2942 - mardi 2 février

Publié le par cécile

Gabriel est avec Sonia. Julien est parti dans son sommeil, comme il l’avait demandé. Si elle avait été là, cela n’aurait rien changé, il ne s’est rendu compte de rien. Elle a peur que Julien ait culpabilisé de les abandonner. Elle ne sait pas. Il la console. Au moins il ne souffre plus, c’est ce qu’il voulait. Elle doit penser à elle et au bébé. Elle doit en avoir la force. Le bébé aura besoin de sa maman. Jeanne est dans son bureau avec Cédric. Sa demande de mutation a été acceptée. C’est son premier choix qui a été retenu. Il y prendra ses fonctions à la fin du mois. Il ne veut plus y aller. Il pense que ça vient de Riva, elle ne comprend pas son souci. Il a un peu l’impression d’être mis à la porte. Il a fait sa demande de mutation là-bas, il l’a obtenue, donc il ira. Son contentieux avec Riva ne la regarde pas. Rochat fait sa vente de crêpes dans les rues. Personne n’en veut. Kévin pense qu’il faudrait les baisser à 1 euro au lieu de deux. Mirta n’aime pas les crêpes. Rochat lui demande de faire une bonne action, il est sûr qu’elle est une femme solidaire. Cet argent sera reversé à l’association. Elle donne les deux euros mais ne veut pas de crêpes. Ils ont fait 12 crêpes depuis ce matin. A Ravel, ils font un carton, tout est presque vendu. Benoit est avec Stéphane. Stéphane a bu tout le café, il n’en a pas refait, il n’y a plus de pain non plus. Il ne leur a rien laissé. Stéphane lui demande d’aller prendre son petit déjeuner au Mistral. Benoît lui précise qu’il fait toujours le petit déjeuner pour tout le monde, c’est une question de politesse. Il faut apprendre à cohabiter. Benoit le trouve gonflant avec son égoïsme. Ils se disputent. Benoit lui reproche de ne penser qu’à lui et ça le gonfle vraiment. Roland est au bar, les verres sont sales. Thomas est de mauvaise humeur. Roland lui demande comment ça se passe avec Gabriel. Il l’a trompé et les enfants voient bien qu’il y a une sale ambiance à la maison. Gabriel sait bien qu’il a fait une connerie. Pour Roland cela peut arriver à tout le monde. Si Mirta faisait ça il lui pardonnerait quand même. Thomas a peur qu’il reprenne sa vie d’avant, se faire un mec par soir. Pour Roland, il faut qu’il soit indulgent. Il l’est, il n’est pas parti. Rochat, Kévin et Nathan goutent les crêpes de Ravel. Elles n’ont pas le même gout. Cela vient surement du chocolat. Rochat déguste la crêpe, et croque, puis la donne à Nathan. Il n’en veut pas, il lui fait confiance. Rochat insiste. Mais ils n’en veulent pas. Il déguste la crêpe, parle la bouche pleine, et ne comprend pas pourquoi elles ont autant de succès. Zoé est avec son père. Il lui demande si elle le trouve égoïste. Benoit a raison, il est le mec le plus égoïste qu’elle connaisse. Il ne s’occupe pas des gens. Avec sa mère il ne pensait qu’à sortir. Il est aussi très égoïste avec sa fille. Elle s’est habituée à ça, elle l’aime. Elle sait qu’il ne changera pas mais il va devoir faire attention. Il va se mettre tout le monde à dos. Benoit pourrait le mettre à la porte. Il doit faire des efforts. Gabriel et Babeth sont à l’hôpital. Gabriel a un contrecoup. Il ne sait pas s’il a fait ce qu’il fallait. Son métier n’est pas de mettre fin aux vies. Mais là c’était impossible de le soulager. Il aurait dû mourir naturellement selon la loi. Elle lui demande de ne rien regretter. Kévin et avec Nathan. Rochat leur demande de e pas abandonner. Il faut rester là, et profiter. Nathan lui demande d’arrêter. Mais Rochat se sent bien et veut manger. Ils lui demandent de s’asseoir, mais s’il ne donne pas de crêpe il a une heure de colle. Sonia est avec Gabriel. Elle a beaucoup de papiers à remplir. Il peut l’aider dans certaines démarches. Elle préfère bouger que de rester chez elle sans rien faire. L’enterrement aura lieu après demain. Il viendra. Cédric arrive et s’en prend à Gabriel. Il regrettera ce qu’il lui a fait et plus vite qu’il le croit. Rochat danse avec une crêpe sur la tête. Les gens le filment. Blanche se demande s’il a bu. Blanche demande à Rochat d’arrêter mais il est à fond dedans. JP arrive, il dit « nique la police ». Il rappe et ne fait rien de mal. Il veut danser avec JP. JP fait fermer le stand. Stéphane est chez Benoit. Le couple arrive. Stéphane leur a fait un menu trois étoiles, pour le plaisir de leur faire plaisir. Il s’occupe de tout. JP va envoyer un échantillon de ces crêpes dans un labo. Rochat, dans un état second, va se battre pour ses crêpes, il faudra lui passer sur le corps. Il y a eu des plaintes, des gens sont tombés malades après avoir mangé ces crêpes. Il y aurait du cannabis dans la pâte à crêpes. Rochat ne se calme pas. Jeanne est avec Gabriel. Il couche avec qui il veut mais cela ne doit faire aucun remous à l’hôpital. Il s’excuse, il a cherché du réconfort là où il n’y en avait pas. Il espère que cela va s’arranger. Il lui annonce que Julien est décédé hier soir, c’était le mari de sa copine. C’est un peu spécial pour lui. Il affirme qu’il n’y a pas que ça, puis s’excuse d’être aussi confus. Stéphane mange avec Benoit et Agnès. Stéphane dit avoir changé, il s‘est remis en question. Ils semblent gênés par sa présence, ils vont se coucher. Stéphane va leur préparer le dessert. Benoit est désolé. Gabriel rentre, Thomas est là. Thomas veut parler. Il va falloir mettre les choses à plat. Gabriel a peur que Sonia s’écroule. Lui il a fait ce qu’il pensait être le mieux mais il aura toujours des doutes. Thomas préfère qu’ils dorment dans leur chambre tous les deux, les enfants commencent à se poser des questions. Il ne veut pas qu’ils soient mal à cause de cette histoire. Le père de Julien va à l‘hôpital voir son fils. Babeth lui annonce qu’il est décédé hier. Il avait un cancer. Il est sous le choc.