2775 - vend 12 juin

Publié le par cécile

Sacha va voir Patrick au commissariat. Il a l’impression que les choses se précisent. Parmi les amants de Marine il y avait un flic. C’est le réceptionniste de l’Hôtel de l’Europe qui lui a dit. Il n’a surement pas osé leur dire surtout si le flic en question était là. Il pourrait l’identifier sans problème. Patrick va aller le voir tout de suite, il refuse que Sacha vienne. Sacha lui précise qu’il aurait pu publier l’info, la rédac chef aurait été ravie. Il est discret mais il ne faut pas le laisser sur la touche. Gena est au lit avec Julio. Elle n’avait jamais fait ça sur un matelas gonflable et dans une salle de sport. Il a vécu dans la rue, il a eu une période difficile. Son passé est plutôt lourd à porter, mais il ne veut pas en parler. Elle sera là pour l’écouter s’il change d’avis. Il la trouve compréhensive, c’est rare. Eugénie va voir Charles. Elle va faire un papier sur le sauvetage d’Anaïs. Elle demande comment ça s’est passé. Il ne veut pas en parler. Pour Nathan, il devrait le faire, il est un héros. Il ne se sent pas le droit de faire le beau par respect pour cette fille. Elle lui demande d’expliquer s’il a eu peur. Elle est charmante mais il lui demande de le laisser tranquille. Elle a tout son temps. Wendy est au salon avec Gena. Elles parlent de Julio. Il devait vraiment être fou amoureux d’Elise pour faire ce qu’il a fait. Mais c’était une manipulatrice, elle ne voulait que se procurer de la drogue. Ce genre de parcours l’a toujours fascinée. Cela montre la nature humaine. Gena va lui dire un secret. Hier soir avec Julio ils ont couché ensemble en bas, dans la salle de sport, comme il l’a fait avec Elise. Elle trouve cela excitant. Wendy ne trouve pas cela excitant. Gena lui rappelle qu’on a soupçonné Boris d’être le meurtrier. Elle n’a pas du tout envie d’en parler. Wendy trouve malsain de s’intéresser à ce genre de fait divers. Patrick est avec le réceptionniste, et Sacha. L’homme reconnait l’amant de Marine. Il doit venir faire sa déposition au commissariat. Sacha veut voir la photo. Ils continuent comme ils ont dit, il ne publie rien sans son accord. S’il balance son nom ça va aller très loin. C’est Boher. Zoé est avec sa mère. Zoé apprend une nouvelle pour son père et elle est contente. Elle demande à sa mère d’au moins le soutenir un peu. Zoé refuse de dire quelle info elle a eu. Sa mère aurait préféré que son père ne la mette pas dans des histoires sordides. Roland est au bar avec Charles. Roland le prend pour un héros, ce qu’il a fait c’est tout simplement admirable. Il est allé dans les flammes. Mais elles n’avaient pas encore gagné toute la maison. Céline arrive, elle a lu l’article et elle vient le féliciter. Cela efface beaucoup de ses turpitudes. Ils vont fêter dignement leur héros. Barbara demande à Francesco de sortir le champagne, ils trinquent en l’honneur de Frémont. Barbara est surprise que ce soit lui qui ait fait ça, il est vieux. Francesco aurait pu le faire. Il est rentré dans la maison trop tard, il avait déjà la gamine dans ses bras. Elle est étonnée que Francesco n’ait rien pu faire face à Frémont, qui est plutôt du genre à se dégonfler. Wendy est avec Djawad. Elle lui affirme que Gena est complètement cintrée. Elle est avec Julio à cause de son histoire avec Elise. Elle est fascinée par les trucs glauques. Elle se sert de lui, et elle veut le mettre en garde ou ça va mal finir. Djawad ne voit pas le mal. Julio arrive, il va partir plus tôt, Gena veut qu’ils se voient. Wendy lui demande de faire attention mais elle lui redonne envie de vivre et ça lui suffit. Guillaume est avec Gabriel au cabinet. Gabriel a le cuir chevelu qui lui gratte. Guillaume regarde. Ce n’est pas de l’eczéma, il ne lui faut pas de cortisone. Thomas arrive au bar avec un chapeau. Roland est là avec Mélanie. Roland n’aime pas son chapeau contrairement à Mélanie. Elle propose d’en mettre un chacun. Gabriel arrive, il y a un souci. Il a des poux. Thomas crie dans le bar qu’il a des poux. Gabriel est vexé. Thomas a porté son chapeau toute la journée alors rien que d’y penser ça lui gratte partout. Francesco et Charles sont avec la grand-mère d’Anaïs. Elle sera éternellement reconnaissante envers Charles. Elle lui remet un petit cadeau pour lui montrer sa gratitude. Il est gêné mais accepte. Elle s’en va et les remercie tous les deux. Charles a reçu 5000 euros. Il veut partager avec Francesco mais il n’a pas besoin d’argent. Francesco ne veut pas entendre qu’il a sauvé cette fille des flammes. Gabriel et Thomas se sont recouvert les cheveux et Gabriel met du produit dans toute la maison. Thérèse arrive, elle demande quel est le délire. Ils ont des poux, c’est dégueulasse. Ils regardent dans les cheveux de Thérèse si elle en a. Ce soir ils vont retraiter l’appartement et laver tout le linge à 60 degrés. Patrick doit parler à JP au commissariat. C’est pénible, il lui demande de lui parler de ses relations avec Marine. Il ne la connaissait pas et n’a jamais été en contact avec elle. Un témoin l’a vu avec elle dans une chambre d’hôtel. JP prend cela pour une blague mais le témoin l’a formellement identifié. JP veut faire une mise en présence, et il va le coller au mur ce connard. Gabriel va voir Roland et Mirta. Il voudrait deux chambres. Ils ont mis trop de produit anti-poux dans l’appartement. L’hôtel est complet. Gabriel le prend mal, ils sont de la même famille. Il s’en souviendra. Mirta ne fait pas de charité avec les poux. Le réceptionniste maintient sa version devant JP. Il n’a jamais mis les pieds dans son hôtel, et il se met en rage. L’homme peut les laisser, il va aller signer sa déposition. JP jure à Patrick qu’il ne la connaissait pas. Patrick lui précise qu’à chaque intervention du tueur il n’était pas de service, et son numéro finit par 37. La personne connaissait tous les éléments de l’enquête. Il ne doit regarder que les éléments qu’il a à sa disposition et il n’a pas d’autre choix que de le placer en gav.