Episode 2592 du mardi 30 sept

Publié le par cécile

Un homme cagoulé entre par effraction dans le salon en pleine nuit et se met à fouiller dans les tiroirs. Djawad le met en fuite et Estelle se réveille. Il lui annonce qu’un mec était en train de les cambrioler. Il a fait sauter le verrou. Heureusement qu’il n’était pas armé. Il ne sait pas s’il a pu voler quelque chose.

Babeth est chez elle avec Valentin. Elle lui demande de lui organiser quelque chose avec Yann. Il ne peut pas. Mais elle aime Yann, et c’est essentiel pour elle de le voir. Il lui rappelle qu’elle est sa mère, et elle lui demande de lui présenter un mec qui a son âge. Il ne le fera pas, il n’a pas envie de se taper la honte.

Jeanne est avec Patrick au commissariat. Jeanne a cherché des informations à l’hôpital. Les médicaments retrouvés ne viennent pas de certains services. Cela viendrait de réa ou des urgences. Mais personne ne dénoncera personne. Elle va essayer de parler à ses collègues. Patrick lui affirme qu’il n’y a aucune amélioration dans l’état de Babeth, et Klein est incapable de la soigner.

Estelle et Djawad sont au salon. Ils ne savent pas ce que faisait cet homme dans le salon. Ils pensent que cela peut avoir un lien avec la disparition de Tania. Ils vont prévenir les flics. Cela fait beaucoup de coïncidences.

Valentin et Amandine sont au lycée. Amandine voudrait faire l’amour avec Valentin. Il lui avoue qu’il n’a pas d’expérience. Elle n’en a pas non plus. Il va réfléchir à tout ça. Elle ne veut pas lui mettre la presion. Yann arrive, il demande à Valentin des nouvelles de sa mère. Elle ne va pas très bien en ce moment. Valentin est tendu avec Yann et Amandine ne comprend pas.

Djawad et Estelle sont au commissariat avec Dorléac. Ils ont eu une tentative de cambriolage au salon et une de leurs clientes a disparu. Ils sont confus dans leurs explications. Dorléac n’a rien compris à ce qu’ils ont raconté, et ils vont tout recommencer dans son bureau.

Stéphane est à une terrasse avec Benoit. C’est fini avec Julie. C’était sympa. Il a arrêté de répondre à ses sms depuis trois jours. Il l’a larguée et elle n’est toujours pas au courant. Stéphane lui précise qu’il doit lui dire en face. Il voit qu’avec les femmes il est un gros lâche. Stéphane prend le téléphone de Benoit, il a rdv avec elle cet après-midi.

JF parle à Patrick. Il lui demande s’il croit à ce trafic de médicaments. C’est la piste la plus logique. Babeth aurait découvert le trafic et Morad l’aurait amenée sur le toit pour lui faire peur. Patrick pense que JF est trop proche de la victime. JF lui demande de s’occuper de Babeth au lieu de passer son temps au cmmissariat. Emilie arrive, sa mère a disparu. Amandine et Nathan sont en cours, Babeth est dans la classe. Nathan lui demande ce qu’elle fait là. Ce n’est pas une journée portes ouvertes, les parents d’élèves ne sont pas invités au lycée. Il lui demande de quitter sa classe. Elle refuse. Il va l’emmener chez le proviseur. Elle reviendra car le cours l’intéresse.

Benoit est à la terrasse avec Julie. Il n’est pas en forme et n’a pas vraiment envie de recommencer une histoire en ce moment. Elle se sent mal d’un coup et appelle Mélanie. Elle veut s’allonger. Benoit demande à Mélanie de l’amener chez elle mais elle travalle. C’est à lui de s’occuper de son amie. Il l’emmène chez lui.

Rochat est avec Babeth. Il ne comprend pas ce qu’elle faisait au cours de Nathan. Si elle avait quelque chose à lui reprocher elle aurait pu lui en parler au lieu d’aller dans son cours. Il trouve son attitude limite. Elle lui demande de lui mettre une heure de colle. Il a du mal à la cerner. Valentin entre, Rochat lui demande de sortir, il n’a pas terminé avec sa mère. Elle nage en plein délire. Rochat demande à Valentin ce qui se passe. Il lui demande de le laisser appeler son père pour qu’il vienne la chercher.

Benoit est chez lui avec Julie. Il voit qu’elle est toute blanche. Elle lui prend la main. Il trouve qu’elle est fatiguée mais elle veut faire l’amour. Stéphane est au bar avec Mélanie. Julie a fait un malaise. Mélanie pense qu’il a été dur avec elle. Stéphane sait qu’il est lâche avec les femmes. Au moins il ne ment pas sur ses sentiments. Benoit fait l’amour avec Julie.

Patrick est avec Babeth. Il ne comprend pas pourquoi elle est allée au lycée. C’est gênant pour Valentin. Il lui demande de se mettre à leur place. S’il l’enferme c’est pour la protéger d’elle-même. Elle lui demande si c’est Emilie qui a balancé qu’elle était amoureuse d’un garçon. C’est un mec du lycée et s’ils l’empêchent de le voir elle serait prête à faire n’importe quoi.

Estelle est avec Djawad. Ils ne savent pas ce que cherchait le cambrioleur, peut-être le sac de Tania. Estelle ne comprend rien. Ils n’ont plus qu’à laisser faire la police. Dorléac demande à Samia d’enregistrer la plainte, qui va augmenter les statistiques de la délinquance à Marseille. Ils ne peuvent rien faire, on ne leur a rien volé. C’est juste un enchainement absurde de suppositions. Samia voudrait les aider un peu mais Dorléac lui demande de rester à distance. Elle trouvera une vraie affaire pour occuper ses journées. Klein est avec Patrick. Babeth doit continuer à vivre comme une ado de seize ans et il doit accepter qu’elle couche avec ce jeune homme. Patrick est outré, mais il s’occupe de sa femme et pas de lui. S’il veut l’aider il doit accepter qu’elle vive son histoire d’amour.