2850 - vendredi 25 sept

Publié le par cécile

JP est avec sa fille, il lui parle de sa mère. JF arrive. Tout va bien, il a passé la nuit dans le camion, tout est normal, aucun mouvement suspect. JP a peur qu’ils n’aient pas repéré le client. Il n’y a personne sur les toits, mais ce n’est pas un sniper. JF sait que c’est dur pour lui mais Samia est une pro et ils sont là pour veiller sur elle. Céline est au téléphone. Elle va devoir s’absenter aujourd’hui. Elle affirme à Vincent qu’elle part pour le week-end, elle a besoin de faire le point. La mort de Vivien l’a bousculée. Vincent lui propose de venir chez lui mais elle a vraiment besoin de s’isoler. Il voulait juste prendre de ses nouvelles, il la laisse travailler. A chaque fois qu’elle s’attache à quelqu’un, il lui arrive du mal, elle pense qu’elle leur porte malheur. Pour lui elle n’est attirée que par des gens à problèmes. Il lui affirme qu’elle est formidable, généreuse, très belle, et les gens qui la côtoient sont heureux de la connaitre. César est à l’hôpital avec Babeth et Rochat. Il a mal au bras depuis hier, elle lui donne un antalgique, un certificat médical de constatation de coups et blessures. Ils verront s’ils portent plainte. Pauline est avec Stéphane et Zoé. Pauline va bosser. Stéphane demande à Zoé d’aller en cours, mais elle ne veut pas aller à la piscine avec un bleu sur le genou. Elle n’ira pas à la piscine mais elle doit aller en cours. Ils sont idiots, elle lui demande de se dépêcher de faire son mot. Rochat est avec César. Rochat pense qu’il est tombé, mais il ne ment pas, il s’est fait taper. Il pourrait aussi déformer la réalité. C’est Baptiste qui lui a cassé le poignet. Ils vont porter plainte et il va retourner en cours. Baptiste est avec sa sœur. César est tombé en prenant les pieds dans son sac. Quoiqu’il fasse il s’arrange pour que ça lui retombe dessus. Il est bien content qu’il se soit cassé le bras. Thomas arrive, on ne résout rien par la violence. Il l’a empoigné mais quand il l’a lâché il est tombé. Thomas reçoit un appel, Baptiste est convoqué au commissariat, il a porté plainte. JF est avec JP au commissariat. JP ne trouve pas leur méthode très précise, on cherche une aiguille dans une botte de foin. Cela pourrait être n’importe qui, ils font de la merde. La procureure arrive, elle reste persuadée qu’ils ont fait le bon choix. Samia fait honneur à leur profession. Laetitia rejoint Jérôme. Elle a eu Brice au téléphone, ils arrêtent voisins aux aguets. Il ne faut pas gêner le travail des flics. Jérôme voit qu’il les abandonne. C’est lui le sale con. Il a plutôt envie de la consoler. Elle pensait vraiment qu’il était différent, mais en politique il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Il a tout faux mais le tueur va savoir qu’il n’y a plus de surveillance. Pauline est au bar avec Roland. Elle faisait une allergie à un spray pour le linge. Il préfère savoir cela. Stéphane arrive, il veut un café. Pauline s’en occupe. Il est venu lui parler de Zoé, elle a vraiment les boules et il faut arrêter leurs blagues débiles. Ils doivent se comporter en adultes responsables. Baptiste est avec JP et Thomas. Baptiste ne coopère pas. C’est César qui l’a cherché. Il n’arrête pas de le chercher pour lui prendre sa copine. Il l’a provoqué donc il l’a attrapé par le col et il l’a lâché, il s’est pris les pieds dans le sac tout seul. JP lui conseille de prendre un avocat. Emma va voir César, elle a quelque chose à lui demander. S’il y a un procès Baptiste risque de se retrouver en prison. Cela n’a pas toujours été simple pour li. Elle ne veut plus le voir mais elle ne veut pas qu’il fasse de la prison. Il va réfléchir. Il lui propose d’aller boire un verre. Elle accepte. Coralie est au bar avec Mirta et Roland. Ils ont levé les rondes et c’est dommage car la police ne fait pas grand-chose. Coralie demande à JP où en est l’enquête. Il ne peut rien lui dire. Elles ont peur. Avec un taré pareil tout peut arriver. Pauline rentre chez Benoit et donne un cadeau à Zoé. Zoé ne veut pas l’ouvrir, elle ne sait pas ce qu’il y a dedans. Mais c’est juste un haut pour elle. Pauline s’excuse. Ils ont été nuls et ils ont décidé d’arrêter avec leurs blagues. Stéphane arrive avec un risotto du traiteur. Zoé demande ce qu’il y a dans son paquet, du piment ou du liquide vaisselle. Ils arrêtent vraiment leurs blagues. Elle prend son cadeau. Coralie est avec Nicolas et Blanche. Nicolas reçoit un appel et parle espagnol. Coralie est étonnée. Elle lui demande qui c’était. C’est un médecin qui ne parle pas français. Il se débrouille comme il peut. Coralie se remet dans ses copies. Il s’absente. Elle regarde dans son téléphone de où vient l’appel. C’est un appel du Chili. Il dit que ce type est à Madrid. Emma est avec César. Ca lui fait du bien qu’elle soit là. Il se rapproche. Elle lui demande ce qu’il fait. Il pensait qu’elle n’était plus avec Baptiste. Elle n’a jamais dit cela, et même si elle ne sortait plus avec lui eux deux ça ne le ferait pas. Il pense qu’elle n’en a rien à faire de lui. Il s’excuse pour sa réflexion. Mais elle préfère rentrer. Pauline et Stéphane sont à table avec Zoé. Le diner se passe dans la bonne ambiance. Zoé a mis des pignons. Ils bougent. Ce sont en réalité des asticots, cela ne les fait pas rire, Zoé voit qu’ils n’ont pas d’humour. Un homme aborde Samia qui promène son chien. Il lui demande si elle n’a pas peur du tueur en série. Il faut bien qu’elle promène son chien. Il propose de la raccompagner mais elle habite juste là. Il n’est pas clair. Jeanne est avec Vincent, qui est dans ses pensées. Il pensait à Céline, c’est triste pour elle, elle n’a vraiment pas de chance. Elle n’aime que les gens compliqués. Ils s’embrassent et rentrent en même temps qu’une jeune femme en jean. Ils semblent être suivis…