2847 - mardi 22 sept

Publié le par cécile

Blanche, Pauline et Roland discutent au bar. Ils savent qu’ils ont relâché le suspect. Blanche commence à être inquiète. Elle n’est pas trop pour les rondes car à Ouagadougou il y avait l’armée et cela n’a pas empêché les meurtres. Pauline lui précise que les tueurs en série sont excités par la peur. Il faut essayer de ne pas trop y penser. Guillaume est avec Caroline. Il lui demande quand elle revoit son petit protégé. Elle le revoit à 11 heures. Ce n’est pas son petit protégé, et s’accuser c’est sa façon à lui d’exprimer ses douleurs. Elle est optimiste pour lui. Il arrive à nommer les choses et elle pense qu’il va faire des progrès. Il est touchant, intelligent et il veut du bien aux gens. Il mérite d’être heureux. Le tueur court toujours et elle lui promet de faire attention. Gabriel et Thomas sont avec leurs enfants. Gabriel se met au top, il présente ce projet ce matin. Il mange des sardines. Il demande à Thérèse de faire de même. Elle ne veut pas de viande non plus. Il veut qu’elle soit au top pour ses examens. Elle lui demande ce qu’il fait pour le stress. Il est au point, il va tout déchirer. Coralie est avec Nicolas. Son dossier est le meilleur donc il sait qu’il n’a aucune inquiétude à avoir. Il n’a plus rien à faire. Il va faire l’amour pour se mettre en forme. Mirta est avec Charles. Il a acheté un billet de tombola et il a gagné le prix spécial. Il ne sait pas ce que c’est mais ça doit être un beau lot. Elle lui demande d’aller le chercher mais elle lui demande de ne pas se faire d’illusions. Il va aller le chercher et ils verront qui a raison. Ludovic agresse Vivien car il a été relâché. Vivien lui affirme qu’il a un alibi, un témoin l’a confirmé. Ludovic lui demande si c’est lui qui a tué Aurélie. Il sort un couteau. Vivien ne sait pas s’il l’a tué, puis il dit avoir tué une femme pour de vrai. Il ne sait plus s’il l’a tuée. En même temps c’est lui et en même temps ce n’est pas lui. Il dit l’avoir tuée. Il dit cela parce qu’il s’en fout de tout maintenant. Il se fout de la vie, il se fout de sa femme. Ludovic lui plante le couteau dans le thorax. JF est avec Samia et JP. Ils reçoivent des témoignages par meil. JP reçoit un appel, un mec s’est fait planter. La police arrête Ludovic. Vivien est mort. Charles est au bar avec Yolande. Il cache son cadeau, il a gagné des boules de geisha à la tombola. Mirta avait raison, il s’est fait avoir. Le premier prix est un écran plasma et le prix spécial c’est ce truc. Yolande pense qu’il peut en tirer un bon prix. Babeth est avec Nicolas et Gabriel. Ils vont avoir chacun 15 minutes pour défendre leur projet. Elle hésite entre leurs deux dossiers. Babeth précise qu’elle hésite entre leurs deux propositions. Charles est avec Mirta. Une spécialiste a dit qu’il pouvait largement revendre son cadeau. Il lui montre ce que c’est. Elle ne sait pas ce que c’est. C’est japonais, c’est un objet de décoration. Ce n’est pas son style. Elle aime bien le bruit que ça fait. Elles sont attachées entre elles pour éviter de les perdre. Il veut bien lui vendre 40 euros. Elle accepte. Gabriel est avec Nicolas. Gabriel n’arrive pas à ouvrir la porte de la pièce dans laquelle ils sont. Comme par hasard le jour de la présentation. Jeanne est avec le professeur Chenal qui a présenté son projet avec un bouquet de fleurs en prime. Babeth est convaincue par son projet, accueillir les familles des patients d’oncologie. Jeanne est convaincue mais elle doit entendre tout le monde. Riva et Berger ne sont pas venus, ils sont gonflés. Mirta est avec Wanda. Elle lui montre ses boules de geisha. Wanda lui demande de les ranger, les clients vont se faire des idées sur l’hôtel. Ce sont des boules de geisha. Et ce n’est surement pas une première main. Elle est écoeurée. Jeanne est avec Babeth. Riva et Berger ne sont pas venus, tant pis pour eux. Son choix est fait. Elle appelle le directoire dès ce soir pour faire part de son choix. Céline tente de joindre Vivien. Elle voudrait qu’ils dinent ensemble. Même si c’est non elle lui demande de la rappeler. Vincent arrive, il pensait qu’elle était au courant. Vivien s’est fait tuer. C’est le mari de la première victime, il l’a poignardé en pleine rue. Il croyait qu’il était coupable. Elle s’effondre, elle veut le voir. Elle va se renseigner. Il lui demande d’attendre demain. Elle sait qu’il n’aurait jamais fait de mal à personne, c’était un ange. Sacha est avec Brice et Laetitia. Ludovic faisait partie de leur mouvement. Les choses se sont faites progressivement. Sacha cherche à comprendre pourquoi il a poignardé Vivien. Ils sont pacifiques, Ludovic pensait que Vivien était coupable car il ne pouvait pas dire qu’il était innocent. Sacha lui demande s’il comprend le geste de Ludovic. Il peut comprendre sa douleur mais il ne cautionne pas son geste. Gabriel et Riva arrivent dans le bureau de Jeanne. Sa décision est prise. Mais quelqu’un les a enfermés dans la salle de consultation. Aicha est là, la rallonge budgétaire ira au service de l’hygiène. Sa décision est prise et elle ne veut pas écouter leur projet. Patrick est avec la procureure. La mort de Dupuis était inévitable. Ils n’ont pas pu interroger Ludovic qui est sous le choc. Il faut accélérer, pousser l’enchanteur à la faute, jouer une policière en civile seule dans le quartier. Le tueur sera attiré par elle. Elle lui demande de trouver la bonne personne et organiser une surveillance efficace. C’est difficile, il ne peut pas risquer la vie d’une policière du Mistral.