3300 - vendredi 16 juin

Publié le par cécile

Babeth est avec Patrick. Cela ne lui fait pas plaisir d’accuser un collègue. Il est flic, pas bœuf carotte. Il n’est même pas sûr que le coupable soit Amine. Il n’a pas de preuves ni d’aveux. Il doit suivre la procédure jusqu’à sa mise en examen. Il voudrait juste coincer l’enfoiré qui a fait ça.

Ariane est avec Eric. On leur conseille de faire une grève. Ils ne savent pas si ceux du Mistral vont les suivre. Ils proposent la grève à JP, qui refuse. Si amine a fait quelque chose il ne veut pas le couvrir sous prétexte que c’est leur collègue.

Baptiste est avec Emma, qui prend ses fiches d’histoire géo en photo. C’est pour se rassurer. Elle a du mal à se vider la tête. Gabriel a préparé des aliments pour être en forme, des jaunes d’œufs, céréales etc. Emma lui demande s’il a une autre barre de céréales. Il a tout prévu en double.

Kévin cherche des gâteaux dans le frigo. Il n’a rien à manger avant l’épreuve. Sa mère a pensé à lui. Du pain de mie, sardines et cornichons. Cela va sentir mauvais. Il ne peut pas avaler ça. Sa mère lui demande de se bouger. Pour Jenny elle n’a pas tort.

Nathan est avec Barbara et Allan. Nathan parle jeux vidéo. Barbara affirme s’y connaitre en jeux vidéo. Elle fait la tête quand il joue parce qu’ils n’ont pas les mêmes gouts. Elle demande des conseils à Allan.

La commissaire est chez elle, regarde des cachets puis les cache quand quelqu’un arrive. C’est Normand. Il lui demande de venir donner son avis. Mais elle ne peut plus rien faire pour Amine. Il ne comprend pas car elle a toujours protégé ses hommes. Pour elle c’est trop tard. Il lui demande de quitter la police, il est dégouté qu’elle les lâche comme ça. Elle lui demande de la laisser.

Coralie surveille l’épreuve. Emma est autorisée à aller aux toilettes. Elle sent son bébé bouger, ce qui agite les autres élèves. Coralie lui demande de laisser ses camarades travailler et de se dépêcher d’aller aux toilettes.

Léo doit parler à Amine. Amine lui reproche de l’avoir balancé. Léo a fait ce qu’il croyait juste. Amine lui demande d’arrêter de le faire chier et d’aller faire son boulot de flic. Léo avait l’impression qu’il était un mec bien. Amine crie son innocence. Ils entendent des cris, mais Amine n’a pas le droit d’intervenir. Léo y va.

Nathan est avec Coralie. Nathan lui demande si elle s’intéresse à Allan. Ils organisent une soirée déguisée. Pour elle ce sont des gamins.

Léo interpelle un homme en train d’agresser une femme. Il la laisse partir mais l’homme se montre agressif. Amine vient à la rescousse.

Baptiste est avec Emma. Il lui a pris son portable, qui allait tomber par terre. Elle aurait pu se faire prendre. Il n’apprécie pas trop qu’elle lui ait menti ce matin. Le bébé bouge à nouveau. Il croit qu’il n’aime pas qu’ils s’engueulent. Ils s’embrassent.

Barbara va voir Allan qui joue. Ils discutent. Il lui demande de fermer la porte, ils seront mieux pour discuter.

La commissaire avale des cachets puis s’allonge.

JP est avec Patrick. La commissaire est injoignable. Un expert apporte les rapports de l’incendie. Patrick lui demande de lui donner les rapports ou il aura un blâme.

Nathan est avec Coralie. Allan ne fait pas la soirée déguisée, il joue à la console avec Barbara. Pour Coralie, il a passé l’âge de ce genre de conneries.

Sabrina est au bar avec une femme qui lui chante une chanson, Sabrina lui précise qu’elle a d’autres clients.

Baptiste est avec Gabriel. Le bébé s’est mis à bouger pendant l’épreuve. Gabriel lui demande de se mettre à sa place, il ne parle même pas de son épreuve. Baptiste se met en colère et lui lance des méchancetés. Gabriel finit par s’excuser. Ils vont demander à Emma de venir manger ce soir.

La chanteuse espagnole du bar continue. Sabrina lui demande si elles se connaissent. Elle finit par partir. Thomas retrouve Sabrina chamboulée. C’est un air que son grand-père adorait.

Patrick va annoncer la bonne nouvelle à la commissaire. Elle ne répond pas. Le rapport vient d’arriver. Le jour de l’incendie Amine ne s’est pas rendu dans les scellés, cela ne peut pas être lui. Il a bloqué sa mise à pied, elle devrait l’appeler. Mais elle est morte. Il entre et la retrouve allongée par terre.