3294 - jeudi 8 juin

Publié le par cécile

Patrick est chez lui. Il répète son discours pour accueillir l’équipe de Canet. Babeth voit qu’il fait un discours à 7 h du matin. Elle lui suggère de faire dans le spontané. C’est leur commissaire qui va prendre la direction des deux équipes, lui il est sous ses ordres. Ils n’ont pas du tout les mêmes valeurs, c’est un cow boy. Elle se moque de lui.

Il fait son discours au commissariat devant son équipe. C’est avec plaisir qu’il transmet le commandement des deux équipes. Il est sûr qu’ils vont faire un super boulot ensemble. Elle fait un discours à son tour. Elle ne va pas leur faire perdre leur temps. Il faut que tout le monde sente qu’ils sont unis. Ils sont tous flics. Pour les binômes, ils ont décidé de mélanger les équipes. Elle veut une attention prioritaire sur les secteurs sensibles.

Jeanne est avec Vincent. Il dessine, il a plein d’idées. Il cherche un nom pour le camion, il faut un logo facilement identifiable. Il a déjà quelques idées. Il est sûr qu’il va trouver.

Emma est au lycée avec Thérèse. Emma est essoufflée, Thérèse la fait s’asseoir dans le couloir. Il reste trois mois. Elle n’arrive pas à dormir. César arrive et se moque d’Emma. Thérèse lui suggère de porter son sac si vraiment il veut aider. Emma sait qu’elle ressemble à une petite vieille.

JP est avec Samia. Elle ne sent pas Ariane. Elle lui demande s’il se l’est tapée. Ariane arrive. Samia lui demande de les laisser un peu. Mais elle demande à JP de venir. Samia la remet en place, Ariane lui demande si elle a ses règles. Elle part avec JP.

Vincent est avec Francesco au camion. Il faut un bon logo, mais déjà un nom. Francesco répond à un client qui lui demande une recette sur Facebook. Vincent pense qu’il faudra aussi faire une page facebook et se mettre sur d’autres réseaux sociaux.

Coralie fait son cours de maths. Emma s’assoupit sur sa table. Thérèse pense que c’est normal.

Patrick va voir sa collègue. Elle a la liste des gens qui étaient au commissariat au moment de l’incendie. Il y en a un qui a insulté ses collègues. Elle lui demande de lui mettre la pression. Elle le veut ici ce soir.

Emma dort sur sa table. Coralie a du mal à la réveiller. Elle leur demande de la laisser dormir et elle se met à chuchoter. César est étonné. Mais elle a le droit d’être sympa, ils vont en profiter.

Alison va voir Francesco. Elle va lui parler à la place de Barbara. C’est la merde au Mistral à cause de son camion. Elle lui demande s’il trouve normal qu’elle perde ses clients à cause de lui. S’il veut l’aider il faut qu’il parte avec son camion. Elle le menace.

Normand et Ariane abordent une femme. Ils veulent savoir où est son mec. Ils deviennent agressifs. JP intervient. Ils se lancent à la poursuite de leur suspect.

Thérèse est avec Emma. Thérèse propose de l’aider à réviser le soir, mais le soir elle est épuisée. Elle sait qu’elle va redoubler. Thérèse ne va pas la lâcher.

Normand et Ariane procèdent à une interpellation musclée, sous les yeux de la femme. JP tente de calmer la femme. Ariane lui demande de ne pas s’en mêler.

Amélie est avec Francesco. Il se dit qu’il faut changer l’emplacement du camion. Il est trop proche de Barbara, et ce n’est bon pour personne qu’il reste là. Il a du mal à se décider. Elle lui suggère de changer d’emplacement tous les jours.

Emma est chez elle. Elle révise. Elle reçoit des messages mais ne répond pas. Ça sonne. C’est Baptiste. Elle ne répond pas parce qu’elle bosse. Elle n’est pas dispo, elle est concentrée. Il voit qu’elle le chauffe. Il lui demande quand elle sera dispo. Il y a des fiches partout, elle lui demande de ne pas toucher. Il est étonné, car hier elle voulait faire l’amour et là c’est révisions.

Normand est avec son suspect. Ils le soupçonnent d’avoir mis le feu au commissariat. Il nie. Normand lui demande d’avouer. Et il n’aime pas qu’on lui fasse perdre son temps. Ils vont reprendre depuis le début. Foudil est dans la merde, et il ne se rend pas compte de la situation.

Francesco est avec Vincent. Francesco propose de bouger tous les jours. Il faut créer la surprise. Ca pourrait les faire connaître.

La commissaire regarde l’interrogatoire de Normand avec Foudil. Patrick arrive. Il vient de recevoir les premiers résultats de la scientifique. L’incendie est bien criminel. Normand secoue Foudil, puis coupe la caméra. Cela ne pose pas problème à la commissaire. Pour Patrick, il est hors de question qu’il y ait un passage à tabac dans son commissariat. Il va voir ce qui se passe et les voit tous les deux en train de rire en fumant.