3193 - mercredi 18 janvier

Publié le par cécile

Abdel est avec Karim. Il a les billets pour Point-à-Pitre. Ils partent le 12 avril. Karim est heureux. Abdel lui demande de faire la paix avec Catherine, car elle part avec eux. Doumé arrive. Il demande à Karim s’il a relâché Flavio. Il crie partout dans la cité qu’ils n’ont pas de couilles et qu’ils vont le défoncer. Quand il l’a relâché, il s’est vu mourir, il était mal. La seule chose à faire était de le tuer. Il ne tue pas les gamins. Mais de leur côté ils n’hésiteront pas.

Franck est avec Emma. Il va travailler, cette histoire de racket est terminée. Vincent arrive. Il propose de le prendre. Franck le rassure, il sera là à l’heure. Emma demande à Vincent si les racketteurs ne vont plus revenir. S’il y avait le moindre risque il stopperait le chantier. Il lui donne sa parole que si le chantier reprend c’est qu’il n’y a plus de risques.

Kévin est en cours avec Nathan. Il lit un passage. Lylou arrive, elle est en retard. Elle ne peut pas aller aux toilettes qui sont sales. Il ne voit pas où est le rapport. Il refuse qu’elle assiste au cours, il la met dehors. Kévin sait que les toilettes des filles sont bouchées. Nathan lui demande d’arrêter.

Vanessa est avec Catherine. Elle est prise d’un nouveau vertige, mais tente de se persuader que ça va mieux. Pour Catherine, elle doit dire la vérité à Abdel sur son état. C’est plus grave que ce qu’elle veut bien dire. Catherine voit bien qu’il est inquiet. Vanessa ne veut pas qu’il s’inquiète. C’est si elle lui cache des choses qu’il va s’inquiéter. Il saura la soutenir mais elle doit lui faire confiance. Elle va lui dire la vérité.

Franck est sur le chantier avec ses ouvriers. Vincent le remercie d’être venu. Abdel arrive, il voit que le chantier va pouvoir reprendre dans les meilleures conditions. Le service de sécurité a fait son travail. Vincent est soulagé que cette histoire de racket soit terminée. Son chantier va pouvoir reprendre en toute sérénité.

Lylou est chez Kévin, elle court aux toilettes. Kévin affirme à son père qu’ils ne sont pas ensemble, mais elle doit aller aux toilettes. Elle s’est fait virer de cours ce matin à cause de ça. Personne ne les écoute parce que ça ne concerne que les élèves. Pour Jérôme, ils ne peuvent pas rester comme ça.

Stéphane est avec Jeanne. Un agent vient la semaine prochaine pour vérifier le budget de l’hôpital. Il lui donnera demain. Il a l’impression qu’elle est à cran ces derniers temps. Elle a juste des petits soucis personnels. Il veut sortir du bureau. Ils se font braquer par des hommes armés et cagoulés.

Nicolas va voir Blanche avec des cadeaux. Il est très amoureux d’elle. Il est très heureux de l’avoir rencontrée. Elle va essayer les vêtements qu’il lui a offerts. Il lui demande de se changer devant elle.

Jeanne et Stéphane sont toujours face aux braqueurs, qui ne disent rien. Ils sortent un bidon d’essence. Jeanne hurle d’arrêter. Mais ils sortent leurs briquets.

Doumé est en cuisine avec Alison. Elle n’a pas pu s’empêcher de prendre quelques billets. C’est ça qu’il aime. Barbara arrive. Elle précise que ce n’est pas un moulin, elle lui demande de sortir. Il la provoque et s’en va. Barbara rappelle à Alison qu’elle ne doit faire rentrer personne dans la cuisine.

Jérôme prend des photos des toilettes bouchées du lycée. Il va voir Lylou et Emma. Il ne sait pas comment elles ont pu tenir aussi longtemps. C’est un manque de respect total envers les élèves. Rochat arrive. Il va falloir accomplir un gros miracle. Il veut le voir dans son bureau.

Stéphane et Jeanne sont dans le bureau en feu. Ils ont été enfermés.

Blanche est avec Coralie. Nicolas avait envie de la gâter. Pour Coralie il a juste attendu les soldes mais c’est le geste qui compte. Il a dû en avoir pour 200 euros maximum. Il a laissé le ticket de caisse dans le sac au cas où elle voudrait faire un échange.

Jérôme est avec Rochat. Ils devraient intervenir à Pâques pour les toilettes. Mais il y a tout à refaire. Il n’a pas de budget pour des poubelles etc. S’il était bricoleur il le ferait lui-même. Il leur faudrait une personne de bonne volonté, qui a du temps libre et qui ferait les travaux bénévolement.

Blanche est avec Coralie. Elle refuse de montrer le prix de ses cadeaux. Coralie reconnait être dégoutée de l’avoir laissé filer. Elle lui demande le ticket de caisse. Il n’y a rien en soldes, quasiment 600 euros. Elle savait que c’était un gentleman.

Jeanne a été sortie par les pompiers. Vincent arrive. Stéphane et là aussi. Des types cagoulés ont arrosé le bureau avec de l’essence. Stéphane a défoncé la porte. Heureusement que les pompiers sont arrivés à temps pour éteindre l’incendie. Pour Jeanne, Vincent a un lien avec ça. Si les pompiers n’étaient pas arrivés à temps, les 60 jeunes de la pédiatrie flambaient avec eux.

Laetitia est avec Jérôme. Il a envie de secouer ce Rochat. Elle lui demande de ne pas créer de conflit avec Kévin.

Vanessa est avec Abdel. Les risques de perdre le bébé sont plus élevés que ce qu’elle a dit. Elle ne voulait pas qu’il s’inquiète. Il voit qu’elle lui cache des choses. Il ne lui en veut pas, il l’aime trop pour ça. Guillaume lui a dit de se reposer le plus possible. Elle doit rester le plus possible allongée. Elle veut partir quand même. Il reçoit un appel de Vincent très en colère. Les racketteurs ont mis le feu au bureau de sa compagne à l’hôpital. La prochaine fois il balance tout aux flics. Ca ne sera pas nécessaire. Il propose d’en reparler demain. Il affirme à Vanessa qu’il ne se passe rien, tout va bien.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :