Episode 2602 du mardi 14 oct

Publié le par cécile

Babeth est très agitée dans son lit, ce qui intrigue Patrick. Elle rêve qu’elle est sur le toit avec Yann. Il lui reproche de l’avoir baladé, de lui avoir fait des promesses pour rien. Elle dit avoir essayé de le consoler et elle est allée trop loin, elle le croyait. Il la pousse très violemment et elle se réveille en hurlant. Patrick lui demande de se calmer et de lui raconter ce qui se passait dans son rêve. Il y avait des gens qu’elle ne connaissait pas. Elle veut voir Yann. Il ne veut plus qu’elle le voit, il la tire vers le bas. Elle veut le voir, c’est le seul moyen pour qu’elle aille mieux.

Mirta et Roland rentrent du voyage, et ils retrouvent Wanda dans leur lit. Elle a dormi là, il n’y a pas d’escaliers à monter. Et leur matelas est plus confortable que celui des clients. Ils veulent récupérer leur chambre. Elle leur demande de sortir car elle doit s’habiller.

Caroline est avec JF. Elle pense qu’il est perturbé par Babeth. Il nie, et dit être en colère contre Blanche. Cela va lui faire remonter des souvenirs avec Sandrine. Cela va faire 8 mois qu’elle est morte et il n’arrive pas à l’oublier. Caroline lui précise que c’est normal qu’il en soit encore là. Il sait juste qu’il en veut à Blanche. Elle se demande pourquoi il lui en veut autant. Ca le dégoute qu’elle se fasse du pognon sur la mort de Sandrine.

Patrick parle à Valentin, il veut savoir ce qu’il sait sur Yann. Pour lui c’est le beau gosse du lycée et il n’a pas de copine. Il le qualifie d’ordure. Patrick voudrait le voir à la sortie du lycée. Patrick a l’impression qu’elle est consciente qu’elle est malade et qu’elle cherche à s’en sortir. C’est pour cela qu’il n’a pas peur qu’elle revoit Yann.

Wanda est à l’hôtel avec Mirta. Mirta lui demande de se mettre au travail et de faire les chambres. Wanda voudrait tout savoir de son séjour mais Mirta n’est pas très bavarde. Wanda a toujours connu un effet aphrodisiaque avec les croisières d’Alphonso. Mais Roland a toujours eu le mal de mer.

Mélanie est avec Roland. Elle veut le faire parler de son séjour mais il change de sujet. Elle voit que quelque chose ne va pas. Il est sur les nerfs et n’a pas besoin de lui raconter sa croisière. C’est toujours pareil, quand il rentre il ne retrouve plus rien. Elle lui demande ce qui s’est passé pour qu’il soit de mauvaise humeur et elle prend mal qu’il l’envoie promener. Margot voit Yann. Il y a quelque chose qu’elle ne trouve pas clair. Son histoire avec Babeth est louche. Elle lui demande quel est son délire. Il a voulu l’aider comme Valentin lui a demandé. Elle sait qu’il cache quelque chose. Il nie. Il devient agressif et elle le remarque. Pour elle c’est la preuve qu’il a raison. Patrick aborde Yann, il veut le voir deux secondes. Mélanie est au bar avec Blanche. Mélanie sait qu’elle va écrire la suite du livre. Elle retranscrit une interview de Céline. Mélanie lui demande ce qu’en pensent les Nebout. Il a pu retrouver son père et c’était le but, et les lecteurs veulent lire la suite. Mélanie lui affirme que JF est plutôt très en colère. Elle parle de son amie qui est décédée et il le vit très mal. Blanche comprend qu’il soit bouleversé et elle ne veut pas de malentendu avec lui. Elle va aller lui parler.

Yann est avec Patrick. Yann lui précise que Babeth voulait le revoir donc il a accepté. Patrick cherche à aider sa femme et veut qu’elle retrouve une vie normale. Patrick lui reproche de ne pas avoir été humain avec elle. Yann est désolé. Babeth souffre mais elle n’est pas la seule à souffrir. Patrick ne comprend pas. Yann va aller lui parler mais il ne prendra pas de gants.

Blanche parle à JF. Elle lui promet qu’elle va faire très attention au souvenir de son amie. Il ne veut pas qu’elle parle de Sandrine. Ou alors elle n’écrit pas ce livre. Pour lui c’est son livre qui a tué Sandrine. Ce livre a provoqué le retour du père de Patrick à Marseille. Et cela a provoqué la guerre avec les Soriani et ils ont tué Sandrine. Il lui demande de prendre ses responsabilités, d’arrêter de se mêler de la vie des gens et de laisser les morts en paix. Jeanne annonce à Stéphane que Marco a été placé sous contrôle judiciaire. Klein arrive, elle a un problème urgent. Un enfant atteint d’un traumatisme très rare est arrivé, il voudrait qu’il soit transfréé dans son service. Ils lui reprochent de ne plus s’occuper de Babeth. Blanche est avec son éditeur.Beaucoup de gens ont souffert de cette histoire. Quelqu’un lui a demandé de ne pas écrire la suite. JF a perdu sa compagne en partie à cause de tout cela. Cela ne ferait que raviver des souvenirs difficiles. L’éditeur est convaincu que la suite aura le même succès financier. Elle lui parle de la souffrance d’un homme et lui il lui parle d’argent. Elle ne veut pas écrire la suite même s’il tente de la convaincre de le faire.

Mirta est acec Wanda. Mirta lui reproche ce qu’elle a fait pendant son absence. Les appréciations sur son hôtel sont mauvaises. Elle a joué le victimes pour obliger les gens à nettoyer leur chambre et faire leur lit. Elle lui repoche de vouloir détruire la réputation de son hôtel. Elle a causé beaucoup de dégâts avec cette mauvaise publicité. Wanda aurait du partir à sa place, elle en aurait mieux profité qu’elle.

Patrick est avec Babeth. Elle se refait une beauté. Il lui demande de ne pas trop attendre de ce rdv. Yann veut mettre les choses au clair et elle aussi de toute façon. Elle a des questions bien précises à lui poser et il va falloir qu’il lui réponde. Elle rejoint Yann, Patrick l’attend.

Wanda parle à Roland. Elle veut savoir si sa croisière s’est mal passée.elle pense que Mirta a fini par comprendre pour lui et Cathy. Il nie mais c’était atroce. Il n’y avait rien à faire. Il n’y a pas d’intimité. On entend tout à travers les parois. Il a tout entendu des ébats entre Alphonso et Cathy. Il s'en veut d’avoir trompé Mirta. Ca le ronge, il a peur que rien ne soit jamais comme avant. Elle le rassure.

Babeth est avec Yann. Elle n’arrête pas de rêver de lui qui la pousse sur le toit. Il pense qu’elle fait une fixette sur lui. Mais ce rêve est précis. On dirait plus un souvenir qu’un rêve. Il dit qu’ils ne se connaissaient pas avant. Elle lui demande pourquoi elle fait ce rêve. Pour lui c’est parce qu’elle est compètement folle.