3211 - lundi 13 février

Publié le par cécile

Babeth reçoit un appel en pleine nuit, il y a une urgence à l’hôpital. Patrick arrive. Elle doit aller à l’hôpital, il y a eu quelque chose de grave sur la route, il y a des grands brulés. Il reçoit un appel. Il y a eu un souci pendant le transfert, il y a des morts. C’était un fourgon qui venait des Baumettes et qui a explosé. Il y a au moins dix morts, bilaN provisoire.

Karim lit les infos. Abdel arrive. Karim lui demande si c’est lui. Il assume sa décision. Sa mère est vengée donc c’est un soulagement. Cela ne la fera pas revenir. Il a tué des innocents mais ils l’auraient massacré à la première occasion. Les flics avaient surement des femmes et des enfants. Karim vit un cauchemar. Pour Abdel il n’y a plus de retour en arrière. Les flics vont vouloir le faire tomber à tout prix. Il les attend.

Patrick parle à la presse. 8 détenus sont morts. Il y a des grands brulés. Bruno et Djamal, deux collègues, sont morts. Aucun élément ne va dans le sens d’un acte terroriste. Des détenus étaient mineurs. Sacha demande s’il pourrait s‘agir d’un règlement de comptes. Ils doivent d’abord enquêter.

Le juge en est malade.

Issa est avec les colloc. Issa sympathise avec les filles. Djawad demande à Issa de se dépêcher de se préparer pour aller travailler. Ils se croiseront à la salle, elles ont pris un abonnement.

Mirta est au bar avec Roland. Elle a une croix, elle pense qu’elle ira à merveille à Océanne. Seta arrive. Mirta l’a achetée pour le baptême d’Océanne. Seta lui rappelle que c’est au parrain et à la marraine de l’acheter. Elle l’a prise de vitesse. Pour Seta, c’est un coup bas. Elles se disputent à nouveau. Pour Roland, Mirta exagère, c’était à elle de faire ce cadeau.

Elsa a rejoint Karim, estimant que sa place est avec lui. Elle a besoin de lui. Elle aurait dû rester loin de tout ça. Il ne peut pas supporter que son fils finisse en prison, il veut tomber à sa place. Il est déjà passé aux aveux. Elle lui demande d’ouvrir les yeux, Abdel est un assassin, il doit aller en prison.

JP est avec Abdel. Le 3e policier est décédé. Sa femme attend un enfant. Les détenus étaient des mecs de la cité qui l’avaient séquestré la semaine dernière. Il se pose des questions. Abdel n’a rien à voir avec ça. Ils voulaient le tuer mais il est encore en vie. Patrick interroge Karim. Abdel n’aurait jamais fait ça. Il lui demande de balancer quelque chose, ou il les place en gav.

Sacha est avec Seta. Elle doit changer son chauffe-eau. Elle n’a pas les moyens. Elle doit donner 500 euros. Elle ne pensait pas en arriver là, à mendier. Il va lui prêter cet argent.

Djawad est avec Issa. Il apprécie Coralie. Elle arrive, elle veut être coachée par Djawad. Djawad demande à Issa d’aller distribuer des tracts dans tout le quartier.

Seta retrouve Océanne qui est avec Mirta. Elle lui a apporté quelque chose. Elle se devait de lui offrir la croix, qui représente un cache cœur. Elle a été portée par ses ancêtres. Elle lui passe autour du cou.

Roland voit Issa. Il lui demande d’aller distribuer ses papiers ailleurs, ses clients ne viennent pas ici pour recevoir de la pub. Mais c’est pour la salle de sport. Il en prend quand même quelques-uns pour les poser sur le comptoir.

Léo est au bar avec Barbara. Les trois policiers sont morts. Il ne reste que deux survivants. La plupart étaient mineurs. Ils sont tous mobilisés sur l’enquête.

Océanne est avec Mirta et Luna. La médaille de Seta lui va à ravir. Océanne va à la médiathèque. Pour Mirta, elle est une menteuse. Seta ne voulait pas la laisser se promener avec sa croix.

Issa arrive à la salle de sport. Il a tout distribué. Il n’a rien jeté. Estelle lui demande de lui faire confiance. Mirta arrive avec les tracts. Ils étaient dans la boite aux lettres du Céleste. Issa s’excuse, il fera tout ce qu’il veut.

Sacha est avec Seta. Son chauffe-eau est réparé tout va bien. Océanne arrive, elle lui montre la croix arménienne. Elle l’a eue par Seta. C’est émouvant de transmettre cette tradition. Elle va y faire très attention. Sacha demande à sa mère de lui parler de cette tradition. Il veut aller voir son nouveau chauffe-eau et la facture, elle refuse de lui montrer. Elle lui rappelle qu’elle est sa mère. Elle a juste voulu défendre l’honneur de la famille.

Doumé est avec Alison. Il a juste appuyé sur un bouton et ils sont tous morts. Il y en avait surement qu’elle connaissait, ça fait bizarre. Abdel est là pour la stratégie et lui pour le terrain.

Patrick est avec Karim au parloir. Abdel est juste une victime dans cette affaire. Il ne repartira pas d’ici sans noms. Il pense que c’est une initiative individuelle. Un gars avait un lourd passif avec cette bande. Il pense qu’il a essayé de lui faire à l’envers après l’enlèvement d’Abdel, c’est le cousin de Vanessa, Doumé Verdi.