3296 - lundi 12 juin

Publié le par cécile

Patrick veut voir Normand. Mais il n’est pas disponible, il a trop de boulot. Patrick doit lui poser des questions dans le cadre de l’incendie du commissariat. Normand l’envoie promener. Patrick lui ordonne de venir avec lui. Mais il va sur des vols à la tire. Il n’a rien à lui dire. Patrick lui propose de se faire interroger par le juge directement. Normand accepte de répondre à ses questions.

Ariane est avec sa commissaire. Pour Ariane, Patrick veut juste les mettre sur la touche parce qu’ils sont dans son commissariat. Il les traite comme des prévenus. C’est du harcèlement. Pour la commissaire, il est normal que les emplois du temps soient vérifiés. Pour Ariane, cela vient plutôt de la racaille. Si elle est d’accord avec elle elle doit se bouger. Patrick est sous les ordres du juge, elle ne peut rien faire.

Jocelyn pense réveiller Yolande sous sa couette, mais c’est Amélie qu’il réveille. Elle s’énerve et lui demande de partir, la prochaine fois elle prévient les flics. C’est un pauvre type, il doit se faire soigner.

Léa est avec Yolande. Jocelyn n’a toujours pas apporté les croissants. Il y avait surement du monde à la boulangerie. Il a pris le billet de 10 euros de Léa. Elle le soupçonne d’être parti le dépenser. Elle va aller à la cafeteria de l’hôpital.

Patrick interroge Normand. Il lui demande s’il était à Canet le jour de l’incendie. Ce jour-là il a mis Djawad en gav. La semaine précédant l’incendie il a fait une saisie de dix kilos d’héroïne. Il ne s’en souvient pas. Il y en avait pour 200000 euros. Il a mis la saisie dans les scellés. Ils ne seraient pas assez cons pour prendre cette merde. S’il était un voleur il ne serait pas rentré dans la police. S’il veut vérifier son train de vie, il lui faudra une commission rogatoire. Il ne sait pas ce qui s’est passé dans les scellés ce jour-là.

Jocelyn est de retour. Il n’y avait plus de croissants, il a dû attendre la seconde fournée. Léa est partie, elle n’avait pas le temps. Yolande voit qu’il a une petite mine. Il est peut-être un peu fatigué. Elle veut passer un moment avec lui, mais il va se coucher.

Amélie est avec Mirta. Jocelyn s’est encore introduit dans sa chambre. Mirta lui trouve des excuses. Dans un hôtel toutes les portes se ressemblent. Amélie est à deux doigts de porter plainte. Mirta lui demande de clore l’incident. Elle propose de lui offrir une nuit d’hôtel. Elle en veut cinq. Et les petits déjeuners seront offerts.

Gabriel est au bar avec Thomas. Gabriel voit qu’Emma se fiche de la philo. Il sait très bien que Baptiste n’est pas en train de bosser. Il ne va pas lui faire de dessin. Ce n’est pas le moment de roucouler. Franck arrive. Il demande si ça va, mais pas du tout. Son fils devrait être en train de souffrir à réviser, mais au lieu de ça… Franck lui confirme qu’ils sont en train de réviser à la maison.

Baptiste et Emma sont effectivement en train de réviser. Emma a du mal. Elle va faire une pause.

Léo est avec Amine. Ils discutent et se racontent des anecdotes. Amine va déposer un carton quelque part.

Baptiste tente de faire réviser Emma, mais elle a sans arrêt envie de faire pipi.

Patrick va voir sa collègue. Ses hommes refusent de coopérer. Mais elle lui demande un peu d’empathie, on a brulé leur commissariat. Il a un mobile, personne ne veut lui répondre. Normand a fait une importante saisie d’héroïne. Il s’interroge. Il lui reproche de les protéger. Soit ses hommes jouent le jeu, ou il demande au juge de mettre l’igpn sur cette enquête.

Amine va voir un vieux monsieur pour lui donner le carton. Léo arrive. Michel est un ami d’Amine. Sans ce garçon il sera déjà en train de mourir. Amine est vraiment très gentil.

Emma se repose pendant que Baptiste révise. La philo c’est jeudi. Il voit que pour elle c’est chaud. Elle pense qu’elle va refaire sa terminale. Mais elle peut tomber sur un sujet qu’elle aime bien.

Mirta est avec Jocelyn. Il s’est glissé dans les draps d’une autre femme. Il dit avoir des absences dues au cannabis. Les effets de la drogue sont devenus permanents. Il a des flashs par intermittence. Elle lui demande si ce médecin était compétent. Il affirme que oui.

Léo est avec Amine. Il lui demande pourquoi il s’occupe de cet homme. C’est à cause de sa petite-fille, qui était une copine à lui. Ses parents sont morts. Sa petite-fille est tombée d’un bâtiment. Il est tombé en dépression, il ne pouvait pas l’abandonner. Léo arrive. Il veut parler à JP, sans Amine.

Jenny fait réviser Kévin. Laetitia l’observe et cela agace Kévin. Elle voit que c’est pire que ce qu’elle pensait. Emma arrive. Cela ne va pas du tout, elle ne sait rien, elle va se planter. Kévin aussi. Bienvenue au club des losers.

Léa rentre et retrouve Jocelyn. Il était très triste, quand il est rentré et qu’elle était déjà partie. Il voulait lui faire plaisir. Il veut lui faire un câlin. Elle se demande ce qui se passe. Le temps passe si vite, mais il réalise qu’il n’a pas assez profité et ça lui fait mal. Il l’aime comme son petit papa. Ou plutôt son grand-père.

Patrick est avec JP et Samia. Ils ont pris l’habitude de se couvrir entre eux, donc ils ne parlent pas. Il faut faire remonter les infos s’ils remarquent quelque chose de suspect. Pour Léo ils doivent devenir des balances.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :