2946 - lundi 8 février

Publié le par cécile

Cédric confirme qu’une dame de 70 ans est partie d’une mort étrange dans le service du docteur Riva. Elle n’avait pas une maladie mortelle. Elle ne lui a jamais fit qu’elle voulait en finir, au contraire elle voulait s’en sortir. Baptiste se lève et voit ses parents. Ses parents veulent lui parler, c’est important. Cela n’a rien à voir avec l’autre mec. Le père d’un patient a déposé plainte contre lui. JP ne voit pas Riva envoyer ses malades à la morgue. Il était en fin de vie, il l’a accompagné et c’est tout. Patrick va faire une enquête à l’hôpital. Les enfants apprennent la nouvelle, mais c’est comme s’il l’avait aidé. Il ne voulait plus vivre, il voulait que ça s’arrête. Baptiste ne comprend pas pourquoi il a des soucis avec la police. C’est interdit par la loi. On devrait avoir le droit de mourir dans la dignité, cela viendra peut-être. Il aura un procès, mais généralement les juges donnent du sursis. Stéphane est avec Agnès. Il y a un souci avec sa brosse à dents. Stéphane pense qu’ils ont inversé leurs brosses à dents. Elle n’a aucune maladie grave à déclarer. Elle ne voit pas ce qu’il y a de grave. Il lui demande de respecter les règles de la colocation. Elle est de passage, donc elle doit enlever sa brosse à dents à chaque fois. Cela s’applique à toutes ses affaires, elle doit limiter l’expansion. Elle doit veiller à ce que cela ne se reproduise plus. Laetitia est chez elle avec Jérôme. Il a enchainé des épisodes d’une série téléchargée par Kévin et il s’est couché à 4 heures du matin. Il est fatigué en ce moment. Elle lui reproche de faire chambre à part alors qu’ils ne se voient déjà pas beaucoup. Il a un rdv pour un poste de gardien dans une zone industrielle, mais ils ne vont pas le refuser parce qu’il n’a pas un teint de jeune fille. Elle doit le laisser tranquille. Benoit est avec Stéphane, qui est toujours en boucle avec sa brosse à dents. Benoît lui rappelle que c’est son appartement, il l’a pris en collocation. Il n’a jamais rien dit des filles qu’il recevait. Il doit arrêter de le faire chier avec ses points de détail. Pour Stéphane, il faut des règles quand on cohabite. Benoit lui précise que c’est lui qui fixe les règles, Agnès compte beaucoup pour lui et s’il veut jouer il va perdre. Patrick est avec Jeanne. Il veut recenser les morts suspectes du service de Riva, et il vaut mieux qu’elle collabore. Elle va voir ce qu’elle peut faire. C’est Cédric qui lui a raconté la mort de cette femme. Jeanne lui affirme que Riva a eu des soucis personnels avec lui, Cédric l’a harcelé et il est muté à la fin du mois. Luna est à l’hôtel avec Laetitia. Quelqu’un a oublié un ensemble de sous-vêtements neufs dans la chambre, d’une valeur de 176 euros taille 36. Benoit est avec Agnès. Elle ne veut pas qu’ils s’engueulent à cause d’elle. Elle va faire attention. Il a une meilleure idée, elle va s’installer chez lui. Il est bien avec elle. Cela ne sert à rien qu’ils aient deux appartements. Il a bien réfléchi, il en a vraiment envie. Il a envie de la voir tout le temps. Elle le rend très heureux. Thomas parle à Roland. Gabriel peut prendre du sursis, et il peut être radié de l’ordre des médecins. Cédric vient boire un Monaco. Roland lui demande de ne pas provoquer son fils sur son lieu de travail. Thomas lui demande de partir. Cédric insiste. Roland le met dehors. Cédric lui précise que Gabriel est au début de ses emmerdes, ils vont trouver d’autres malades dans le même cas. Il n’en est pas à son coup d’essai. Thomas s’énerve et le met dehors. La propriétaire des sous-vêtements ne va pas récupérer son colis. Luna le donne alors à Laetitia. Elle espère que cela fera plaisir à Jérôme. Mais il passe plus de temps allongé dans le canapé qu’à vouloir faire des galipettes. Pour Luna il ne pourra pas y résister. Patrick est à l’hôpital. Babeth lui demande de ne pas s’acharner sur Riva. Mais il y a un complément d’enquête. On parle d’autres morts suspectes, ce ne sont que des suppositions. Elle lui demande de les laisser tranquilles un peu. Guillaume est avec Mirta. Elle souffre le martyr. Il faut retourner à l’hôpital, ils filtreront ses urines. Elle ne veut pas y retourner. Il ne faut pas écouter les rumeurs. Le père de Julien arrive, ce ne sont pas des rumeurs, son fils a été euthanasié là-bas. Guillaume veut éviter de parler de cela, et elle n’a pas le choix que d’y retourner. Jérôme est avec Laetitia. Pour elle il faut y croire, le type va peut-être le rappeler. Les choses bougent. Elle a une surprise pour lui. Elle lui montre les sous-vêtements. Cela lui plait. Il lui demande combien elle a payé cela. Comment elle peut dépenser une fortune pour de la lingerie alors qu’ils n’ont pas d’argent. Elle n’a rien dans la tête et cela le rend malade. Guillaume est avec Gabriel. Il voulait lui apporter un témoignage, il ne sait pas si cela pourrait l’aider. Ce n’était pas un patient mais sa compagne, elle n’avait aucune possibilité de guérison. Elle a choisi l’endroit et le lieu où elle partirait. Elle a réuni ses amis et le soir ils se sont retrouvés tous les deux. Elle a pris des médicaments. Il la remercie d’avoir eu ce courage-là. Il comprend ce qu’il a fait et ne le juge pas. Plein de gens le feront car pour eux c’est compliqué et révoltant. Il a bien fait de faire ce qu’il lui a demandé. Même s’il est en dehors de la loi il ne doit pas se laisser déstabiliser. Il le soutient et s’il a besoin il peut l’appeler. Laetitia est avec Jérôme. Ils se disputent. Cela fait des semaines qu’ils ne font plus l’amour. Mais il ne pense qu’à trouver du boulot, il se sent pire qu’une larve. Elle a l’impression d’être transparente et ce n’est pas agréable. Benoit annonce à Stéphane qu’Agnès s’installe ici. Stéphane lui demande de lui laisser un peu de temps pour se trouver un nouvel appart. Il a compris qu’il était de trop. Il peut rester s’il fait des efforts. Agnès arrive, ils ont envie que cela se passe bien. Elle lui offre une brosse à dents. JP est avec Patrick. La vieille dame est sur la table du légiste. Jeanne évoque un règlement de comptes entre Cédric et Riva, un conflit d’ordre privé ; il a pu lancer une rumeur pour se venger. Ils vont le convoquer et le cuisiner. Il faut le serrer avant qu’il parte au boulot. Babeth défend Riva. Patrick reçoit les résultats : Il faut laisser tomber pour la vieille dame, elle a reçu le même mélange létal que Julien Lagari.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :