2768 - merc 3 juin

Publié le par cécile

~~Zoé et sa mère sont au commissariat avec Patrick. Il enquête sur la mort de Marine et tous les détails peuvent être importants. Il veut savoir pourquoi elle ne s’est pas associée à la minute de silence. Elle ne l’aimait pas, elle n’est pas quelqu’un de bien. Elle avoue qu’elle sortait avec son père. Elle avait la honte. C’était une grosse allumeuse, elle a dû le chauffer à mort. Il veut savoir comment a réagi son père. Il était triste, amoureux d’elle. Ils étaient séparés à ce moment-là. Il ne voulait plus en entendre parler, ils se sont disputés devant le lycée, il y a trois semaines. Coralie est au bar avec Mélanie. Coralie n’est pas bien, elle arrive à peine à faire cours. Josselin connaît quelqu’un qui pourrait la soulager, une thérapeute qui vient de s’installer dans le quartier. Elle pratique les énergies positives. Elle n’y croit pas. Elle n’a pas peur, alors il l’invite à essayer. Guy et Wendy sont à l’hôtel, en amoureux. Ils s’embrassent pour se dire au revoir. Guy rejoint Nathan pour le petit-déjeuner. Guy a passé une nuit exceptionnelle. Nathan lui demande d’en profiter, cela ne va pas durer. Guy veut savoir pourquoi. Nathan connaît très bien Wendy, elle la joue cool, mais elle est carrée. Elle a 30 ans. Il va falloir qu’il passe à la vitesse supérieure. Il sait ce qu’il ferait à sa place. Guy lui demande de lui dire. Zoé est avec sa mère, qui lui demande de ne pas culpabiliser, elle a fait ce qui fallait. Zoé lui en de l’avoir obligée à dénoncer son père. Pour sa mère, son père n’est pas un meurtrier. Mais elle ne l’a pas dit à la police. La police n’en est pas à le soupçonner. Elle ne croit pas qu’il sera soupçonné. Coralie va voir Yolande à l’hôtel. Coralie lui demande comment ça se passe, si ça fait mal, s’il faut se déshabiller. Il n’y a pas besoin de se déshabiller et ça lui fera beaucoup de bien. Elle est tendue. Yolande l’invite à s’asseoir. Coralie veut juste savoir ce qu’elle va lui faire. Elle doit juste ressentir. Elle lui touche la main et sent quelque chose. Elle lui passe la main devant le visage. Yolande sent une douleur très profonde, elle lui demande de lâcher prise, de fermer les yeux. Elle la prend dans ses bras et lui demande de se détendre. Stéphane est sur un banc dans le jardin de l’hôpital. Gabriel arrive. Il lui demande si tout va bien. Oui ça va. S’il a envie de parler…Il n’a rien à dire, tout va bien. Gabriel lui précise qu’au cas où il est là. JP arrive, il doit parler à Stéphane. Il lui demande s’il est au courant pour Marine. Il l’a bien connue. Coralie a le sourire et voit Josselin et Charles à la terrasse. Elle se sent bien. Son mal de tête a complètement disparu. Elle va parler de Yolande aux gens. Coralie donne 50 euros à Josselin. Elle n’a rien dit à Yolande. Mélanie a mal au dos. Josselin va lui mettre un rdv. Elle peut y aller en fin d’après-midi. Wendy est au salon avec Estelle. Wendy a reçu un colis surprise. C’est une bague de fiançailles. Cela ne lui fait pas plaisir, c’est un peu précipité. Cela fait huit jours qu’elle est avec Guy. C’est n’importe quoi. Stéphane est avec Patrick au commissariat. Marine et lui c’était juste une histoire de sexe. Il a découvert qu’elle volait des ordonnances vierges à l’hôpital. Elle se défonçait aux amphétamines. Il a eu les boules et il lui a dit qu’il ne voulait plus la voir. Il n’était pas vraiment attaché à elle, elle allait voir ailleurs. Lui ne le faisait pas. Ils se sont séparés le 11 mai en fin d’après-midi. Cela correspond au moment de sa disparition. Comme il est la dernière personne à l’avoir vue en vie il doit le placer en gav. Estelle est au salon. Julio fait du tapis. Elle lui donne à boire. Elle voit qu’il va mieux. Il s’accroche. Il voit son sandwich. Elle lui en donne. Il avait faim. Il ne mange rien d’autre que les petits déjeuners de l’hôtel. Il faut qu’il trouve du travail, il prendrait n’importe quoi. Wendy arrive à l’hôtel. Mélanie va lui faire un café. Nathan complimente sa bague. C’est son copain qui lui a offert. Nathan lui affirme qu’il est fou d’elle, elle est la femme de sa vie. Il est prêt. Il lui avoue qu’il est prêt à se marier. Cela lui fait plaisir de le voir heureux. Il lui adresse ses félicitations mais ils n’en sont pas encore là. Et elle préfère qu’ils se vouvoient. Babeth rentre chez elle. Yolande est là, épuisée. Babeth lui demande si ses câlins dans tout le quartier vont durer longtemps. Elle aime faire du bien aux gens. Yolande lui demande de la laisser faire un transfert d’énergie sur elle. Babeth ne comprend pas ce qu’ils ont raté avec eux. Ils sont toujours là à leur pourrir la vie. Babeth va partir. Julio se fait aborder par un homme en sortant du pôle emploi. Il comprend que ce n’est pas évident après la prison. Il aura un autre rdv mais il ne se fait pas trop d’illusions. Des gens l’aident mais il ne peut pas continuer à faire le parasite. L’homme a un petit job à lui proposer. Il va lui expliquer. Wendy va voir Guy. Il est content qu’elle porte sa bague. Elle est très jolie mais c’est beaucoup trop. Il lui montre un appart, et il voulait son avis. Elle croyait qu’il cherchait un studio. C’était avant qu’ils soient ensemble. Il voudrait s’installer avec elle. Elle lui précise qu’ils n’en sont pas là. Il ne prend pas du tout leur couple à la légère, elle est vraiment trop importante pour lui. Elle lui précise qu’eux deux c’est terminé. Elle lui rend sa bague et s’en va. Julio est avec l’homme qui lui propose un job. Il doit faire du porte à porte. Le mieux c’est la clientèle du 3e âge. Il doit vendre des cartes. Il n’y arrivera pas. L’homme lui demande de baratiner, il ramasse le fric et ils partagent. L’homme prend mal son refus, mais le jeune homme veut un vrai travail. L’homme s’en va. Patrick rentre chez lui et voit Babeth. Elle lui demande de parler de Stéphane, c’est son pote. Il ne peut pas parler des affaires en cours. Elle insiste, elle ne le lâchera pas. Il a des éléments à charge contre lui. Il était beaucoup plus attaché à elle qu’il le dit. Julio arrive au bar. Luna lui demande où il en est. On lui a proposé de faire arnaqueur de petits vieux. Il s’est fait des petites annonces qu’il va coller sur les vitrines des commerçants. Roland voit qu’il est courageux, il mérite de réussir. Une personne cagoulée entre chez Benoit et monte les escaliers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :