2835 - vendredi 4 sept

Publié le par cécile

Patrick est avec Dorléac et la procureure. Ils ont à faire à un perfectionniste, ce type en est à son 9e homicide, il ne fait pas d’erreur. Pour Dorléac, c’est Francesco. Il n’est pas net, il a des choses à cacher. Des témoins ont vu la victime entrer dans sa chambre. La procureure demande à Dorléac de le convoquer, elle veut des aveux. Blanche est avec Thomas au bar. Sacha est là aussi. Il y aurait un tueur en série dans le quartier. Il tue des femmes entre 20 et 50 ans. Il en a déjà tué plusieurs mais pas en France. Elle suggère à Sacha de faire un article. Il va d’abord vérifier l’information. Pour Thomas ça ressemble à une grosse rumeur et ça se saurait. La police ne veut pas prévenir les gens pour ne pas semer la panique. La police leur a dit malgré l’interdiction. Eugénie, « défigurée », va voir Wendy et Estelle au salon. Estelle lui a vendu une crème contenant de la lavande alors qu’elle est allergique. Elle lui avait dit. Elle se fiche d’être remboursée, elle a une vie et un travail. Pour Estelle, dans trois jours on ne verra plus rien. Eugénie, furieuse, va salir sa réputation. Djawad la rattrape à la terrasse. Il gère la salle de sports et il veut discuter avec elle. En ce moment ce n’est pas facile pour Estelle. Elle ne peut pas faire ça à Estelle, elle n’est pas bien en ce moment. Elle a des galères. Eugénie lui demande de quoi il s’agit. Dorléac interroge Francesco. Il n’avait aucune raison de faire du mal à cette fille. Il lui demande d’arrêter de le harceler avec ça. Il n’est jamais allé au Chili ni en Afrique. Il n’a plus de contact avec sa famille mais cela ne la concerne pas. Il nie, il n’a rien d’autre à lui dire. Elle le place en gav, il aura le temps de réfléchir. Coralie est avec Nicolas à une terrasse. Il y aurait un tueur en série dans le quartier. Elle est inquiète. Il lui demande d’arrêter de flipper, elle ne risque rien en prenant un minimum de précautions. Djawad annonce à Estelle que c’est arrangé avec la journaliste. Il a eu du mal à la faire redescendre. Il ne voulait pas la laisser comme ça. Il lui demande si ça va. Il sait que la situation est compliquée, mais il faut qu’elle sache qu’elle peut compter sur lui. Mais il n’est pas la bonne personne pour parler ou se confier. Etienne arrive au bar, Mélanie est là. Il est désolé pour hier, il ne lui en veut plus pour cette soirée. Il sait qu’il ne s’est rien passé. Un homme, Bryan, arrive. Il voulait la revoir, elle lui a donné son 06 et il veut passer du temps ensemble. Elle ne s’en souvient pas. Etienne, fou de rage, l’agresse. L’homme n’aurait jamais pris son numéro s’il avait su qu’elle avait quelqu’un. L’homme s’en va, une grosse dispute éclate, il ne sait plus qui croire, il espère qu’elle se souviendra qu’ils se marient la semaine prochaine. JP est avec Samia et JF au commissariat. Dorléac arrive. S’ils ont des journalistes en ligne, aucun commentaire. Elle ne sait pas comment ils ont eu l’info. La procureure l’appelle. Ils convoquent un point presse. Vivien voit Céline. Ils parlent du tueur de femmes. Il va encore en tuer trois. Elle doit partir loin d’ici. Il dormira devant chez elle, il a un couteau. Il est très dangereux, il tue et on ne le retrouve jamais. Elle lui demande d’aller voir un psy. Il refuse, il en a déjà vu. Il a besoin de rester vigilent pour elle. Etienne est avec Juliette. Elle ne sait pas ce qu’ils ont fait après avoir dansé. Elle aussi était bourrée. Il veut savoir si elle a flirté avec ce type. Elle n’a rien vu. C’est trop flou. Il ne sait plus quoi penser. Dorléac est avec la presse. Les rumeurs n’ont aucune raison d’être. Pour la sécurité, ils maintiennent les effectifs habituellement mis en place, et ils ne sont pas en présence d’un tueur en série. Les marseillaises peuvent dormir tranquilles, il n’y aura plus d’autres meurtres au Mistral. Julio est avec Djawad. Il ne veut pas laisser Estelle dans cet état, il va rester aux Belles du Mistral. Il n’est pas tranquille, en plus en sachant qu’il y a un tueur en série. Julio lui rappelle qu’elle n’est plus amoureuse de lui. Mais c’est la femme de sa vie, il ne veut pas abandonner avant d’avoir tout essayé. Wendy est avec Estelle au salon. Wendy lui demande si elle a vu l’article de la journaliste. Elle trouve cela très beau. Il n’a pas hésité à déglinguer sa réputation pour sauver celle du salon. Il veut juste l’aider. Estelle ne veut pas qu’il croit encore que c’est possible entre eux. Elle veut absolument qu’il trouve une autre salle. Elle n’est plus amoureuse de lui, quoiqu’il fasse cela ne changera rien. Mélanie est avec Samia. Elle est mal vis-à-vis d’Etienne. Il se pose des questions. Peut-être qu’Yvette a raison et qu’elle n’est pas la bonne épouse pour lui. Tout cela est bizarre. Samia trouve bizarre que Juliette fasse ces photos et les montre à Yvette. Mélanie n’y voit pas le mal, elle n’a pas fait cela méchamment. Juliette est avec Bryan. Il a bien rempli sa mission. Il a son stage. Babeth est avec Patrick au parc Borelli. Elle veut savoir si elle est en danger quand elle sort de chez elle. Il préfère qu’elle ne se promène pas seule le soir. Il a la nouvelle procureure sur le dos. Dorléac pense que c’est Francesco qu’il a tué Aurélie. Lui pense que le vrai tueur est toujours en liberté. Il faut l’arrêter avant qu’il recommence. Dorléac se promène dans la rue. Elle est suivie.