Episode 2694 du jeudi 19 fev

Publié le par cécile

Emma est avec son grand-père. Il lui demande comment s’est passée sa première semaine en pension. Elle répond à peine et envoie des messages à Baptiste. Il veut quitter ce monde qui leur apporte que des ennuis. Il faut qu’ils se retrouvent mais ça va être compliqué. Il propose de sauter d’une falaise, ou d’avaler des médicaments. Il va réfléchir. Thérèse demande à Baptiste si tout va bien pour lui et Emma. Il se sent mieux, il s’en fout qu’elle les ait balancés. Il va être cool, il n’a plus envie de faire chier, cela ne sert plus à rien. Elle est trop contente.

Barbara voit sa mère. Elle prend de ses nouvelles. Caroline va mieux. Caroline a vu Abdel mardi et il voulait lui parler. Elle lui a dit que c’était fini, elle ne veut pas qu’ils se remettent ensemble. Elle a beaucoup de tendresse pour lui mais c’est tout. Caroline lui demande si elle a revu Francesco. Elle l’a revu. Caroline lui demande s’il a recommencé à boire et si elle va continuer avec lui. Barbara ne veut pas en parler. Caroline lui avoue qu’ellle ne va pas bien, elle ne cesse de le chercher.

Wendy est au lit avec Rémi. Elle lui demande s’il ne regrette pas qu’ils aient passé a nuit ensemble. Le principal c’est elle. Pour lui ca a été. Il est fait comme ça, le sexe ne l’intéresse pas. Elle voudrait qu’il situe sa nuit par rapport à un repas qu’il aime ou quelque chose qu’il aime faire. Elle est au dessus des coquilles Saint-Jacques. C’est un début.

JF est avec Blanche chez elle. Cela lui fait du bien qu’il soit là. Peu d’hommes sont capables de réconforter une femme et il y arrive très bien. Elle va peut-être être condamnée et perdre sn poste mais malgré tout ça elle sait qu’il restera là. Il la rassure, il ne va rien lui arriver. Elle voudrait que Franck doute d’Alice. Il la regarderait autrement et essayerait de comprendre ce qui s’est vraiment passé. Elle a senti qu’il commençait à avoir des doutes.

Stéphane est au bar, il aborde Caroline. Il lui fait des compliments et s’installe avec elle. Elle n’est pas d’une compagnie très agréable en ce moment. Elle a un peu de mal à sourire. Elle sort d’une histoire compliquée qu’elle préfèrerait oublier. Elle voit qu’il est un dragueur. Il a une certaine expérience. Elle a vraiment un joli sourire.

Alice est avec Franck. Emma filtre ses appels donc elle n’arrive pas à l’avoir. Il ne comprend pas qu’elle refuse de passer une journée avec elle. Elle ne veut pas qu’elle la voit comme ça. Il veut aller la voir seul, elle refuse. Il ne pensait pas qu’elle était aussi dure. Elle ne doit faire aucun sentiment si elle veut qu’elle s’en sorte.

Wendy est avec Estelle. Rémi n’a pas dit qu’il avait eu du plaisir sexuel mais il l’a bien située sur son échelle de valeur des plaisirs. Elle envisage de continuer avec lui.

Coralie fait son cours. Baptiste envoie des textos à Emma. Ils vont partir ailleurs, ensemble et ça sera bien. Il se sent déjà mieux, il va tout oublier d’un seul coup. Il ne va plus se dire qu’il va morfler toute sa vie. Coralie demande à Baptiste si son cours l’intéresse. Il écoutait. Elle lui pose une question et il y répond. Il sait qu’elle va le regretter et ça le touche. Elle ne comprend pas et ça le fait sourire.

Caroline est au lit avec Stéphane. Il vit de femme en femme. Elle pense qu’elle devrait peut-être faire comme lui, il lui a prouvé qu’elle était désirable. Il lui a donné envie d’y croire à nouveau. Grâce à lui elle sent qu’elle peut redémarrer.

Zoé est avec Thérèse. Thérèse croit que son frère va mieux, il est plus cool. Il continue d’envoyer des textos à Emma. Elle ne peut pas lui reprendre. Zoé se demande pourquoi il a dit ça à Coralie, qu’elle allait le regretter. Zoé a un moyen pour qu’il oublie Emma, il va lui proposer de sortir avec elle.

Caroline est avec Francesco. Elle pense qu’il est resté avec elle juste pour se sortir de l’alcool. Elle a fait l’amour avec un inconnu aujourd’hui, et elle a eu beaucoup plus de plasiir qu’avec lui. Francesco ne l’a jamais regardée avec désir. Elle lui demande ce qu’il va faire vivre à Barbara. Il ne lui fera pas vivre ça. Elle n’a plus que Barbara dans sa vie et s’il lui fait vivre un quart du cauchemar qu’elle a vécu avec lui elle le tuera.

Franck est au bar. Roland s’installe avec lui. Il sait ce qui le tracasse, il se demande qui croire. Roland sait que Blanche ne frapperait personne avec une agrafeuse. Il faut se rendre à l’évidence, Alice ment. Franck se demande pourquoi elle mettrait en scène un truc pareil. Elle n’a jamais eu un comportement délirant. Roland lui rappelle qu’elle a envoyé sa fille en pension juste pour une amourette, ce sont des gosses. Pour Roland, elle la harcèle par jalousie, Blanche ne veut pas le récupérer. Il est le seul à pouvoir aider Blanche.

Wendy mange une gaufre avec Rémi. Ce soir elle l’emmène chez elle, ils seront très bien. Il voulait l’emmener voir un spectacle de flamenko. Elle voulait psser la soirée tous les deux. Il lui propose de marcher main dans la main sur la plage. Elle lui demande d’être franc. Il ne veut pas rester au lit. Il a menti, cela ne lui a pas fait d’effet. Elle ne peut pas rester avec quelqu’un qui simule, elle a besoin de sexe. Elle le laisse s’occuper de ses chevaux, elle rentre chez elle toute seule.

Djawad est avec Estelle. Il se moque de Rémi. Il fait l’asexuel, lui précisant qu’elle n’arrivra pas à lui faire du bien. Elle peut toujours essayer mais il ne lui garantit rien. Mais son asexualité n’aura pas duré longtemps.

Francesco est en voiture avec Barbara. Il vient de voir Caroline. Elle lui a dit qu’il n’était pas quelqu’un de bien et qu’il ne pouvait pas rendre une femme heureuse. Ele ne pense pas que ce soit horrible de vivre avec lui. Il n’en peut plus d’attendre qu’elle prenne une décision. Elle avait besoin de réfléchir, mais là elle a envie qu’ils se laissent une chance. Elle a envie qu’ils soient heureux, qu’ils regardent l’avenir avec confiance. Lui aussi a envie de vivre tout ça. Elle l’aime et n’a plus jamais envie qu’ils soient séparés. Ils s’embrassent.

Alice est avec Franck. Elle doit faire des photocopies du carnet de santé d’Emma pour le pensionnant. Elle va se coucher. Pour elle il doit penser qu’elle n’a pas de cœur. Elle a peur que les douleurs de son passé de femme battue remontent à la surface. Elle monte se coucher. Il prend une boite et l’ouvre avec un couteau. Ce sont des photos.