Episode 2640 du vendredi 5 dec

Publié le par cécile

Vincent est avec son avocat. Il faudrait que Guillaume puisse venir témoigner de sa version des faits. Vincent lui précise que dès qu’il rentrera il confirmera ce qu’il a dit. Son avocat a besoin qu’il dise la vérité, il en a besoin pour le défendre correctement. Il n’était pas l’amant de cette fille. Pour l’opinion publique il a eu des rapports avec elle avant de la tuer. Il se fiche de l’opinion publique. La police a peu d’éléments concrets contre lui mais personne n’est là pour confirmer qu’il était à son bureau. Il va essayer de faire lever sa gav. Il lui conseille d’en dire le moins possible, et s’ils l’interrogent encore il doit garder le silence. Coralie rend ses copies. Thérèse a 14. Kevin a 1. Baptiste a 0. Kevin se plaint, il sortait de l’hôpital et il avait des anti-douleurs. Il était fatigué. Coralie lui accorde une chance de se rattraper, il le fera pendant son heure de permanence. Baptiste rigole, il va aussi le refaire et essayer d’avoir plus que 2.

Margot voit Jeanne. Margot lui demande comment elle va, elle est désolée. Jeanne apprend des choses tous les jours sur Elise. Elle voulait la voir car elle était son amie. Margot n’était pas au courant de sa relation avec Vincent et elle ne disait rien sur sa mère. Elles ne parlent pas de leurs parents, ce n’est pas le principal sujet de discusson. Elle ne savait pas qu’elle se droguait et leurs copains ne savaient pas non plus. Jeanne pense qu’elle s’est droguée de sa faute, Margot lui affirme le contraire. C’est surement un con qui lui a fait gouter ça et elle est tombée dedans. Pour Margot, Elise n’était pas ce qui est écrit dans les journaux. C’était une fille compliquée, un peu barrée mais drôle et généreuse. Il lui arrivait de faire des choses glauques. Elle n’a jamais compris pourquoi.

Barbara est sur l’ordinateur avec sa mère. Barbara lui demande des conseils pour le site de sa boite. Caroline lui demande comment elle fait avec son travail au bar. Elle gère les deux mais elle travaille tout le temps. Caroline pense qu’il faudrait quelqu’un pour l’aider pour l’administratif et un second. Elle devrait prendre quelqu’un de son entourage. En cherchant bien elle trouvera un professionnel qui a besoin de travailler.

L’avocat de Vincent demande à Patrick de lever sa gav car il n’a pas d’éléments concrets contre lui. Son complice rentre dans une semaine. Charpentier a dit qu’un homme de cinquante ans état son amant mais il ne donne pas de nom. Vincent n’a pas d’alibi. Ils n’ont rien qui prouve sa présence au domicile d’Elise le matin du meurtre. Soit il a une preuve de sa culpabilité et il le défère soit il le laisse sortir. L’avocat a conseillé à Vincent de garder le silence, il n’obtiendra plus rien de lui.

Barbara est avec Thomas au bar. Caroline voudrait s’occuper de l’administratif, et le problème c’est son mec qui serait son second en cuisine. Elle ne veut pas bosser avec le mec de sa mère. Thomas lui suggère de lui parler, elle changera peut-etre d’avis. Dorléac reproche à Sonia d’avoir publié des informations dans la presse, alors que c’est une enquête en cours. Sonia n’a pas l’interdiction de faire cela, et elle n’a rien dit de mal sur la police. Pour Dorléac, ce site n'est pas crédible et tout le monde le sait, mais Sonia lui précise que l’important est que tout le monde le lise. Diorléac reçoit un appel, Vincent n’est peut-être pas coupable. Pour Sonia, elle a du le libérer faute de preuves et c’est une très bonne nouvelle pour les sites d’informations.

Baptiste et Kevin font leur ds. Le surveillant s’absente. Baptiste a une photo du devoir de sa sœur sur son téléphone. Kevin lui demande de faire tourner. Baptiste lui laisse son téléphone.

Vincent est libre, mais il n’a pas le droit de quitter Marseille jusqu’à la fin de l’enquête. C’est la procédure. Il n’a pas le droit d’approcher Jeanne ni aucune personne liée à l’enquête. Il ne peut pas s’expliquer avec elle, c’est la loi. Vincent est frustré mais il n’a pas le choix. L’assassin d’Elise est libre mais ça il s’en fiche. Vincent est dehors avec son avocat. Vincent le remercie, avec lui il a eu l’impression de s’adresser à un être humain. Il doit appeler sa fille qui est morte d’inquiétude. Il regrette de ne pas avoir dit la vérité à Jeanne. Il savait que cela serait insupportable pour elle. Ils vont déjeuner ensemble. L’avocat va se charger de récupérer des affaires pour lui.

Baptiste discute avec Kevin, et ils s’entendent mieux. Baptiste lui parle de ce qu’il faisait quand il était au foyer. Baptiste lui a donné le devoir car il n’a rien dit à Gabriel. Kevin ne balance jamais et il ne voulait pas qu’il soit puni. Baptiste s'en va. Zoé demande à Kevin ce qu’il faisait avec lui. Ils ne s’embrouillaient pas et il est sympa.

Barbara est avec Francesco. Barbara a peut-être un plan pour lui. Elle connait quelqu’un qui cherche un second. C’est quelque chose qui démarre et il ne faudra pas être trop gourmand niveau argent. Cela ne l’intéresse pas car il ne fera pas la cuisine. Il va éplucher des pommes de terre à longueur de journée. Elle est outrée, en fait il ne cherche rien et c’est sa mère qui va bosser.

Coralie est avec Baptiste et Kevin. Ils ont rendu le même devoir. Ils vont donc être collés. Ils conservent leur zéro et seront collés 4 heures.

Caroline est avec Francesco. Barbara lui a proposé un travail comme second et il a refusé. Il n’avait pas envie de travailler dans la restauration. Elle lui rappelle qu’il a besoin de travailler, mais il préfère trouver autre chose. Elle sait qu’il est courageux mais il est heureux quand il cuisine. Ce qui est arrivé c’est un incident de parcours. Il sait qu’il ne doit plus travailler en cuisine.

Barbara retrouve Abdel. Francesco ne veut pas se salir les mains en épluchant des pommes de terre. Elle pense qu’il veut vivre aux crochets de sa mère.

Sonia va voir Jeanne. Vincent a été libéré. La police continue d’enquêter. Il dit qu’il l’a séquestrée pour la sevrer. Guillaume doit revenir et confirmer ça. Sonia lui demande s’il l’a déjà trompée. Au moins une fois, dans des circonstances un peu spéciales. Sonia lui suggère de lui laisser le bénéfice du doute. Sa mort n’est peut-être pas liée à la drogue, elle a été étranglée. Jeanne s’effondre, si elle avait su elle l’aurait gardée avec elle.

Vincent se fait aborder par trois hommes. C’est l’enfoiré qui a tué cette gosse. Ils savent qu’il est un vrai salopard. Vincent insulte son agressur, qui lui met un violent coup de poing le faisant tomber, et il reçoit des coups de pied dans le ventre.