2777 - mardi 16 juin

Publié le par cécile

~~Samia est avec Patrick au commissariat. Elle veut savoir ce que l’on reproche à son mari. S’il avait eu une maitresse elle l’aurait senti, il n’avait aucune raison de la tromper. Il lui demande de rentrer chez elle. Il la tiendra au courant. Il a quand même des doutes, il fait son boulot et ce n’est pas facile. Il va tout faire auprès du procureur pour lui éviter la préventive. Julio est avec Gena. Il a passé la nuit chez elle. Elle trouve qu’il a quelque chose de triste dans les yeux même quand il sourit. Elle lui précise qu’il peut tout lui dire. Il a eu une période difficile mais c’est du passé, il veut penser à l’avenir. Il ne se sent pas prêt à lui en parler. Babeth est avec la patiente qui souffre à cause de son hypertension. Elle n’a pas mal à la tête et elle n’a pas d’acouphènes non plus. Et ce n’est pas le traitement, c’est autre chose, ça ne vient pas de l’hôpital. Hier elle a vu quelqu’un qui n’est pas un médecin. Elle se sent bien pour la première fois depuis des années. Ce sont des échanges d’énergies positives. Babeth voudrait son nom. Elle lui laisse sa carte. Djawad est avec Estelle. Julio a découché, cela a l’air de plutôt bien se passer avec Gena. Ils s’envoient en l’air, ça lui fait du bien, c’est l’essentiel. Julio arrive, il est gêné. Estelle les laisse. Djawad voit qu’il est plus cool. Il était avec Gena. Il se sent bien avec elle, elle est douce, patiente. Il n’est pas en train de tomber amoureux, c’est trop tôt. Il se dit qu’il devrait peut-être lui parler de la prison. Djawad lui demande de s’éclater avec elle et basta. Dorléac est avec le procureur et Patrick. Un témoin oculaire dit qu’il a vu Boher en compagnie de la victime. Mais tout cela est très fragile, il s’agit d’un fonctionnaire de police et ils ne peuvent pas se tromper. Patrick pense qu’ils sont en train de se faire manipuler par le vrai meurtrier. Et puis il y a plus de chances qu’il soit innocent. Le procureur veut qu’ils relâchent Boher, il va confier l’enquête à l’IGPN. Stéphane reste aux Baumettes car lui il a un mobile. Le vrai coupable ne doit pas se méfier. Estelle parle à Djawad. Elle ne veut pas que Julio continue avec Gena. Il ne faut pas l’envoyer dans le mur, c’est de la curiosité malsaine de la part de cette fille. Tout ce qui l’intéresse chez Julio est qu’il est mêlé à un fait divers bien glauque. Djawad ne voit pas le mal. Josselin est avec Yolande. Babeth arrive. Elle prend mal que Yolande s’occupe des patients de l’hôpital. C’est de la pratique illégale de la médecine et c’est dangereux. Elle ne veut pas qu’elle fasse cela sur ses patients. Ils se défendent et donnent leurs explications. Babeth leur demande de partir, puisqu’ils ont de l’argent. Elle les met dehors. Dorléac annonce à JP que le procureur a mis fin à sa gav. Il reste un suspect potentiel et il est suspendu de ses fonctions jusqu’à nouvel ordre. Samia posera des vacances pour la semaine prochaine. JP ironise, même un gamin de 3 ans saurait qu’il est innocent. Il lui demande ce qu’elle pense exactement. Il lui rappelle que quand elle aura trouvé l’assassin il lui demandera de faire des excuses devant tout le commissariat. Wanda est avec Charles. Pour lui, une bonne image sur Marseille est suffisante pour qu’il reprenne ses affaires. Il l’a engagée pour faire sa com mais c’est lui qui décide de tout. Elle l’aide à s’habiller. Elle voit qu’il a le trac. Il nie. Julio est avec Gena, maintenant elle sait tout. Il voulait sauver Elise mais elle est morte quand même. Elle lui demande si c’est lui qui a retrouvé le corps mais il n’a plus envie de parler de ça. Elle a envie de lui. JP rentre chez lui et retrouve Samia. Il veut prendre sa femme dans les bras. Elle lui demande s’il s’est passé quelque chose avec Marine. Il ne l’a jamais rencontrée. Quelqu’un veut lui faire porter le chapeau et c’est surement un mec du commissariat. Il connait l’avancée de l’enquête. Ils vont se reposer et s’occuper de Lucie. Charles est devant les élèves du lycée. Il explique qu’il a sauvé Anaïs, il se sent un autre homme depuis ce jour-là. Il a envie de tout déchirer. Il ne s’est pas posé la question de son âge quand il est allé dans les flammes. Ils lui font une ovation. Babeth annonce à Gabriel qu’elle a mis ses parents dehors. Son père est allé chercher des patients de l’hôpital pour les rabattre sur sa mère. Gabriel a vu Me Perrand. Elle allait mieux. C’est surement un effet placebo selon elle. Tout ce qu’il constate c’est qu’elle va mieux. Charles est avec Anaïs et sa grand-mère. Il a parlé de son sauvetage aux élèves du lycée. Il faut que les jeunes aient envie d’aider les autres. La grand-mère ne veut pas que son geste tombe dans l’oubli. Ils ont fait une demande pour qu’il ait une médaille, ils ont déjà tout prévu. Patrick rentre chez lui et retrouve Babeth. C’est un peu dur au boulot, il est content de se changer les idées en rentrant. Elle a une bonne nouvelle. C’est calme, elle a viré ses parents. Ils respirent. Pour Patrick elle aurait dû porter plainte pour exercice illégal de la médecine. Mais ils ne sont pas solvables et elle aurait dû payer les 30000 euros. Roland trinque au bar avec Charles. La chance lui sourit enfin. Charles demande à Mélanie de se joindre à eux. Elle est heureuse pour lui. Barbara arrive. Charles lui annonce qu’il va avoir la médaille de Marseille. Elle devrait être portée par quelqu’un d’autre. Il demande à Barbara de réfléchir à ce qu’il veut dire, mais elle ne comprend pas. Dardenne rejoint Zoé. C’est JP qui a tué Marine. Elle est contente, son père va être libéré. Mais quand un flic est soupçonné ils se serrent les coudes. Ils préfèrent laisser un innocent en prison plutôt que de salir la police. Pour lui il faut que Boher aille en prison, et il lui faudra son aide.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :