Episode 2649 du jeudi 18 dec

Publié le par cécile

Guillaume est avec Vincent à la terrasse. Vincent va sur le site d’infos, ils disent qu’Elise a cherché son père avant de mourir. Jonas leur confie qu’elle lui avait parlé de son père et ça lui prenait la tête. Jeanne n’a jamais été très claire sur le sujet. Jonas a ressenti qu’elle allait mal à cause de ça. Elle avait essayé de lui parler mais il n’a pas voulu l’écouter. Vincent se sent coupable mais Guillaume lui rappelle que le vrai coupable est celui qui l’a tuée.

Dorléac est avec Anémone. Anémone lui demande pourquoi elle continue d’interroger sa fille. On l’a interrogée deux fois cette semaine. Dorléac lui précise qu’ils n’ont pas de doute sur le coupable, il a été mis en examen. Elle va mettre fin à ce malentendu. Anémone préfère que cet acharnement s’arrête ou elle en parlera au procureur. Cela ne sera pas nécessaire.

Francesco est avec Caroline qui se réveille. Elle lui demande si ça va. Il travaille pour sa dégustation. Il n’a pas dormi, c’est du bon stress, celui qui donne envie de gagner. Cela fait deux ans qu’il n’a pas fait ça. Il veut décrocher ce contrat. Elle est contente. Il lui précise que c’est grâce à elle. Il sent qu’elle lui fait confiance et elle lui donne les ailes. Elle voudrait que cette flamme qu’il a dans les yeux brule aussi pour elle.

Charles est dans la salle des petits déjeuners avec Wanda. Ils trouvent que le petit-déjeuner de Luna manque de saveur. Ce sont des céréales bio. Wanda voudrait une télévision dans cette salle mais ce n’est pas l’esprit de son hôtel. Elle souhaite un endroit calme. Wanda la provoque en lui demandant où est sa nouvelle clientèle. Luna est sur les nerfs et rejoint Sacha. Il n’y a personne dans son hôtel et ça l’énerve. Si un client débarque il va se croire dans une maison de retraite. Un client arrive, il a trouvé l’adresse sur Internet. Il veut une chambre. Charles arrive. Il y a une chambre pour lui. Il ne sait pas combien de temps il restera.

Barbara est avec Francesco. Ils ont du mal à se mettre d’accord. Elle lui demande si sa vie était aussi dure que ça. Il n’avait pas de vie, il ne faisait que boire. Il a tout perdu, son boulot, son appart et ses amis. Il ne boit plus, mais il vit avec des petits boulots dans des chambres d’hôtel. Il a envie de construire quelque chose et il aimerait décrocher ce contrat. Il lui demande de le laisser faire.

iPatrick est avec Dorléac. Elle lui demande qui l’a autorisé à interroger Jeanne. Il continue l’enquête. Elle lui demande d’arrêter de faire du zèle sur une phrase qui ne veut rien dire. Il lui précise qu’ils n’ont pas de preuves pour Maxime. La famille de la victime se plaint d’être harcelée. L’enquête est terminée et elle lui demande d’arrêter là. Il a des doutes sur la culpabilité de Maxime.

Luna est avec son client. Il veut rencontrer des gens et il demande à Luna des endroits intéressants. Il la remercie et s’en va. Mirta les observe. Barbara est en cuisine avec Francesco. Roland arrive. Il voit que Francesco est sur les nerfs. Il s’en prend à Barbara car il ne trouve pas ce qu’il veut. Francesco finit par partir. Pour Roland, il n’est pas fait pour ce métier. Roland avait caché la moutarde, il n’aime pas la façon dont il lui parle. Il est fort et c’est le mec de sa mère, elle a besoin qu’il revienne.

Mirta va voir Luna, elle trouve qu’elle est trop familière avec les clients. Elle ne doit pas les tutoyer. Mais c’est lui qui l’a fait en premier.

Caroline est avec Barbara. Elle lui affirme que Francesco va revenir, il a juste eu un coup de stress. C’est l’angoisse qui l’a mis dans cet état là. Barbara a peur qu’il la plante avec 80 couverts. Mais c’est la première fois qu’il se retrouve en condition et il faut lui laisser un peu de temps. Si ça foire avec la cliente elle ne bossera plus avec lui.

Babeth est avec Patrick. Babeth ne comprend pas pourquoi la commissaire continue sur cette voie. Babeth sait qu’il est sur le piste du père de la petite. Patrick ne sait pas comment ils peuvent être au courant. Patrick sait que s’il n’arrête pas il prend des risques. Il ne peut pas agir sans cadre. Jeanne a menacé d’appeler le préfet. Babeth est étonnée, ce n’est pas son genre.

La cliente est avec Francesco au bar. Elle accepte de signer avec lui. Elle lui montre son champagne. Elle aimerait qu’il la goute. Barbara va s’en occuper, Francesco est gêné.

Julio est avec Sonia. Elle a des photos de lui qui embrasse Elise. Elle a hacké son ordinateur. Elle lui demande de lui raconter cette histoire avec Elise ou elle l’écrit elle-même. Il lui avoue qu’ils étaient amoureux et c’est tout. Elle veut tous les détails ou son prochain papier le désignera comme le nouveau suspect. Ils se sont rencontrés en octobre. Elle a jeté un déchet par terre et il l’a reprise. Elle le provoquait. Il en perdait ses mots. Il voulait la verbaliser mais elle l’a emmené boitre un verre. Il affirme à Sonia qu’elle était géniale elle l’a rendu heureux. Il l’aimait comme un fou. Elle lui demandait de l’emmener loin de Marseille. Mais il ne pouvait pas partir à cause de son boulot. Elle ne voulait pas qu’ils se quittent. Il était la seule personne qui lui faisait du bien. Il proposait de l’emmener au soleil. Elle était prête à partir n’importe où. Sonia pense qu’il en rajoute, elle n’était pas du genre à se mettre en couple. Pour lui les gens ne la comprenaient pas. Il ne savait pas qu’elle se droguait, il était amoureux et il ne pouvait pas imaginer ça. Il l'aimait et il est sur qu’elle l’aimait aussi. Maxime n’était pas dans son état normal. Il n’a rien à se reprocher. Il n’a rien dit à ses collègues parce qu’il avait peur. Il crie qu’il ne l’aurait jamais tué, jamais il n’aurait fait ça, c’était la femme de sa vie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :