2844 - jeudi 17 sept

Publié le par cécile

Guillaume est chez lui avec Caroline. Il lui demande si elle doit retourner voir Vivien. Il est inquiet de la savoir avec un type dangereux. Elle devrait l’adresser à un collègue. Elle lui précise qu’il ne s’attaque à personne. Pour lui c’est le seul qui est suspecté par la police. Elle met fin à la discussion, elle veut déjeuner en paix. Brice est dans le bureau de la procureure. Elle lui précise que son association de quartier peut causer plus de mal que de bien, cela peut inciter à des comportements abusifs. La sécurité est du ressort de la police, pas des citoyens. Ils ont juste des sifflets. Elle lui démontre que son discours ne tient pas la route, elle pense qu’il veut juste gagner des électeurs pour les prochaines régionales. Il l’accuse de faire de la diffamation. Il n’y aura pas de dérapages, et si c’est le cas il peut tirer un trait sur ses ambitions politiques. Benoit est avec Stéphane. Gabriel arrive avec Babeth. Ce que Stéphane a fait est énorme. Les infirmières de cardio ne pensaient pas qu’il en serait capable. Il se demande de quoi ils parlent. Laetitia est avec Brice et Ludovic. Ludovic accuse Vivien, ce type est tout sauf civilisé. Pour Brice, ce n’est pas une raison pour l’agresser, surtout que la police les attend au tournant, il faut y aller en douceur. Ils vont le convoquer pour la prochaine ronde. Stéphane reçoit les moqueries de ses collègues, et il ne comprend pas. Benoit n’est pas au courant. Il est écrit dans son dos « j’ai un micropénis ». Stéphane se doute que ça vient de sa sœur, ça mérite une riposte. Vivien est avec Ludovic et Brice. Ils veulent faire une mise au point avec lui. Il a dit qu’il pourrait être le sérial killer. Il a juste dit qu’ils ne savaient pas à quoi il ressemblait. Ils le traitent de fou. Vivien rappelle à Ludovic qu’il a trompé sa femme. Brice sait qu’il était au Burkina et ce n’est pas un hasard. Guillaume est avec Patrick. Rien ne prouve que Vivien est l’homme qu’ils recherchent. Guillaume pense que sa compagne est en danger. Il ne sait rien de lui. Il trouve que la police ne protège pas sa compagne d’un type un peu particulier. Ils ont mis un dispositif pour le surveiller. JF et Samia appellent Patrick, ça chauffe entre Dupuis et voisins aux aguets. Les hommes lui affirment qu’il a le profil d’un assassin. S’il est le coupable il va payer. Vivien les provoque, Ludovic finit par lui mettre un coup dans le ventre. La police les emmène. Nicolas est avec Jeanne. Il aimerait lui exposer son projet calmement. Gabriel arrive, elle ne peut pas le voir, elle est en réunion. Nicolas propose à Gabriel de prendre sa place. Ils mènent le combat ensemble, l’argent ira dans leurs services. Aicha est avec Gabriel et Nicolas. Elle veut du matériel de ménage. Nicolas précise à Gabriel de faire profil bas, ils sont surs de gagner. Roland est au bar avec Pauline. Il reçoit des appels pour Pauline, les clients demandent si elle fait des massages. Il est en colère, c’est surement une blague de son frère. Il refuse qu’elle l’appelle, elle doit aller travailler et arrêter ses bêtises. Gabriel va voir Jeanne. Il a préparé une présentation de son projet. Il va lui montrer un powerpoint. Elle regarde pendant que lui il décrit, ce sont des photos de chaton. Elle ne voit pas le rapport avec ses chatons, elle lui demande de partir, elle n’a plus le temps. Il ne comprend pas. Ludovic est avec Patrick. Il clame que c’est Vivien qui a tué Aurélie. Il était au Burkina au moment des meurtres. Ils n’ont pas de preuves contre lui. Il peut rentrer chez lui. Ludovic affirme qu’ils sont une bande de dégueulasses. Patrick lui suggère de ne plus du tout se mêler de l’enquête, ça ne les aide pas. Gabriel est au bar avec Thomas. Sa présentation a été sabotée. Il demande à Thomas si c’est lui. Ce n’est pas lui mais surement Nicolas. Il l’avait agacé, donc il en a parlé à Coralie qui a dû en parler à Nicolas. Nicolas a surement voulu l’embêter. Thomas veut aimer un homme dont il est fier. Il fait tout cela pour la gloire. Thomas est avec Pauline. Ils sont surement allés un peu loin. Ils se mettent d’accord, aucune crasse sur le boulot. Ils font la paix. Benoit leur demande d’arrêter définitivement leurs bêtises. Benoit reçoit de la mousse sur la tête. Samia est avec JF. Pour elle tabasser Vivien était dégueulasse. JF ne trouve pas cela injuste, on ne sait pas s’il est innocent. Ils n’avancent pas dans cette enquête. Les voisins aux aguets peuvent rassurer les femmes. Elle est une femme au Mistral et n’est pas rassurée mais elle ne supporte pas de voir des mecs surveiller la rue. Nicolas est avec Jeanne. Il lui demande si elle peut le recevoir demain. Ils peuvent déjeuner ensemble, elle accepte. Elle s’en va. Il voit Gabriel. Sacha demande à Brice ce qu’il espère faire avec son association voisins aux aguets. Ils veulent rassurer les gens. Sacha se demande s’il veut servir sa carrière politique. Son implication dans cette affaire sert ses intérêts. Brice lui rappelle que grâce à eux un suspect a été arrêté ce matin. Nicolas avoue à Gabriel qu’il a bidouillé sa clé usb. Il lui annonce qu’il déjeune avec Jeanne demain. Pour Gabriel cela ne marchera jamais. Zoé est avec Benoit. Il s’en va, il veut aller loin de son père et sa tante. Il en a marre de chopper les balles perdues. Il part deux semaines en vacances, il va aller voir ses enfants. Il se fout de ce qui peut leur arriver. Zoé sait qu’ils sont fous mais elle les aime bien. Ils sont lourds mais ils vont s’arrêter un jour. Il sait qu’ils ne s’arrêteront pas, il lui demande de partir avant qu’il soit trop tard. Babeth voit Gabriel. Elle lui demande comment ça s’est passé avec Jeanne. Il n’a pas pu lui parler, tout le service va mourir. Il est homo et il ne peut pas lutter. Nicolas a décidé de séduire Jeanne. Elle va aller la voir, elle en marre de ses conditions de travail. Elle lui demande de ne pas se laisser faire. Patrick demande à Vivien pourquoi il est allé provoquer Ludovic. Ce mec lui donne envie de vomir. Ce type n’a pas voulu la mort de sa compagne, contrairement au tueur. Pour lui s’il n’avait pas fait cela elle n’aurait jamais croisé l’enchanteur. Il ne comprend pas pourquoi ça le touche autant. Il lui demande ce qu’il a fait dans le jardin d’une villa. Il sait que le tueur a fait livrer des fleurs là-bas. Patrick lui demande si c’est de la curiosité morbide. Il se demandait s’li était déjà venu là. Il ne sait pas s’il aurait pu récupérer les fleurs, et il ne se souvient de rien, il ne se rappelle pas.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :