2793 - mercredi 8 juillet

Publié le par cécile

Le corps sort de la salle de réception. Tous les invités sont sous le choc. La police a tout fouillé, il n’y a aucune trace du braqueur. Patrick ne comprend pas que personne n’a pu l’intercepter. Ils ne savent pas comment il est arrivé. Il y a eu un mouvement de panique et les gens qui étaient à l’extérieur sont partis. Ils ont diffusé son signalement. Emma est au téléphone. Baptiste est là. Elle est au téléphone avec Franck. Elle lui demande quand il rentre. Elle gère, il n’y a pas de soucis. Son chantier a du retard, ils ont l’appart pour eux tous seuls pour au moins deux semaines. Ils vont le louer, diffuser une annonce. Dès qu’ils ont quelqu’un elle s’installera chez Baptiste. Ils feront attention à Thomas et Gabriel pour qu’ils ne captent rien, elle dira que c’est des potes de Franck. Kévin fait des photos pour l’annonce, mais il ne faut surtout pas faire ça. Ils vont donner le moins de détails possible. Kévin va travailler. Djawad est au salon avec Julio. Il apprend qu’il y a eu un braquage à la vente aux enchères, il y a eu un coup de feu et un mort. Estelle est injoignable. Il est en panique. Il reçoit un appel d’Estelle. Elle lui donne rdv. Il va la chercher. Sacha est avec Anaïs et sa grand-mère. Il a mené sa petite enquête au sujet de son sauveur. Ils vont faire un test. Il lui fait sentir des parfums, elle reconnaît celui de Francesco. Son sauveur s’appelle Francesco Ibaldi. Elles ne comprennent pas pourquoi il ne veut pas dire que c’est lui. Nathan voit Kévin qui est allongé dans son lit. Il faisait une pause. C’est fatiguant. Nathan en a fait aussi des petits boulots pourris. Ce taf ne va pas durer, d’ailleurs il doit partir, il a trouvé autre chose. Ce n’est pas un plan louche. Il ne veut pas en parler tant que ce n’est pas fait. Djawad rejoint Estelle. Elle lui demande s’il a les clés de chez Boris. Noham pisse le sang, il ne veut pas retourner en prison. Ils vont le cacher chez Boris. Elle appellera Guillaume pour qu’il le soigne. Thomas et Roland regardent l’article, ils expliquent qu’ils se sont procurés des parfums, la jeune fille a formellement reconnu le parfum de Francesco. Barbara pense que cette histoire de parfum n’est pas très sérieuse. Elle pense que si c’était Francesco elle serait la première au courant. Sacha doit écrire des articles sans certitude. Emma est avec Baptiste et Kévin. Ils font leur a annonce. Ils mettent que l’appartement fait 100 m2, en bord de mer. 300 euros de loyer. Ils finissent par mettre 210 euros. Ils vont enfin pouvoir se faire plaisir. Djawad et Estelle emmènent Noham dans la chambre de Boris. Noham souffre. Elle va chercher Guillaume. Djawad doit lui parler, il ne doit pas perdre connaissance. Noham a peur de ne pas s’en sortir. Noham perd connaissance. Djawad lui parle mais rien n’y fait. La grand-mère d’Anaïs est avec Francesco. Elle sait que c’est lui qui a sauvé sa petite-fille. Elle insiste pour avoir la vérité. Il avoue que c’était lui. Il n’est pas un héros, n’importe qui d’autre aurait fait la même chose à sa place. Il a sauvé une vie et cela lui suffit. Il ne voulait pas que tout le monde en parle. Il préférait que personne ne le sache. Il a demandé à Charles de dire que c’était lui. Elle respecte son choix. Elle ne dira rien, mais elle lui demande juste de passer voir Anaïs, elle voudrait lui dire merci. Il passera la voir. Elle le remercie du fond du cœur. Kévin arrive à l’hôtel avec sa blouse. Sa mère lui demande où il était. Il faisait une pause. Il n’a plus grand-chose à faire. Elle lui précise qu’elle a vérifié, il n’a rien fait du tout. Elle lui demande de remonter dans les chambres, vérifier que tout est nickel. Elle lui demande de le faire sans râler. Estelle va voir Guillaume, il doit venir en urgence, un copain est blessé. Elle n’a pas prévenu les pompiers et le samu. Elle insiste pour qu’il vienne tout seul. Céline est avec Charles. Le journal l’assassine à nouveau aujourd’hui, cette histoire de parfum est absurde. Elle veut les attaquer en diffamation, et ça va leur couter très cher. Il trouve tout cela disproportionné. Ce n’est pas une bonne idée. Ce n’est pas lui qui a sauvé cette jeune-fille. C’est le cuisiner qui lui a demandé de dire que c’était lui. Il l’écœure. Baptiste est au téléphone avec un client. Il dit que c’est en bord de mer alors que c’est à dix minutes en bus. Il veut la clim. Il n’y en a pas mais il fait super bon. C’est beaucoup trop cher pour ce que c’est. C’est le 3e client qui dit que c’est trop cher. Kévin pense qu’il faut baisser le prix. Barbara est avec Francesco. Elle a essayé de dire que ce n’était pas lui mais elle n’y est pas arrivée. Il la remercie de l’avoir soutenu. Elle se demande pourquoi il fait la tête. Ils finiront par parler d’autre chose. C’est un site local et il n’aura pas sa photo sur un journal national. Elle lui demande quel est le problème. Il la rassure, il n’a rien à se reprocher. JP est avec son équipe. Il y avait deux docteurs Ramirez inscrits et il a semé le trouble. Soit il est déjà loin soit il est en planque à Marseille. La victime fait partie de la famille Canelli. C’est Christopher, un cousin de Marco. Ils ont des boites de nuit, clubs privés, probablement réseaux de prostitution. C’est peut-être un règlement de comptes. Ou alors ce monsieur n’a pas eu de chance. Guillaume fait des soins à Noham. Il risque une infection. Ils vont s’en occuper. Estelle ne veut pas prévenir les flics, il ne va pas mourir. Djawad voudrait le faire soigner mais elle refuse. Elle remercie Guillaume. Guillaume fait cela uniquement parce qu’elle est la cousine de son fils.