Episode 2598 du mercredi 8 oct

Publié le par cécile

Babeth est avec Klein. Il lui demande ce qu’elle ressent quand elle est avec Yann. Elle est bien, elle a l’impression que c’est son premier grand amour. Elle pense à lui tout le temps et elle n’a jamais connu ça avant. Elle a le sentiment que tout va bien se passer avec lui. Cela ne va pas avec Patrick qui est jaloux comme un tigre. Klein lui rappelle que c’est son mari et c’est normal qu’il réagisse. Pour elle c’est un adulte comme les autres, même plus chiant que les autres. Avec Yann ils vont au bord de la mer, ils discutent et s’embrassent. Elle a conduit sa voiture et c’était génial. Il lui demande si elle a su conduire. Elle n’a pas eu de problèmes pour ça. Ils vont faire des examens en commençant par le scanner. C’est deux fois par semaine.

Djawad est au salon. Estelle cherche son carnet de rdv. Elle voit bien que quelque chose ne va pas. Lui aussi a le droit de flipper. Elle lui demande s’il veut en parler à quelqu’un. Pour lui ça va passer, il faut juste oublier. Valentin est avec sa sœur. Il en veut à Yann. Elle en a marre de devoir faire des efforts. Valentin n’a pas l’impression que Babeth progresse. Elle a traité Patrick de vieux con, alors qu’il avait des raisons d’être énervé. Pour elle elle doit être mise en hp, ça sera peut-être mieux pour elle. Pour lui elle va péter un plomb si elle ne voit pas Yann. Mais elle n’a pas à le voir et elle n’a pas à faire de fête pour son anniversaire comme une gamine. Ils vont laisser passer lanniversaire et ils verront après. Klein est avec Patrick. Babeth va aux WC. Klein voudrait être invité à son anniversaire. Elle accepte. Klein confie à Patrick qu’il est très optimiste. Il est optimiste alors qu’elle va se taper un gamin. Klein lui reproche d’être égocentrique. Elle s’est souvenue de gestes qu’elle avait oubliés, comme conduire une voiture ou faire du vélo.

Mélanie est au bar avec Benoit. Pour Mélanie, Julie est amoureuse de lui. Il ne croit pas. Il ne lui a rien promis. Mélanie lui précise qu’il n’a pas toujours été très clair avec elle. Il sait qu’il a déconné. Elle lui suggère d’aller lui parler, mais elle est folle et il a peur qu’elle porte plainte.

Margot demande à Yann pourquoi il sort avec la mère de Valentin mais il ne veut pas en parler. Il lui demande de le lâcher. Elle va le harceler jusqu’à ce qu’elle comprenne. Il a de la peine et il trouve horrible ce qui lui arrive. Il est la seule personne sur qui elle peut compter. Il a peur qu’elle craque et qu’elle se suicide. Il lui fait croire qu’il est amoureux d’elle si ça peut l’aider.

Jeanne est avec Stéphane. Elle sait qu’il est proche de Benoit et elle s’étonne de ce qui s’est passé avec cette Julie. Ils ne sont pas ensemble, il a du la voir trois fois dans sa vie. Il est tombé sur une folle. Benoit arrive et sent qu’il dérange. Jeanne s’en va. Stéphane affirme qu’ils parlaient du planning.

Mélanie est au bar avec Julie. Mélanie veut discuter avec elle. Elle la comprend et à sa place elle serait furieuse. Le coup des faire-part l’a rendu fou. Elle en veut à Benoit de l’avoir larguée sur Lovelose. Julie n’est pas folle et elle sait ce qu’elle fait. Elle en a marre qu’on la traite comme un kleenex. Elle lui demande d’avoir le courage de dire les choses en face. Mélanie pense qu’il a compris la leçon, elle doit arrêter de le harceler. Elle accepte mais à une condition.

Estelle est avec Samia. Estelle sent que Djawad ne lui dit pas tout pour la protéger. Cela la rend dingue de ne pas pouvoir en parler avec lui. Samia lui annonce que Djawad lui a demandé d’enquêter en douce. Elle est allée interroger le voisin de Tania. C’est un gros bourrin, aigri et agressif mais cela n’en fait pas un complice. Djawad est convaincu qu’il est derrière tout ça. Elle ne peut rien faire, elle est mise à pied jusqu’à la fin de la semaine. Elle rassure Estelle, si cela se trouve il n’est pas mêlé à tout ça. Elle pense quand même qu’il est inquiétant.

Babeth est en voiture avec Patrick. Elle fait des manœuvres. Il lui parle du jour où elle a grillé un feu rouge à Paris. Klein pense qu’elle est en train de retrouver quelques souvenirs. Ce qui compte est qu’ils reprennent une vie de famille. C’est un peu dur à imaginer tout cela, il ne faut pas la saouler avec ça. Elle veut faire une fête pour son anniversaire. Il verra. Elle voit qu’il est moins pire qu’elle le pense.

Estelle marche, observée et suivie par une personne vêtue d’un sweat à capuche bleu. Elle panique et sort son téléphine. Djawad est au salon avec Boris. Estelle demande à Djawad de venir vite, elle est dans une rue et elle a peur. Djawad va la rejoindre.

Stéphane voit un collègue dans son service. Il doit venir chercher un patient, mais il n’a même pas de fauteuil roulant. Stéphane se méfie des types pas clairs. Stéphane appelle ses collègues pour qu’ils amènent le patient, mais l’homme va finalement y aller lui-même. Benoit est avec Mélanie et Etienne. S’il fait ce qu’elle lui dit elle le laissera tranquille. Il ne veut pas faire n’importe quoi, son truc c’est de l’humilier depuis le début. Mélanie lui a parlé, elle avait l’air sincère. Il doit le faire. Il a peur qu’elle filme le truc, et ça va être un cauchemar.

Djawad est avec Estelle. Quelqu’un l’a suivie. Elle a senti quelqu’un qui marchait derrière elle et elle a paniqué. Il la rassure. Cette histoire est en train de la rendre folle. Il lui demande de ne plus sortir toute seule à partir de maintenant.

Babeth demande à Emilie si elle a fouillé dans son portable. Patrick l’a retrouvée. Elle avoue que c’est elle qui l’a balancée. Babeth l’insulte de salope et elle lui reproche d’être jalouse. Pour Emilie, elle est complètement folle et elle mériterait d’aller en hp. Babeth s’en fiche et elle aime Yann. Si elle perturbe son anniversaire et sa relation avec Yann elle la massacre.

Margot demande à Valentin comme il sent Yann. Ce serait Valentin qui lui aurait demandé de sortir avec sa mère. Il n’a pas fait ça, ça devait rester virtuel. Yann dit qu’il sort avec elle parce qu’elle lui fait pitié. Il dit qu’il se sacrifie pour la sauver. Margot est sure qu’il a quelque chose derrière la tête.