2880 - vendredi 6 nov

Publié le par cécile

Francesco est avec Barbara. Il a réfléchi, ils vont partir. Il a envie de lui faire plaisir. Ils partent ce soir pour le week-end. Il a envie de lui faire visiter les lieux où il a passé sa jeunesse. Il veut raconter à sa mère les saloperies qu’Albert leur a fait. Il ne veut pas faire comme si rien ne s’était passé. Il va l’appeler. Abdel est au bar avec Roland. Céline a confiance en lui au bureau. Il demande des nouvelles de Barbara. Elle pourrait devenir chef de cuisine dans un grand palace. Roland est pour. Il espère que Francesco acceptera l’offre de sa mère. Claudia arrive, elle veut un café serré. Elle demande à Abdel s’il habite le quartier. Roland fait les présentations, c’est un ami de Barbara. Elle lui demande de lui parler un peu d’elle. Samia est avec JP. Il n’a pas trouvé de petit boulot, et il ne sait pas comment ils s’organiseraient. Elle lui reproche de ne pas faire d’efforts. Abdel affirme à Claudia qu’ils sont restés longtemps ensemble, ils étaient très amoureux. Ils sont amis et elle compte beaucoup pour lui. Ils sont passés à autre chose. Francesco arrive, il veut parler à sa mère. Claudia veut les coordonnées d’Abdel, elle aura besoin d’un conseiller juridique. Jeanne est avec Jonas. Elle voulait parler du procès de Margaux, qui commence la semaine prochaine. Elle lui demande de ne pas parler des photos qu’Elise avait menacé de diffuser. Il dira la vérité, il ne trouve pas forcément que ça soit mauvais de parler de ces photos. Mais c’est le procès de Margaux, pas celui d’Elise. Elle voit qu’il veut salir Elise pour se venger. Elle est en colère. Vincent arrive. Il est désolé de la façon dont Jeanne lui a parlé. Elle est encore fragile, la mort d’Elise est toujours douloureuse pour elle. La presse n’a pas été tendre. Elle compte sur ce procès pour réhabiliter la mémoire d’Elise. Pour Jonas, Elise n’était pas un ange, elle a poussé Margaux à bout. Jeanne ne veut pas se venger. Si ce procès ne peut pas accuser Deport, elle voudrait que ça soit comme un dernier homme pour elle. Elle a besoin qu’on parle en bien d’elle. Il dira la vérité et c’est tout. Francesco est avec sa mère. Il préfère lui dire qu’Albert a été un vrai salaud, ils ont trop souffert. Elle lui annonce qu’il n’accepte pas son cancer. Barbara a passé 48 heures en gav. Elle ne peut pas accabler Albert. Ce sont des méthodes sauvages et il a toujours fait ça. Il va partir ce week-end. Elle va demander à Albert de s’éloigner. Elle voudrait que tout soit parfait pour leur arrivée. JP est avec JF. Cela commence à créer des tensions dans leur couple. Ils se sont fait arnaquer et ça ne passe pas. JF a peut-être un truc pour lui. Boukrane a quelque chose pour ce soir, faire de la sécurité pour une conférence. Mais ils n’ont pas le droit de faire ça. C’est payé 300 euros pour la soirée. Claudia va voir Barbara. Elle était en train de faire sa valise. Elle voulait s’excuser pour ce qu’a fait Albert. Pour Claudia, Albert n’est pas responsable de ce qui s’est passé entre lui et Francesco, elle est la seule fautive. Elle sait que Barbara est plus douée qu’elle pour le rendre heureux. Claudia lui demande si elle a pris une robe de soirée. Elle n’en a pas pris. Caroline est avec Jeanne. Caroline est soulagée d’avoir déménagé de chez Guillaume. Jeanne dort mal, le procès commence mercredi prochain. Elle ne se sent pas du tout prête à affronter tout ça. Elle sent que ça va mal se passer, les gens vont caricaturer Elise. Ils diront du mal d’elle. Ils diront qu’elle a été une mauvaise mère et ils auront raison. En plus elle a tout fait pour la séparer de Vincent. Elle reçoit un message de son avocat pour confirmer son rdv avec lui. Elle est sur les nerfs. Wendy est avec Samia. Elle va devoir arrêter les séances. Wendy lui conseille de vendre ses culottes sales sur Internet, et les slips de flic. Cela les fait bien rire. Elle lui suggère de travailler dans la maintenance informatique. Guy connaît une personne qui recrute. Claudia a fait du shopping avec Barbara. Elle lui a tout payé. Elle leur a acheté des billets en business class. Elle peut dire à Francesco de les accepter car il ne voulait pas. Barbara monte finir ses valises. Caroline est avec Vincent à la terrasse. Elle est très inquiète pour Jeanne, elle l’a trouvée très fébrile. Elle a l’impression qu’elle veut tout maitriser. Ils peuvent convaincre Jeanne de se préserver en n’y assistant pas. Si elle y va elle tombera surement dans une dépression dont elle ne se relèvera jamais. Il ne sait pas si elle aura la lucidité de l’entendre. JP fait son job, la sécurité pour une conférence. La procureure le voit, il vient à la conférence de géopolitique. Elle le voyait surtout passionné par les sports mécaniques. Elle veut passer la soirée avec lui. Il est gêné mais elle l’emmène. Francesco et Claudia sont au bar. Pour lui elle n’en fait toujours qu’à sa tête. Elle veut éviter les reproches. Barbara arrive. Francesco et Barbara partent pour le week-end. Barbara a peur. Elle n’est jamais allée là-bas, elle ne sait pas comment il faut se comporter. Elle doit rester elle-même. JP rentre chez lui. Samia est là. La procureure, Claire, était là. Elle allait à la conférence. Il a enlevé son oreillette. Elle a cru qu’il y allait aussi. Il n’a pas pu travailler, il n’a pas eu ses 300 euros. Ils vont essayer de passer un bon moment. Céline parle à Abdel qui est ailleurs. Elle lui demande s’il a un souci. Ils peuvent s’arrêter là pour ce soir. Il préfère. Il a une vieille douleur qui se réveille, Barbara part en Italie. Elle part le week-end mais elle va découvrir un nouvel univers et si ça lui plait elle peut rester. C’est comme s’il la perdait une seconde fois. Il l’aime encore et ça lui fait mal.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :