2848 - merc 23 sept

Publié le par cécile

Samia rejoint Patrick. Il voulait lui parler. Il a une demande un peu spéciale de la part de la procureure. Elle veut trouver une femme pour coincer le tueur. Quelqu’un des leurs, elle est une candidate idéale. Elle pense qu’il lui fait confiance pour lui proposer ça, mais elle pense à Lucie et JP. Il le sait, et si elle refuse il comprendra. Elle en parle à JP et lui dit ça très vite. Caroline est avec Guillaume. Brice a dit que Vivien avait avoué être le tueur. Il n’a pas précisé qu’il s’accusait à tort. Elle veut lui parler, mais ça va jeter de l’huile sur le feu. Caroline va prendre car les gens n’aiment pas trop les malades mentaux. Il ne veut pas qu’elle s’expose, d’autant que le tueur aura vu son visage. Vivien est mort et il n’y a personne pour le défendre à part elle, donc c’est la moindre des choses. Gabriel est au bar avec Thomas. Gabriel est très vexé par ce qui lui est arrivé et il ne compte pas en rester là. Ils vont tout faire pour casser la décision de Jeanne. Ils vont convaincre le service de l’hygiène de renoncer à cet argent. Nicolas est aussi remonté que lui. Coralie trouve moche d’être mauvais perdant, c’est même lourd. Baptiste est avec Emma. Ce soir elle a un entrainement, lui voulait aller à la plage. Ils remettent ça. Gabriel va voir Aicha. Il lui demande si elle est contente. Ca va, pour une fois que l’hygiène obtient quelque chose. Il veut lui laisser une porte de sortie, Nicolas lui demande d’aller voir Jeanne pour dire qu’elle ne veut plus de cet argent. En échange ils ne diront rien, ils pensent qu’elle les a enfermés. Mais c’est Babeth qui les a enfermés. Mirta et Blanche sont à la terrasse, avec Brice à une table voisine. Brice affirme que Vivien a avoué les meurtres. Il se demande pourquoi Ludovic est toujours au commissariat. Il était en état de légitime défense. Il est passé aux aveux devant un policier. Mirta comprend alors ce cas de légitime défense. Brice fait passer une pétition pour que Ludovic soit libéré avant son procès. Babeth est avec Gabriel et Nicolas. Elle a fait exprès de les enfermer, et si c’était à refaire elle le ferait. Elle est pour que le service de l’hygiène obtienne des moyens. Ils veulent que la décision soit juste, ce qui n’est pas le cas. Elle doit aller voir Jeanne, lui dire de casser sa décision. Mais c’est mort d’avance. Ils vont aller la dénoncer, elle va dire qu’ils ont essayé de la corrompre. Vincent rejoint Jeanne dans son bureau, elle fête la fin de l’enfer. La rallonge budgétaire est partie à l’hygiène. Il est fier d’elle, ils vont fêter ça. Caroline va voir Céline. Caroline va faire un démenti sur ce qu’elle a pu entendre au sujet de Vivien. Elle sait qu’elle a tout fait pour lui et des éléments doivent lui échapper. Il avait un traumatisme violent. Il refoulait tout ce qui concernait sa mère. Elle a été renversée par une voiture alors qu’elle tentait de le protéger. Il s’est senti impuissant face à la mort de sa mère. Il pouvait dire qu’il avait tué sa mère en se garantissant une punition à la hauteur du crime qu’il avait commis. A l’issue de cette thérapie il aurait pu se libérer et prendre son envol. César est à l’hôpital avec Emma. Il va faire une irm. Elle l’attend devant la porte. Brice va voir Laetitia. Ils vont surement recevoir une visite de la police, ils vont poser des questions sur Ludovic. Elle doit dire qu’elle n’était au courant de rien. Il ne faut pas l’enfoncer davantage. Il demande à Laetitia de s’occuper de faire une collecte. Jérôme voit qu’il est en train de se dégonfler. César est avec Emma à l’hôpital. S’il fait une nouvelle poussée il va en baver pendant quelques jours. Elle est là et c’est énorme pour lui. Il s’est comporté comme un con avec eux. C’est oublié. Elle le prend dans ses bras sous les yeux de Gabriel. Nicolas est avec Coralie. Ils ont décidé de laisser tomber, ils se la jouent grand seigneur. Ce sont des gamineries. Il est sur qu’il aurait gagné s’il avait pu présenter son projet. Elle voit qu’il est bon perdant. Ils s’aiment. JP est avec Ludovic au commissariat. Ludovic a croisé Vivien par hasard. Il avait un couteau sur lui au cas où il se retrouverait face à face avec le tueur. Il l’a croisé. Il a d’abord dit qu’il avait tué une femme. Il parlait de sa mère, morte sous ses yeux quand il avait 8 ans. Il se sentait responsable de ce drame. Le soir du premier meurtre il buvait des bières à un km du Céleste. Trois caméras et un témoin le prouvent. Il va devoir se faire une raison, il a tué un innocent. Emma rejoint Zoé. Emma n’a plus de doutes, César est vraiment malade. Il avait des examens à faire, il lui a demandé de l’accompagner à l’hôpital. Il a fait une irm, ce n’est pas bon signe. Il a le même âge qu’eux. Elle voudrait continuer à être là pour lui mais elle doit en parler à Baptiste. Elle va demander à César de lui en parler. La procureure est avec Brice. Elle lui avait dit qu’il y aurait des dérapages. Il a fait de cet homme un meurtrier qui va aller en prison. Il a mis le feu aux poudres alors qu’il fallait calmer les esprits. Elle pense qu’il est responsable de cela. Voisins aux aguets s’arrête aujourd’hui ou elle l’attaque pour incitation au meurtre. Cela pourrait mettre un sérieux coup de frein à ses ambitions politiques. Elle n’entendra plus jamais parler de son association. Elle lui rappelle qu’elle lui a fait une faveur et si un jour elle a besoin de lui il a une dette envers elle. Gabriel annonce à Thomas que c’est Babeth qui l’a enfermé dans la salle de consultation. Et il a croisé Emma à l’hôpital. Elle était dans les bras d’un mec qui n’était pas Baptiste. Si elle a un nouveau mec ça va être très dur à encaisser pour Baptiste. Baptiste attrape Emma. Il veut savoir ce qu’elle faisait à l’hôpital avec César. Gabriel les a vus ensemble, elle l’a pris dans ses bras. Elle lui avoue qu’il a une maladie grave. Pour Baptiste il ment, c’est juste un taré. Il est sur qu’elle en en train de se faire avoir et elle ne s’en rend pas compte. Elle ne le reconnait plus. Samia est avec JP. Elle lui parle de la technique de l’appât. Pour lui elle doit refuser, et elle pourrait penser à eux, Lucie pourrait se retrouver sans sa maman. Elle veut aider, empêcher qu’il y ait une nouvelle victime. Avec ou sans son accord elle le fera quand même.