleur. Il en a marre de ses méthodes de nazie. Elle leur donne des sanctions. Pour sa sœur elle s’acharne sur son frère. Ils vont tous les deux chez le proviseur.

Ariane est avec JP. Elle lui demande pourquoi ces questions à la con. Ils devaient juste l’interroger mais pas comme un suspect. Personne n’a vu ce tableau. Il a su que ce mec avait des soucis d’argent. Pour elle le coupable est Anton et l’enquête est close. Il pense qu’il peut être innocent et son boulot c’est de chercher. S’il y a un doute il préfère vérifier. Elle lui demande d’arrêter de se faire manipuler.

Abdel est avec sa petite amie. Elle trouve sympa de manger dehors tous les deux. Il est pensif. Elle le remarque. Elle sent que ça ne va pas.

Le père de Théo va voir Coralie. Il trouve son comportement minable. Elle s’en prend à ses enfants parce qu’elle n’a pas digéré sa blague. Mais ils sont allés à trop loin. Pour lui elle aussi elle a pensé à finir la nuit avec lui. Elle le met dehors, il revient. Elle a dit qu’elle assumait. Ils finissent par s’embrasser.

Eugénie est avec Ariane. Eugénie veut faire un papier sur la mort de Pascal. Elle veut apporter un nouvel éclairage. Ariane n’a pas le droit de parler d’une affaire en cours. L’enquête n’est pas bouclée. Eugénie ne parlera pas d’elle. Elle insiste. Samia les écoute. Elle donne aussi son avis.

Coralie est avec le père de Théo. Ils ont fait l’amour. Elle a soif. Il était un peu intimidé. Il imagine qu’elle a eu beaucoup d’aventures. Cela fait un petit moment qu’elle est célibataire. Ils ont tous les deux besoin d’une remise en jambe. Ils vont se revoir.

Abdel est avec Barbara. Il est sur un procès. Il en a marre de bosser pour des dealers. Pour elle il doit se laisser une chance de revenir. Il pense toujours à l’époque où ils étaient ensemble. Il voudrait être quelqu’un de bien, il ne sait plus comment on fait. Alison arrive sans parler. Elle n’a pas envie de parler à Abdel. Il s’en va.

Ariane s’en prend à Samia. Elle chie dans ses bottes auprès de la presse. Elle finit par la plaquer contre les casiers. Elle ne supporte pas qu’elle vienne saboter son boulot de flic. Samia lui demande pourquoi elle a peur. Ariane la menace, elle n’a pas l’intention de se laisser faire. Ariane l’insulte. Elle lui demande de faire gaffe à ce qu’elle fait, car ça risque de faire mal.

Alison est avec Barbara. Barbara lui demande de faire un effort avec Abdel. C’est son meilleur ami et il essaie de tourner la page. Alison affirme qu’il est hypocrite. Il manipule tout le monde. Doumé aurait fait n’importe quoi pour lui. Barbara affirme que c’est un mec bien.

Alison va voir Abdel. Barbara est une femme au top. Elle n’a plus rien à faire avec lui. Abdel ne comprend pas pourquoi elle vient, elle ne gère pas ses fréquentations. Alison sait qu’elle crapule il est. Il a changé mais elle s’en fout. Doumé est mort à cause de lui. Il l’a toujours respecté et il l’a tué. Il n’avait pas le choix, c’était son père ou lui. Il est désolé d’en être arrivé là. Il lui donne une arme, elle peut se venger. Il sait qu’il n’est qu’une merde, elle aurait mieux fait de le tuer.

Djawad est avec Samia. Elle prend la pilule en cachette. C’est horrible. Elle le trompe et il pense qu’ils vont accueillir un bébé bientôt. Elle ne lui a pas dit qu’elle n’était pas d’accord pour cet enfant. Il ne veut pas qu’elle souffre. Elle veut toujours être avec lui. Elle reçoit un appel de Céline. Le juge a décidé d’inculper Anton.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :