3247 - mardi 4 avril

Publié le par cécile

Jérôme est avec Laetitia chez eux. Abdel doit passer aujourd’hui pour préparer le procès. Elle tombe dans le frigo sur un pot de yaourt entamé par Kévin et fond en larmes. Il avait l’habitude de faire ça. Il veut le jeter mais elle ne veut pas. Il tente de la rassurer, il va revenir, mais elle ne le croit plus. Plus ils attendent plus il s’éloigne et se débrouille tout seul. C’est juste la vérité. S’il ne rentre pas elle ne pourra pas rester avec lui.

Jenny est avec Kévin. Il a dépensé tout le fric qui leur restait pour prendre des billets pour la Turquie. Elle a peur à cause des attentats, elle n’a pas du tout envie de ce voyage. Il lui précise qu’ils seront heureux. Elle croit qu’il part loin pour fuir ses problèmes. Il aura beau partir au bout du monde il rêvera toujours de son père qui tue son pote. Ne plus le revoir n’est pas la solution. Ils n’ont pas la même histoire.

Luna est avec Babeth et Jeanne. Jeanne essaie des vêtements de Luna. Luna n’oublie pas de vider ses poches. Elle lui demande si c’est elle qui va dans les clubs échangistes. Luna n’est pas étonnée, quand elle a dansé pieds nus sur la voiture, elle s’est dit qu’elle cachait bien son jeu. Elle y est allée une fois avec Vincent par curiosité. Luna y est déjà allée.

Abdel est avec Jérôme. Le juge d’instruction pense qu’il a agi en état de légitime défense. Mais le procès aura lieu car la partie civile va mettre l’accent sur la présence de l’arme utilisée. Ils peuvent l’embêter sur les moyens utilisés pour se défendre. Ils vont dire que l’arme d’Issa était un jouet. Il aurait dû s’en apercevoir. Il va devoir se défendre là-dessus. Il crie qu’il n’est pas un assassin. Mais pour le moment il s’en sort plutôt bien car il n’a pas été mis en détention provisoire. La date du procès sera communiquée bientôt mais ils vont tout faire pour ne pas qu’il soit condamné.

Jeanne est avec Babeth et Luna. Jeanne parle du club échangiste dans lequel elle est allée. Luna a l’air d’être une experte. Elle connaissait le serveur.

Jérôme et Kévin pensent chacun dans leur coin, tous les deux à la même scène. Kévin met un billet dans sa poche. Jenny dort, il met son manteau et prend son sac.

Jeanne retrouve Vincent à la terrasse. Il n’a pas encore commandé, il l’attendait. Il est plongé dans son livre, se connaître pour trouver sa voie. C’est pas mal. Il lui demande si elle le trouve organisé et méthodique. Elle trouve qu’il n’a aucun sens de l’observation. Il est étonné.

Léa est avec sa mère. Pour Babeth, Léa aurait dû prendre un jour de plus, c’est la première fois qu’un patient meurt sous ses yeux. Elle a l’impression d’avoir perdu une copine. Elle a déconné. Pour Babeth, elle serait morte de toute façon, ses jours étaient comptés. Nicolas ne va pas la louper. Il va lui reprocher de ne pas l’avoir écouté.

Nicolas est avec Léa. Il lui donne un dossier. Elle lui demande si c’est tout. Il ne lui parle pas de la patiente décédé. Il faut s’occuper des vivants. Elle doit se mettre au boulot.

Eugénie est au bar avec Abdel. Elle lui parle du pompiste d’Aubagne. Il a accepté de s’occuper de son cas. Le voleur n’était pas armé, pour elle ça sera difficile de plaider la légitime défense. Il va quand même le faire. Roland n’est pas d’accord avec Abdel. Mais il n’a pas forcé ses clients à faire appel à lui.

Jeanne rentre chez elle et voit Vincent avec les yeux bandés qui sent des choses. Elle lui fait peur. Il lui précise qu’il bosse. Il croit qu’il a trouvé sa voie. Il s’entraine à reconnaître les différents arômes de vin. Elle va tester. Il remet le bandeau. Elle le prend en photo et envoie la photo à Luna. Elle se met à rire en voyant des messages. Elle le trouve sexy.

Léa examine son patient avec Nicolas. Léa parle à Nicolas de son diagnostic. Le patient n’accepte pas et ne comprend rien à ce qu’ils disent. Les hôpitaux c’est de pire en pire. Ils ne sont pas des humains mais des robots.

Laetitia est avec Luna. Elle n’a pas pu faire les sanitaires car elle n’a pas acheté les pastilles. Luna la trouve agressive, elle lui demande de lui parler autrement. Luna la laisse rentrer chez elle pour se reposer.

Jenny doit parler à Laetitia.

Babeth est au bar avec Patrick. Elle a l’impression qu’ils ne se voient plus. Ça serait bien qu’ils fassent des choses tous les deux. Il lui propose de faire un petit cinéma. Elle pensait à quelque chose de plus original. Faire quelque chose de sexy qu’ils n’ont jamais fait. Il croit qu’elle s’ennuie avec lui. Roland les écoute.

Jenny est avec Laetitia. Kévin veut prendre un car pour la Turquie. Son car est à 8h demain matin. Laetitia doit y aller. Elle veut lui dire de rentrer. Kévin s’en fout, il veut partir loin car il est complétement traumatisé par tout ça. Il fait des cauchemars toutes les nuits. Laetitia va y aller.

Léa repense à ses moments passés avec sa patiente, pendant que Valentin lui parle. Mais elle est chamboulée. Elle n’y arrivera jamais. Elle pense être nulle, elle n’est qu’une gamine qui joue au docteur. Elle n’arrive pas à dépasser la mort de cette patiente. Il pense qu’elle avait un truc spécial avec elle. Elle se met à pleurer, il la console.

Laetitia arrive devant le car. Elle voit Kévin assis par terre avec son sac. Elle veut lui parler, lui ne veut pas. Il lui demande de se casser. Elle insiste. Elle n’est pas là pour l’empêcher de partir, elle veut lui parler et après il fera ce qu’il voudra.