2808 - merc 29 juillet

Publié le par cécile

Estelle et Noham sont au lit. Elle va louer une voiture pour partir. Ils iront en Amérique du Sud. Elle prend le risque, si cela se passe mal tant pis, ils auront été ensemble quelque temps. Elle ne peut rien dire à Djawad, elle a trop peur de sa réaction, il va péter un câble. Il va finir par se demander pourquoi ils ne font plus l’amour. Elle n’a plus envie, elle n’arrive même pas à l’embrasser. Il doit monter à Paris pour des faux papiers. Elle va y aller, lui il est recherché par les flics. Elle va inventer une histoire pur Djawad. Samia est chez elle. Elle est outrée, le salon est sans dessus dessous. Pour JP son père exagère. Il est dans la salle de bains depuis trente minutes. Il s’empresse de refermer l’ordi. Il va une page d’accueil porno. Quand il n’a pas sa mère il fait n’importe quoi. Elle ne supportera pas cela longtemps. Stéphane est avec Benoit. Ils voient Jérôme. Stéphane l’appelle « la terreur des couloirs », il est dangereux. Il est là pour cinq semaines. Benoit le salue. Pour Stéphane, le ménage n’est pas trop son truc. Benoit lui souhaite la bienvenue. JP s’en prend à son père qui ne range rien, ne nettoie rien. Il doit arrêter de le prendre pour un con, il se comporte comme un ado attardé et ça le fatigue. C’est leur appart, point final. Il doit changer d’attitude, montrer un peu plus de respect ou ils seront obligés de le mettre dehors. Il doit appeler Andrée et s’excuser. Estelle est à la salle de sport. Elle va voir Djawad. Elle a eu Delphine au téléphone, la fille qu’elle a rencontrée à sa formation à Paris. Elle s’est fait plaquer par son mec. Elle ne veut pas la laisser toute seule. Elle va faire un aller-retour à Paris. Il y a urgence. Djawad va partir avec elle. Il veut passer une soirée avec sa meuf à Paris. Elle y va pour remonter le moral d’une copine et pas pour faire la fête. Jérôme fait le ménage dans une chambre alors que Gabriel travaille. Il ressort aussitôt. Il voit sa chef. Le médecin lui a demandé de sortir. Il n’a pas d’ordre à recevoir du personnel médical. Il doit respecter le planning qui est chargé. Elle lui demande d’y retourner. Il rentre dans la chambre. Gabriel refuse qu’il fasse la chambre. Jérôme lui précise que ce ne sont pas les médecins qui commandent. La patronne arrive. Jérôme a mal compris, elle lui demande de sortir de la chambre. Estelle s’en va. Elle va aller à la gare à pied. Djawad parle à Wendy, elle lui demande si elle a déjà entendu parler de Delphine. C’est une copine qui habite à l’autre bout de la France et qu’elle ne voit jamais. Elle aurait pu lui proposer de venir ici. Wendy lui demande de se méfier, ce n’est pas beau la jalousie. Jérôme est avec la patronne. Elle ne savait pas que c’était le docteur Riva. On ne donne pas d’ordre à un chef de clinique. Il aurait dû se renseigner, c’est de sa faute. Apparemment il n’a toujours pas compris le code couleur des seaux. Il doit s’y mettre rapidement. Wendy fait les ongles de Charles. Après sa manucure elle va lui faire un gommage, il aura les mains toutes douces. Il a son nez tout deshydraté. C’est plus cher qu’une manucure s’il veut un soin complet. Il est plein de gratitude. Il voit le geste d’une professionnelle, ça fait la différence. Il lui donne son argent. Il a quelques petites rentrées pour le moment, de quoi améliorer son quotidien. Philippe se fait masser par sa maitresse. Il a toujours dit qu’il finirait ses jours à Marseille. Il va se reprendre et à partir de maintenant ils n’auront plus rien à lui reprocher. Sa femme ne lui enverra pas un centime. Il a sa fierté et ne vivra pas aux crochets de son fils. Il a un peu d’argent de côté. Ce n’est pas grand-chose mais ça aide. Elle ne sait pas comment il fait. Tous les jours il va sur internet suivre les cours du marché. Il arrive à se faire de l’argent en s’amusant. Il rêve d’une retraite au soleil, il est à deux doigts de le réaliser et ne laissera personne l’en empêcher. Dorothée est avec Charles. Elle a passé dix ans avec son premier mari sans aucun compliment, avec son 2e ça s’est bien passé. Puis il est mort, elle est tombée dans une terrible dépression qui a duré des mois. Elle a refait surface et elle a décidé de se reprendre en main. Elle n’est pas faite pour vivre seule. Aucun des hommes qu’elle a rencontrés ne s’est montré à la hauteur, jusqu’à aujourd’hui. Céline arrive. Charles fait les présentations. Dorothée va se laver les mains. Céline les trouve mignons tous les deux. Il a le droit de s’amuser un peu, cela ne lui pose aucun problème. Samia est chez elle avec JP. Elle croit que son père veut passer sa retraite ici. Il n’a pas l’air très motivé pour appeler Andrée. Elle a tendance à faire des histoires pour pas grand-chose. Philippe arrive, il n’a pas réussi à joindre Andrée. Il fait celui qui est triste. Elle leur demande de rester avec lui. Ils vont au cinéma, il va garder Lucie s’il ne le sent pas, ils iront demain. Il ne le sent pas du tout, ils pourraient faire une petite partie. Cela sera sans Samia. Dorothée danse avec Charles. C’est un plaisir partagé. Charles va servir le thé à ces dames. Dorothée s’installe avec Wanda. Dorothée ne veut pas que Charles sache son âge. Wanda lui demande de ne pas s’inquiéter, il la trouve charmante. Elle ne le croit pas, elle le sent sur la réserve. Wanda lui précise qu’il est pudique, mais il l’apprécie beaucoup. Estelle voit Abdoul, de la part de Noham. Il lui faut deux faux passeports, c’est urgent. 5000 euros. Mais c’est 4000 pour un. Noham a dit qu’il ferait un effort sur le prix. Il accepte de le faire pour 5000. Il a besoin d ‘une bonne semaine. Il l’appelle quand ça sera fait, elle ne doit pas trainer ici, ce n’est pas un endroit pour elle. Charles est avec Dorothée à l’hôtel. Elle lui demande de lui montrer sa chambre. Il lui précise que c’est un hôtel très modeste, il fera cela une autre fois, il doit ranger. Elle voudrait qu’ils passent plus de temps ensemble. Elle lui parle de sa maison de Porquerolles. Elle voudrait l’y emmener. Elle est sure qu’il adorerait l’endroit. Ils en reparleront. Il lui dit à demain. Djawad est au téléphone avec Estelle. Elle est avec sa copine, elle va mieux. Elle rentre demain, elle doit le laisser. Julio lui demande ce qui se passe. Elle le ballade, si cela se trouve elle n’est pas à Paris avec sa pote. Julio lui demande sur quoi elle lui mentirait. Il ne sait pas mais il doit savoir ou il va péter un plomb.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :