2318 - mercredi 22 février

Publié le par cécile

Patrick est avec Karim. Doumé a été tué de trois balles tirées à bout portant. Il l’a exécuté. Il a été plus rapide que lui sinon il serait à la morgue. Il estime que c’est de la légitime défense. Patrick lui demande s’il avait un complice sur place. Il avait caché une arme dans le hangar. Le dispositif d’écoute a été débranché. Patrick pense qu’il l’a tué pour l’empêcher de parler. Il l’a tué parce que c’était Doumé ou lui. Patrick lui demande qui il couvre. Il ne voit pas de quoi il veut parler.

Vanessa est avec Abdel. Elle lui demande où il était, il n’est pas rentré de la nuit. Il a vu Doumé. Elle veut savoir ce qu’il voulait. Il voulait lui prouver que son père était une balance. Il est venu et ça a mal tourné. Il y avait des flics partout, il a réussi à partir mais pas son père. Doumé est mort. Elle demande qui l’a tué. Abdel avoue que c’est lui qui l’a tué, il ne lui a pas laissé le choix. Il allait tuer son père. Alors il l’a tué. Il fallait qu’il sauve la vie de son père. Il est désolé mais elle préfère partir.

Nicolas est avec Blanche qui s’est levée tôt. Elle a dormi à peine deux heures. Il voit qu’elle touche à ses vestes. Elle voulait les emporter au pressing. Il demande ce qui se passe, elle a l’air tendue. Elle a trouvé un cheveu blond sur son pull et elle est perturbée. Elle partait à la recherche d’autres indices accablants ; il ne peut pas dire d’où vient ce cheveu, si elle ne lui fait pas confiance c’est son problème. C’est en elle qu’elle n’a pas confiance. Il n’a pas envie de discuter et va prendre sa douche.

Seta voit Alexandre. Océanne est venue se confesser lundi. Elle sait ce qu’elle lui a dit. Avant lui elle est venue le voir. Elle demande ce qu’il va faire. Il ne dira rien, le secret de la confession reste absolu. Ils sont les seuls à pouvoir l’entourer et la soutenir. Elle est très perturbée. Il est certain que cela lui a fait du bien, la parole libère.

Océanne est avec Luna et Sacha. Océanne leur a acheté des fleurs. Elle sait qu’elle a été chiante ces derniers temps mais c’est terminé et c’est grâce au père Alexandre. Elle était perdue mais maintenant elle est sure d’elle et de sa foi. Ils ont beaucoup parlé et elle sait qu’elle est dans la bonne voie. Ils sont contents pour elle. Il aimerait qu’elle puisse leur parler aussi, ça viendra.

Roland est au bar avec Léo. Ils ont vu que celui qui a fait sauter le fourgon est mort. Pour Mirta, tout homme a droit à la justice. Léo et Roland ne veulent pas pleurer sur son sort. Alison leur demande de qui il parle. Doumé Verdi est mort hier après-midi. Elle va en cuisine et s’effondre.

Abdel est avec Elsa. Il aurait dû croire Doumé. Il savait que son père était un indic. Il ne peut plus regarder Vanessa en face, il a tué son cousin, pour sauver sa balance de père. Elle ne peut pas le laisser parler de Karim comme ça. Il est devenu une balance pour le sauver lui. C’est grâce à son père que les flics l’ont retrouvé dans la cité. Sans lui il serait mort. Il a tout pris sur lui. Il a tout fait pour ne pas qu’il aille en prison. Elle va devoir passer sa vie sans lui. Elle ne veut plus jamais entendre parler de lui comme ça.

Blanche est à la terrasse avec Coralie. Nicolas est toujours sur messagerie. Coralie sait qu’il ne lui répondra pas. Elle ne veut pas attendre ce soir pour se réconcilier. Elle croit qu’elle va aller le voir à l’hôpital. Elle veut s’excuser, elle est sure qu’il est mal. Elle ne va pas le voir à l’hôpital.

Blanche arrive quand même à l’hôpital et voit Léa. Nicolas n’est pas là. Il ne donne pas d’explications quand il s’absente. Il s’absente de temps en temps, comme tout le monde.

Barbara est avec Alison en cuisine. Elle est désolée pour Doumé. Elle lui suggère de voir ça comme une chance, son mec n’était pas bon pour elle. C’est un conseil. Si elle veut encore bosser ici, elle doit oublier tout ça et oublier Doumé. C’est ici qu’elle a un avenir. Pour Alison, elle ne comprend rien. Barbara lui laisse sa journée. Alison lui demande d’aller se faire foutre avec son boulot de merde.

Alexandre est avec Océanne. Elle se sent beaucoup mieux suite à sa confession. Elle est prête à aller vers les autres. Elle est sure d’être guérie. Elle a une révélation. Elle a fait un rêve. Elle arrivait à faire sourire des enfants malades dans un hôpital. Pour lui il ne faut pas accorder trop d’importance à ce genre de signes. Elle ne doit pas perdre de vue son propre équilibre. Elle sait qu’elle doit faire le bien autour d’elle. Elle peut compter sur lui pour l’accompagner et la soutenir.

Le juge et Patrick sont avec le corps de Doumé. Pour le juge, justice est faite. Patrick a l’impression que Karim ne leur a pas tout dit. La sécurité de Fedala n’est pas sa priorité.

Nicolas rentre et voit Blanche. Il sait qu’elle a cuisiné Léa sur son emploi du temps. Elle était très mal à l’aise. Demain tout l’hôpital va savoir que sa compagne pense qu’il la trompe. Elle ne voulait pas l’embarrasser. Il était parti lui chercher sa robe. Elle ne sait pas quoi dire. Il n’a pas envie de l’entendre et ira dormir à l’hôtel ce soir, il a envie d’être tranquille.

Océanne est avec Charles. Elle lui demande d’être son clown à l’hôpital pour les enfants malades, pour les divertir. Il est surpris. Elle est sure qu’ils vont faire une super équipe. Il pense ne pas être la bonne personne. Il n’y arrivera pas, il est d’une timidité maladive. Elle sait qu’il a été avocat. Mais ce n’est pas pareil, avant chaque plaidoirie il avait très peur. Elle insiste. Il déteste les clowns. Elle lui demande de penser à mère Theresa et aux enfants.

JP est au commissariat avec Samia. Abdel arrive, il veut parler à son père, il est son avocat. JP lui demande d’arrêter de le prendre pour un con avec ses grandes phrases. JP est certain qu’il n’est pas aussi clair que son père veut leur faire croire, et un jour il va payer. Il peut voir son père trente minutes. Abdel lui demande d’éteindre les caméras, c’est la loi. Karim lui précise qu’il n’aurait pas dû venir ici. Mais il va le sortir de là. Karim refuse qu’il soit son avocat. Pour Abdel, il n’aurait pas dû faire ça, devenir une balance. Elsa lui a tout dit. Il a fait ce qu’il avait à faire. Mais c’est trop cher payer. Karim lui demande de sortir d’ici et de reprendre sa vie en main, refaire en sorte qu’il soit fier de lui. Mais il ne peut pas. Il ne peut pas le laisser s’accuser du meurtre de Doumé à sa place.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :