2763 - merc 27 mai

Publié le par cécile

~~Josselin et Yolande dorment paisiblement. La police arrive et leur demande d’ouvrir ou ils défoncent la porte. Ils ouvrent et ont à faire à des hommes cagoulés qui fouillent la chambre. Ils retrouvent le matos et demandent qui est leur revendeur. C’est pour leur consommation personnelle. Ils ont intérêt à parler ou ils finissent leur vie en prison. Wendy est au salon avec Estelle. Wendy n’a pas dormi, elle était sur le jeu de Djawad. Elle n’a pas décollé de l’ordinateur. Djawad avait raison, ça lui a complètement changé les idées. C’est un jeu de stratégie. Ce sont des équipes de 5, il faut détruire l’autre tribu. C’est un jeu de tactique. Elle lui montrera. Wendy lui propose de jouer ensemble. Elle a joué avec un type formidable. Il a une apparence extrêmement rare. Ils ont beaucoup discuté sur Internet. Il a un sens de l’humour hors du commun. Elle ne sait pas si elle pourra rejouer avec lui. Estelle lui demande de reconnecter un peu pour le salon. Guy est au bar avec Nathan. Il a passé toute la nuit avec Wendy, c’était l’osmose. Il n’a jamais vécu cela avec personne. Wendy était accro. Nathan lui précise que c’est juste son avatar. Guy sait qu’elle a adoré Gniffon. Il voulait qu’elle oublie l’électricien et ça c’est fait. Nathan fera moins le malin quand elle sera dans ses bras. Nathan lui suggère de mettre le paquet pour faire kiffer Wendy. Pour Guy c’est l’évidence. Les policiers continuent d’effrayer Josselin et Yolande. Ce sont JF et Patrick. Ils affirment n’avoir rien fait, ils ont juste mis des graines dans des vieux pots. Ils vont être emmenés. Yolande se met à pleurer, elle ne veut pas aller en prison. Patrick enlève sa cagoule, ils n’iront pas en prison. JF enlève aussi sa cagoule. Les parents de Babeth sont outrés, l’un d’eux a traité Yolande de salope. Ils ne doivent pas changer de sujet, ce qu’ils ont fait est illégal. Baptiste, Kévin et Emma trainent dans les couloirs. Rochat leur demande de lire un livre, cela ne leur ferait pas de mal, vu ce qu’ils ont écrit dans leurs nouvelles. Il a tout fait pour les aider, il a risqué sa vie pour qu’ils aient quelque chose à écrire. Il les a même emmenés dans les quartiers nord. Il n’a qu’une seule nouvelle à présenter au concours. Tout repose sur Emma. Franck est au bar avec Blanche. Il demande ce qu’elle a pensé de la nouvelle d’Emma mais elle ne l’a pas lu. Il y a un problème de déontologie. Franck a aimé sa nouvelle, elle sait transmettre les émotions et elle a du style. Elle lira quand le concours sera terminé. Il insiste pour qu’elle la lise. Elle ne veut pas la lire, aimer et voter pour elle. On dira qu’elle prend parti. Elle va lire et ne pas voter pour elle. Luna est avec Sacha. Il va aller au rdv avec Kefda tout seul. Il préfère que le garde du corps reste à la maison. Elle a peur qu’il se retrouve tout seul en face de lui sans protection. Mais Vincent lui a confirmé qu’il pouvait lui faire confiance, ils seront tous les trois. Il doit y aller, il n’a pas le choix. Il ne va pas rester ici sans rien faire, il doit y aller. Estelle est au salon avec Wendy. Wendy est sur l’ordinateur, Estelle lui précise qu’elle a une cliente dans dix minutes. En attendant elle joue. Estelle ne comprend pas très bien son jeu. Elle lui explique, et Wendy est outrée, Gniffon a disparu, il ne fait plus partie de la liste des joueurs. Elle reçoit un sms, elle revient tout de suite. Elle sort et voit Guy déguisé comme dans le jeu. Elle le réveille et le reconnait. C’est dégoutant de jouer comme ça avec les sentiments des autres. Ce qu’ils ont fait cette nuit était juste un jeu. Et son nom est ridicule. Et son skin est moche. Il est sincère, il a gagné toutes ces parties pour elle. Elle s’en va. Le garde du corps de Kefda en compagnie d’un autre homme emmène Sacha et le fait monter dans un fourgon. Babeth est avec une patiente dans une chambre d’hôpital. Elle ne supporte pas les médicaments. Babeth n’y peut rien. Yolande arrive. Elle précise à sa fille que Josselin et elle ont bien compris la leçon et ils peuvent partir. Babeth l’envoie promener. La patiente prend la défense de Yolande. Babeth préfère aller fumer une cigarette et elle les laisse ensemble. Nathan est avec Rochat. Nathan trouve que l’intrigue de la nouvelle d’Emma est intéressante. Rochat lui demande s’il n’a pas quelque chose de négatif à dire. Peut-être le personnage de la mère. Pour Rochat, la psychologie des personnages n’a pas d’importance. Yolande est avec la patiente. Elle a très mal et elle a eu le droit à tout, rien ne fonctionne. Yolande sent à quel point elle souffre. Elle est bien la seule. Yolande part dans ses discours sur l’énergie positive, la patiente pense qu’elle fait partie d’une secte. Mais c’est parce qu’elle a des pensées négatives qu’elle souffre. Elle va faire quelque chose pour elle. Elle lui demande de se détendre et lui fait comme un câlin. La patiente ne comprend pas. Babeth entre dans la chambre et demande à Yolande de dégager de là. La patiente se rallonge. Kefda est avec Vincent. Sacha n’est pas là. Vincent tente de le joindre mais il tombe sur le répondeur. Vincent appelle Luna. Elle affirme que Sacha devrait être arrivé. Elle ne le sentait pas et prévient la police tout de suite. Rochat voit Blanche. Elle a lu la nouvelle d’Emma. Elle a été très agréablement surprise et on est captivés de bout en bout. Elle a trouvé cela fin psychologiquement. Lui a trouvé l’intrigue très travaillée. Il trouve cela très flatteur. Pour elle sa nouvelle est au-dessus du lot et Scotto a ses chances. Cela lui ferait plaisir de mettre enfin la pâtée à Blaise Pascal. Derrière tout grand auteur il y a un grand directeur littéraire. Dorléac est avec Patrick. Sacha a disparu. Il reçoit un appel, Sacha est monté dans une voiture près de son scooter. Deux hommes l’ont emmené. Pour elle on ne peut pas encore parler d’une disparition inquiétante. JP arrive, Kefda est injoignable. Pour Dorléac, s’il avait rdv avec Sacha Kefda n’a rien à voir dans sa disparition. Sacha est avec le garde du corps de Kefda. Ils l’ont coincé dans un pneu. L’homme l’asperge d’essence, l’accusant d’avoir voulu faire sauter son ami. Sacha crie qu’il n’y est pour rien mais l’homme sort son briquet.