3236 - lundi 20 mars

Publié le par cécile

Jérôme est avec Abdel. La mère d’Issa l’a traité d’assassin, elle ne comprenait pas qu’il revienne travailler là où il a tué son fils, et elle a dit qu’elle se vengerait. Garder le silence est ce qu’il avait de mieux à faire. Ça tourne en boucle dans sa tête, il ne sait pas s’il saura y retourner. Pour Abdel il doit reprendre sa vie, c’est essentiel pour lui et sa défense. Il ne doit pas se comporter comme un coupable. Mais la vérité est qu’il a tué un innocent. Abdel sait exactement ce qu’il ressent, ça ne le lâchera jamais. S’il écoute sa culpabilité il va finir par sombrer.

Céline est avec la mère d’Issa. Elle n’aurait pas dû aller voir Jérôme. Elle lui a dit que c’était un assassin. Elle lui a dit qu’il allait payer pour ce qu’il a fait. Il ne disait rien. Pour Djawad, elle l’a menacé alors qu’elle sait qu’ils vont au procès. Mais ça va jouer contre eux. Elle demande à Céline si elle a perdu un enfant, elle a tué son bébé et elle ne peut pas comprendre. Elle lui demande de ne plus avoir de contact avec lui jusqu’au procès. Elle ne pourra pas la défendre. Elle veut qu’ils vengent son fils. Djawad lui demande d’écouter Céline.

Alice annonce à Emma qu’elle a rdv à l’hôpital jeudi. Emma lui demande pourquoi elle a pris rdv à sa place. C’est à elle d’appeler, c’est sa vie. Elle ne lui a rien demandé. Franck est là, il trouve bien ce qu’Alice a fait. Ça lui donne la possibilité de décider, sans stress. Emma le prend très mal.

Léa est avec Nicolas. Elle ne devait pas travailler le week-end de Pâques et elle est inscrite au planning. C’est lui qui l’a mise, car il manquait des gens. Le souci est qu’elle a déjà pris ses billets. Il ne peut pas tenir compte des contraintes de tout le monde. Elle devait aller voir son amie. Elle n’avait qu’à trouver un autre travail. Elle laisse un message à Crystal, elle a une mauvaise nouvelle, elle lui manque.

Kévin est au parloir avec Jenny. Elle va sortir, elle se fiche de retourner dans la rue. Il a des soucis. Le mec qui s’est fait tuer c’était un pote à lui. C’est son père qui l’a tué.

Thomas est avec Gabriel. Baptiste va voir un enfant, il faut se débrouiller pour le convaincre. Il n’est pas prêt pour être père. Pour Gabriel, la paternité peut lui donner des racines et l’apaiser. Baptiste arrive, il en a marre qu’ils parlent de lui. Ils s’inquiètent pour lui. Mais il a entendu qu’il n’était pas capable d’être père à cause de son enfance. Ils doivent lui foutre la paix avec son avenir, cela ne les regarde pas.

Jenny est avec Kevin. Son père se comporte comme un con. Elle va lui faire oublier ses problèmes.

Léa est avec la patiente, qui est encore au téléphone. Léa lui demande si elle a le moral. Elle lui demande de se mêler de ses affaires. Elle lui demande de ne pas être familière. Elle se soucie d’elle et elle essaie d’être aimable. Si elle est comme ça avec tout le monde, ce n’est pas étonnant qu’elle se soit fait larguer.

Céline est avec Abdel. Sa cliente a franchi la ligne jaune, elle lui a parlé. Elle est encore sous le choc, c’est difficile de la raisonner. Elle est complétement détruite par la mort de son fils. Elle ne sait pas comment elle réagirait à sa place. Lui il sait… elle voit qu’il est touché par cette affaire. Il a bien l’intention de gagner ce procès.

Emma est avec Baptiste. Il lui demande si elle a pris une décision pour le bébé. Elle n’y arrive pas, sa mère a pris rdv à l’hôpital pour jeudi. Elle ne sait pas quoi faire. Les parents leur mettent la pression. Lui aussi il est perdu.

Léa se dispute avec Crystal au téléphone. Elle est désolée de ne pas pouvoir venir, mais ce n’est pas elle qui choisit. Babeth est là. Léa a l’impression qu’elles ne se comprennent plus. Elles n’avaient pas besoin de ça. La patiente voit qu’elle n’est pas la seule à avoir des problèmes de couple.

Jérôme est avec son patron. Il lui demande s’il est toujours dispo pour l’apéro demain. Il n’y aura que des amis, il ne faut pas avoir peur. Jérôme s’occupe d’une cliente. Son patron met des tweet sur Issa. Il dit que c’était une ordure fiché S et personne ne doit le pleurer. Sa mère le lit et ça la met hors d’elle, elle ne peut pas laisser dire ça. Djawad lui demande d’arrêter de lire toutes ces conneries. Elle veut connaitre ces ordures qui ont écrit ça. Elle lui demande de lire, et il pourra trouver le courage d’aller venger son cousin.

Léa est avec la patiente, elle demande quand elle pourra sortir. Elle ne peut pas sortir tout de suite. La patiente voit qu’elles ont le même problème. Elle sacrifie sa vie privée pour son boulot, et son entourage a du mal à comprendre. Son amie est loin. La patiente lui conseille de lui montrer qu’elle tient à elle. Il vaut mieux admettre que c’est une vie difficile mais qu’elle l’aime toujours autant. Elle n’a pas su le faire suffisamment.

César voit Emma et Baptiste. Il demande ce qu’ils ont choisi. C’est aujourd’hui la date limite pour les vœux du bac. C’est jusqu’à 18h. Baptiste ne sait pas ce qu’il veut faire. Il voit qu’ils sont complétement à l’ouest.

Kévin est avec ses parents. Il vient de voir Jenny, elle sort cette semaine. Elle n’a pas d’endroit où dormir. Il demande si elle peut venir à la maison. Laetitia lui précise qu’ils ont d’autres problèmes. Elle ira dans sa chambre. Ils refusent tous les deux. Ils ne lui doivent rien. Elle les a aidés mais ils ne peuvent pas l’aider en retour. Ils n’ont pas les moyens d’héberger une gamine qui ne fait rien. Elle au moins elle n’a tué personne.

Djawad annonce à Estelle qu’il a mis son matériel en vente. Un homme arrive et regarde le matériel. C’est du beau matériel. Il ne garde pas la salle. L’homme affirme qu’il a raison, on peut se faire braquer à tout moment par des petites racailles déguisées en clown. Djawad devient violent, et finit par le mettre dehors.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :