Episode 2559 du jeudi 14 août

Publié le par cécile

Aziz est avec Jordan qui est allongé. Jordan ne veut pas que ça se termine mal pour Aziz, même s’il veut s’occuper de Guillaume. Aziz a pris du renfort, deux hommes qu’ils avaient déjà embauchés sur une autre affaire. Il faut les briefer. Tout sera sous contrôle.

Patrick voit Vincent à la terrasse. Il lui demande s’il a vu Guillaume récemment, car il l’a interrogé et il l’a trouvé arrogant. Il a eu l’impression qu’il se moquait de tout. Vincent lui affirme qu’il a un peu pété les plombs depuis qu’il a gagné au casino. Il n’a pas de crédit contrairement à ce que pensait Patrick. Vincent croit qu’il est en train de le cuisiner. Il ne sait pas ce qu’il trafique mais il ne répondra plus à ses questions. L’homme les écoute. Caroline rentre et voit Guillaume au cabinet. Il n’a pas récupéré sa sacoche. Elle le gifle, elle a cru qu’ils l’avaient tué dans la fusillade. Il dit être en pleine forme. Elle lui reproche de ne pas s’intéresser à elle. Il est content de la voir. Elle n’est pas bien.

Mirta s’excuse auprès de la journaliste pour son accueil désagréable. Elle sait que tout le monde croit qu’elle vient pour la fusillade mais ce n’est pas le cas. Elle trouve les Mistraliens sympathiques. Elle lui demande si elle peut la prendre en photo devant l’hôtel. Mirta accepte et veut bien lui offrir une chambre pour la nuit. Elle accepte. La journaliste aimerait savoir des histoires passionnantes sur son hôtel. Ils ont eu des célébrités au Select. Raimbeau a dormi ici. Il ont eu aussi Marcel Pagnol. Pendant que Mirta parle elle fait des photos. Elle demande à monter dans la chambre de Raimbeau. Les stars venaient aussi pour la patronne qui était magnifique. Le Select était une maison close typique marseillaise. Un homme vient pour les rats. Mirta n’a pas pris rdv, il n’y a pas de rats à l’hôtel. L’homme entend un rat sous l’escalier. La jeune femme s’enfuit. Elle se retrouve à l’hôpital à nouveau. Stéphane s’occupe d’elle. Mirta précise à Stéphane et à la journaliste qu’il n’y a pas de rats dans son hôtel. Stéphane va lui faire un massage. Demain elle pourra à nouveau aller risquer sa vie au Mistral.

Guillaume se fait à nouveau aborder par l’homme. L’homme lui précise qu’il n’est pas facile à aborder. Il n’a jamais entendu parler de Saxon mais il venait juste lui rendre sa sacoche. Il lui demande s’il a déjà commis des erreurs professionnelles. Il en a fait une quand il était jeune. Guillaume ne sait pas qui est cet homme. Il a eu ses coordonnées par le professeur. Guillaume ne l’a pas appelé car il ne veut pas se faire opérer. L’homme lui annonce qu’il n’a pas de tumeur, son irm a été malencontreusement glissée dans son dossier. C’est lui qui est malade et non Guillaume.

Jonas est avec Laila. Il ne lui aurait jamais offert un truc pareil, c’est une erreur. Elle lui demande quel est le vrai cadeau. C’est une robe. Elle lui demande pourquoi il lui offre une robe, car elle en a déjà. Mais celle-là est différente, un peu plus féminine. Elle le prend mal et pense qu’elle n’est pas sexy. Elle s’en va et s’il ne l’accepte pas comme elle est il peut sortir avec une autre fille.

Thomas est au Select avec Roland. Roland a récupéré un colis et il se retrouve avec une robe, qu’il n’a jamais commandée. Mirta arrive et s’en prend à Roland, elle n’a pas besoin de son cadeau. Il va retourner la robe à l’expéditeur.

Jeanne arrive au salon, ce colis n’est pas à elle. Boris reconnaît son poing américain. Jonas est là aussi, il voudrait aussi son colis. Wendy est perdue, tout est mélangé. Jeanne ne veut pas dire ce qu’il y avait dans son colis. Elle ne peut pas le récupérer, c’est la grand-mère de Jonas qui l’a. Vincent va voir Sacha car il y a eu une erreur de colis. Il lui donne le colis. Vincent préfère qu’il oublie ce qu’il a vu. C’est une idée de sa compagne, elle est imaginative. Il part avec son colis.

Patrick est avec JF. Patrick a l’impression que Guillaume déraille un peu en ce moment. JF ne serait pas étonné qu’il soit avec Caroline. Patrick comprend pourquoi elle est restée si évasive. Il pense qu’il aurait pu mettre le feu aux bureaux de la CSTO.

Guillaume est toujours avec l'homme malade. Pour Guillaume, c’est absurde car il a vécu comme s’il allait mourir. Pour l'homme ce n’est pas pour rien que leurs routes se sont croisées. Guillaume a du mal à croire qu’il va vivre car la mort faisait tellement partie de sa vie.

Patrick est au cabinet avec Caroline. Patrick lui demande si elle a une liaison avec Guillaume. Cela ne le regarde pas. Mais il fait partie des gens qu’il soupçonne d’avoir fait exploser les bureaux de la CSTO. Il raconte partout qu’il a gagné au casino alors qu’il a fait un emprunt de 200000 euros. Patrick lui demande si elle a eu peur pour lui lors de la fusillade. Elle affirme que non, mais il lui demande de réflechir car cela risque de dégénérer en bain de sang.

Guillaume discute toujours avec l’homme. Ce dernier n’a pas beaucoup de regrets. Il n’a pas de famille, sa vie ne lui a pas apporté beaucoup de satisfaction. C’est mieux que ça soit tombé sur lui. Guillaume va devoir se faire à l’idée qu’il va vivre, et l’homme doit savoir pourquoi il va mourir.

Caroline s’en prend à son psy, l’accusant d’avoir dénoncé Guillaume à la police. Il nie, mais pour elle il fait tout pour l’éloigner de Guillaume. Il dit avoir de l’affection pour elle mais il ne se permettra pas de lui faire du mal. Elle a de moins en moins de considération pour lui. Guillaume parle à Adriana. Il trouve que le médecin aurait pu prévenir. Il est dans la merde et il ne sait pas comment s’en sortir. Elle n’a pas d’idée, elle n’est pas là pour ça. Elle va le laisser, elle était là pour l’aider à mourir, mais là il a des problèmes de vivant et elle n’y comprend rien. Elle s’en va.