3124 - jeudi 13 oct

Publié le par cécile

Estelle est avec Franck. Elle a réfléchi. Djawad est accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis et elle ne veut pas le laisser tomber. Il va changer d’identité et s’exiler pour quelque chose qu’il n’a pas fait. Il n’a plus qu’elle. Elle veut juste l’aider à s’en sortir. Si elle l’aide ça sera sans lui. Il préfère qu’ils arrêtent là. Djawad est avec son ami. Ils préparent leur plan, un braquage. Ils sont en repérage. Massoud a changé radicalement après la mort de sa sœur. Ça l’a détruit. Depuis qu’il a lâché les embrouilles tout le monde le respecte. Kévin est en costume. Il veut sa revanche. Jérôme arrive. Kévin répète un discours. Il a pris la cravate de son père. Il affirme être habillé comme ça pour le lycée, pour un exposé. Babeth est avec Léa et Yolande. Babeth voit que ça ne va pas. Elle lui demande si c’est encore à cause de Ghika. Elle a des marques sur les bras. Babeth pense que c’est à cause du stress. Léa va se prescrire une crème à la cortisone. Elle s’en va. Kévin est avec Anémone. Il veut lancer une application. Elle veut connaitre ses chiffres. Elle le trouvait plus audacieux il y a 24h. Il tente de se défendre. Pour elle tout le monde va détester son idée. Elle aime son amateurisme et accepte de l’aider. Guy est avec Kévin et Charles. Il a l’argent donc ils peuvent commencer son application. Charles lui parle de la fortune de Vitreuil. Guy va l’aider à lancer son appli. Emma est avec Franck. Elle voit qu’il a pleuré. C’est fini avec Estelle. Elle est désolée. C’était compliqué. Elle n’aime pas le voir comme ça. Pour elle, elle ne sait pas ce qu’elle rate. S’il y a quoique ce soit, elle peut l’appeler. Sacha est avec Eugénie. Elle écrit un article sur le changement d’heure. Il est inquiet pour elle, il lui suggère de prendre quelques jours de congés. Elle doit prendre un peu de recul. Elle est en colère après elle. Elle pense que Maud serait encore en vie si elle avait été plus présente. Ce qu’elle fait ne sert à rien à part se faire du mal. Estelle arrive, elle doit lui parler en privé. Jeanne est avec Babeth. Pour Jeanne, c’est mieux que Léa soit avec Ghika, il est moins dur avec les internes. Babeth lui demande si elle a vu ses bras. Elle les gratte à sang. Il se venge sur elle. Elle somatise. Elle trouve cela dégueulasse. Léa ne veut pas de traitement de faveur. Jeanne va voir ce qu’elle peut faire. Eugénie est avec Estelle. Pour Eugénie, Estelle n’est pas objective. Mais la police va arrêter Djawad parce que c’est le coupable idéal. Eugénie lui demande pourquoi elle est sure que ce n’est pas lui. Kévin parle à Coralie. Il lui souhaite une bonne journée. Il compte soigner son attitude. Jeanne est avec Ghika. Elle lui demande s’il est content de ses internes. Ils posent tous problème. Elle demande s’il y en a qui sortent du lot. Aucun ne sort du lot. Mais Léa c’est différent. Il est obligé de la martyriser un peu et il y prend beaucoup de plaisir. Babeth s’inquiète pour sa fille. Pour lui si on bouscule les internes c’est pour les préparer à ce qui les attend plus tard. Elle peut lui dire qu’il ne va plus se fatiguer pour sa fille. Léo est avec Patrick. Patrick l’a soutenu mais comme l’enquête n’avance pas il est obligé de prendre des mesures. Le juge l’a dans le collimateur. Léo n’a rien de nouveau. Patrick lui précise qu’il peut y aller. Kévin est avec Guy. Ils mettent en place l’application. Ghika est avec Léa. Elle ne voit plus de patients, il lui donne le travail d ‘une secrétaire médicale. Il veut le protéger, il parait qu’elle est fragile. Léa reproche à sa mère de s’en être mêlée, elle ne voulait plus qu’elle se mêle de ses affaires. Elle lui demande si elle est contente d’elle. Elle a enchainé les nuits blanches pur devenir interne. C’est sa vie qui est en jeu. Elle a fait la connerie du siècle. Elle regrette d’être revenue. Roland est au bar avec Léo. Léo lui demande comment il le voit. Il vient de se faire dégager d’une enquête. Il croit qu’il a vraiment perdu la main. Djawad est avec son ami. Djawad va monter une salle de sport dans un grand hangar avec des machines au top. Une voiture arrive, un homme sort avec une valisette. C’est Vincent.