2884 - jeudi 12 nov

Publié le par cécile

Abdel rejoint Claudia. Il cherche Barbara. Elle l’invite à déjeuner avec elle, mais il doit travailler. Elle insiste. Il va prendre un café. Il veut aussi une aspirine. Il sait qu’il a gâché la fête, Barbara doit lui en vouloir. Elle lui précise qu’il a un peu trop bu, il n’a pas à en vouloir à son fils. Elle lui demande de l’emmener visiter Marseille, elle veut découvrir des lieux typiques. Francesco ne connaît pas la ville aussi bien que lui. Il accepte de faire cela ce soir. Il doit y aller. JP est avec Samia. C’était trop bon cette nuit, ils auront des courbatures pendant une semaine. Ils sont toujours aussi performants. Elle pense que c’est la pilule qu’il prend. Cela doit avoir des effets secondaires. Elle était aussi motivée que lui. Elle lui avoue qu’elle a pris une pilule hier matin. Il ne faut pas faire ça, il peut y avoir des effets secondaires. Elle insiste pour en prendre une et ils seront en forme ce soir. Il accepte mais seulement pour aujourd’hui. Céline est avec le père de Margaux. Il espère que Margaux puisse rentrer vite chez eux. La présence d’Arthur les aiderait beaucoup. Cela serait un plus pour eux de le voir, ils seront forcément touchés. Cela pourrait alléger la peine de Margaux. Il va en parler avec lui mais il ne sait pas comment il va réagir, mais il n’insistera pas. Céline s’en prend à la procureure. Elle lui reproche d’avoir fait le procès de sa fille. Elle est obligée de parler d’elle. Elle n’était pas une droguée asociale. On aurait dit que sa fille était la coupable. Elle souhaite une peine de principe mais une peine quand même. Il n’est pas question d’acquittement. Elle ne veut pas qu’elle aille en prison pour trente ans. La procureure lui demande d’être cohérente. Son avocat lui demande de se reprendre, ce genre de discussion ne joue pas en sa faveur. Thomas est avec Gabriel au bar. Il n’a pas su monter sa table de chevet, il ne va pas se laisser faire. Samia arrive en pleine forme, il en veut aux téléopératrices. Elle lui demande d’avoir un peu de respect pour ces personnes. Elle parle et s’endort, puis revient à elle. Ils lui affirment qu’elle vient de s’endormir, mais elle ne s’en rend pas compte. JF est avec Patrick. Patrick est impressionné par JP, il pète le feu. Roland est avec Barbara au bar. Le restaurant va surement être vendu, elle est désespérée. Il la rassure. Elle n’a pas eu le temps de rêver trop longtemps. Il croit que la mère de Francesco n’a pas dit son dernier mot. Personne n’a encore voté pour qui que ce soit. Elle reçoit un appel de Claudia. Elles se voient cet après-midi au Céleste. Roland pense que tout n’est pas encore terminé. Arthur est au procès de sa sœur. Ils vont lui poser des questions mais il ne réagit pas. Quand on lui parle d’Elise, il crie « méchante ». Margaux lui demande de se calmer. La procureure propose que Margaux retrouve son frère à la barre. Elle le prend dans ses bras. JP est avec JF. JF a enregistré l’interrogatoire du suspect. Il lui précise qu’il n’est pas dans son état normal. Il s’est endormi en pleine interrogatoire. Il ne s’en est pas rendu compte. Il aurait pu se passer n’importe quoi. JF lui demande de rendre les pilules, mais il a besoin de cet argent pour payer les travaux. Il les donne à JF. Margaux est avec Arthur. Il continue de dire « Elise méchante ». Elle est émue. Arhur a trouvé un sachet rempli d’héroïne caché chez eux. C’est Elise qui l’a mis là. Elle avait nié. Elle a compris que c’était elle qui l’avait caché. Arthur l’a trouvé. Elle lui a sauvé la vie. Il s’en est fallu de peu pour que ce soit lui la vraie victime de ce procès. Claudia va voir Barbara. Elle voulait être tranquille pour parler, elle a une idée. Cela dépend beaucoup de Barbara. Il faut bouger 5 % des voix de leur côté pour gagner. Seul le mariage pourrait les aider. Francesco devrait épouser une cousine. Ils détiennent 10 % du capital. Margaux affirme qu’elle est allée chez Elise. Elle l’a poussée à bout. Elle disait des choses horribles. Elle voulait que ça s’arrête. Elle s’est jetée sur elle. Elle voulait lui raconter ce qui s’était passé pour Arthur, elle voulait qu’elle comprenne ce qu’elle avait fait. Elle était très en colère, elle avait eu tellement peur. Elise n’a pas bien réagi. Elle faisait comme si elle s’en foutait, que ce n’’était pas grave. Elle disait des choses sur Arthur et elle n’a pas supporté. Elle a dit que ça aurait été mieux qu’il crève. Jeanne hurle, sa fille n’aurait jamais dit ça, elle hurle de toutes ses forces et fait un malaise. Claudia est avec Barbara. Claudia tente de la convaincre d’accepter. Mais il est hors de question qu’il épouse une autre femme. Elle lui demande de prendre le temps de réfléchir mais c’est non. Elle s’en va. Claudia tente de la rattraper, sous les yeux de Luna. Samia est au téléphone avec Gabriel. Gabriel est sur les nerfs, Samia et JP l’insultent. Leur superviseur les appelle, elle est renvoyée, il a entendu leur façon de parler aux clients. Vincent est avec Caroline et Anémone. Elle les avait prévenus qu’il fallait qu’elle se ménage. Ils n’ont pas été assez fermes. Il y a un vrai risque d’effondrement pour elle. Il va falloir la réconforter. Il n’y a plus grand-chose qui la raccroche à la vie. JP est avec Samia. Il a mis sa santé en danger pour de l’argent. Ils ont perdu leur job. Abdel est avec Claudia. Il lui a fait visiter les coins qu’il préfère. Elle a passé un bon moment. Elle lui propose d’aller diner, mais il travaille tôt demain et préfère rentrer. Elle ne l’embête plus. Elle a vraiment passé un bon moment, il a réussi à lui faire oublier ses ennuis. Pour éviter qu’il soit vendu, il faut organiser un mariage arrangé, Francesco avec une de ses cousines lointaines, mais Barbara ne veut pas. Il la comprend. Elle le laisse. Barbara est avec Francesco. Il l’a cherchée partout depuis deux heures. Elle pleure, il lui demande ce qui se passe. Il n’a pas croisé sa mère. Son rêve se transforme en cauchemar. Ils n’ont pas besoin du grand hôtel pour être heureux. Sa mère veut qu’il épouse une certaine Annabelle pour garder l’hôtel. Elle ne supporterait pas de le voir avec une autre femme, c’est dégueulasse de lui demander ça. Il la console.