3295 - vendredi 9 juin

Publié le par cécile

Normand est au commissariat avec sa commissaire et Patrick. Elle veut des explications. Patrick sait qu’il n’aurait pas dû intervenir, et il ne s’attendait pas à le retrouver en train de fumer avec le suspect. Normand affirme que ce n’est pas l’incendiaire. Elle reconnait qu’ils se sont plantés. Il lui fait des reproches. Mais tant qu’elle dirigera ce commissariat ils appliqueront ses consignes.

JP est chez lui au téléphone. Samia est là. Il était au téléphone avec Ariane. Il lui a dit qu’il ne pouvait pas venir tout de suite. Elle lui demande quelle est sa relation avec cette pouf. Ils étaient un peu plus que collègues. Ils étaient ensemble. Samia ne comprend pas comment il a pu être avec elle. Hier il étaient avec eux quand ils ont serré le mec. Pour elle ils n’ont pas à être fiers.

Jocelyn est au téléphone. Babeth arrive. Elle lui demande d’aller chercher sa viande chez le boucher à 17h, mais il ne peut pas, il a un rdv. Il ne sait pas combien de temps va durer son rdv. Elle voit qu’il ne veut pas lui rendre service. Il a rdv pour son roman. Elle voit que monsieur se prend pour un grand génie littéraire, ils auront tout fait.

Léo est avec Francesco à l’hôtel. Le concept est qu’ils changent d’endroit tous les jours. Léo lui demande comment il va les retrouver. Il n’a qu’à aller sur les réseaux sociaux et il saura où ils se trouvent. Il s’énerve, il n’a pas Instagram et Facebook. Il peut lui envoyer un texto tous les jours avec l’adresse. Léo voit qu’il est vraiment un mec bien.

JP est avec Ariane. Il fait la tête. Pour elle c’était mieux il y a dix ans. Il lui demande d’arrêter de parler de ça. il lui a dit pour eux deux. Mais maintenant il est marié et père de famille. Il lui reproche d’être toujours en train de la chercher. Elle fait des allusions racistes, il lui demande d’arrêter. Ils voient un mec qui vend des clopes. Ils procèdent à son arrestation. Une femme leur demande s’ils n’ont pas mieux à foutre. Il lui demande si elle a un problème. Elle s’en va.

Babeth est avec Jeanne. Son père pète le feu et il n’aide pas à la maison. Elle en a marre. Pour Jeanne ça va finir par s’arranger. Si cela se trouve le rdv à 17h c’est important. C’est pour son roman, il la rend cinglée. Il a peut-être des choses à raconter sur sa vie.

Charles arrive au bar et voit Thomas. Le food truck est parti, ils ont quitté le quartier avec leurs délices. Barbara n’y croyait pas. Cela a fait un choc à Charles. Charles veut un sandwich façon food truck. Ils ne proposent pas la même chose. Charles va aller marcher. Thomas pense que Barbara est allée parler à Francesco. Elle lui jure qu’elle n’a rien fait. Alison n’est pas au courant non plus.

Samia est au bureau. Elle cherche son agrafeuse. Léo arrive. C’est lui qui l’a. Mais il ne sait pas où il l’a mise. Il lui demande de prendre ses dossiers, elle refuse. Il va demander à quelqu’un d’autre. Samia doit parler à Ariane. Elle a des choses à mettre au clair. Ariane continue de la provoquer.

Francesco et Vincent sont au camion. Il est midi et il n’y a pas de client pour le moment. Vincent se demande s’ils n’ont pas fait une connerie en quittant le Mistral. Ils commencent à se disputer. Vincent demande à Francesco de ne pas s’énerver. Il refait son gros con. Vincent regrette de l’avoir écouté.

Jocelyn voit Charles. Il sort de chez le docteur. Il est gêné. Charles a rdv dans un café. Il lui demande de bien profiter de cette belle journée.

La commissaire va voir le juge. Il vient de recevoir les résultats de la scientifique incendie. Patrick arrive. C’est bien criminel.

Léo est en voiture avec Amine. Léo lui demande comment il est devenu flic, et si ça lui plait. Il lui demande s’il y avait une bonne ambiance. Ils sont soudés. Amine lui précise que ce n’est pas parce qu’ils sont en binôme qu’ils doivent devenir potes. Ils reçoivent un message radio, réunion de crise à 20h.

Mirta voit Jocelyn. Elle lui demande comment s’est passé son rdv. Il a vu le médecin, il n’a rien du tout. Ses trous de mémoire sont dus aux pétards. Il n’a pas la maladie d’Alzheimer. Elle lui demande d’arrêter de fumer ces cochonneries. Roland arrive et demande s’il dérange. Jocelyn s’en va.

Le food truck bat son plein. Vincent ne s’inquiétait pas. Léo arrive avec Charles. C’est quand même compliqué. Charles a suivi Léo. Ils sont très heureux de les avoir retrouvés. Francesco reçoit un message, il croit que ça fait plaisir à tout le monde.

Samia interroge un suspect, en compagnie de Normand. L’homme nie les faits. Ils sont tombés sur un comique. Il parle en arabe. Normand a tout compris.

Babeth est chez elle avec sa mère. Jocelyn est allé chercher la viande. Il a eu le temps après son rdv. Elle est admirative, il est capable de rendre un service. Elle retire ce qu’elle a dit ce matin. Il a tout retiré de sa mémoire. Elle voit qu’elle doit s’énerver pour qu’ils lui rendent un pauvre service. Ils sont des assistés. Yolande va l’aider à tendre le linge. Jocelyn reçoit un appel, il n’est pas venu à son rdv. Il a eu un contretemps. Il rappellera.

La commissaire est avec son équipe. L’incendie est bien d’origine criminelle. Ils ont retrouvé un tissu imbibé d’essence. Les morceaux de tissus étaient dans la salle des scellés, accessible uniquement au personnel badgé. L’incendiaire est à priori un policier. Ils sont les principaux suspects. Ils préfèrent fuir la discussion.