Episode 2547 du mardi 29 juillet

Publié le par cécile

Caroline arrive au cabinet et y trouve l’homme de main de Saxon. Il cherche Guillaume mais il ne travaille pas aujourd’hui. Il veut savoir où il habite. Elle ne sait pas. Elle menace d’appeler la police s’il ne sort pas. Il lui demande de ne pas s’énerver, il n’a rien dit de méchant. Il lui demande de remettre une enveloppe à Guillaume.

Guillaume va voir Maria. Elle a mal dormi. Il la rassure, ça va s’arranger. Anémone a été très surprise de savoir qu’on l’a menacée et elle va parler à Saxon. Il est capable d’aller très loin, il n’a plus rien à perdre. Il ne lui arrive que des soucis mais un jour il lui arrivera quelque chose de positif. Il va exaucer tous ses vœux.

Blanche est au bar avec les ouvriers albanais. C’est gentil d’avoir accepté de revenir. Elle leur promet que c’était un malentendu et elle leur présente ses excuses encore une fois. Il faut que tout soit clair. Ils veulent être payés pour chaque jour travaillé. Cela fait 100 euros par personne et par jour. IIls avaient dit 80 euros mais elle accepte. Elle doit les nourrir pour qu’ils travaillent plus effiacement. Ils veulent du goulasch. Si tout se passe bien dans trois jours c’est terminé.

Thomas est chez lui avec Gabriel qui n’avait pas sommeil. Il dort mal à cause de Thérèse. Elle préférait sa famille d’accueil. Il a peur que ça soit pire en foyer. Elle dit que c’est l’horeur et généralement on n’en garde pas un super souvenir. Elle était en colère contre lui. Il lui conseille de demander des infos à Laurent sur le foyer.

Caroline va chez Guillaume et elle voit Nathan. Elle n’arrive pas à joindre Guillaume. Il pense qu’il est avec Maria. Elle aurait des problèmes et lui il l’aide. Elle n’est pas au courant. Elle doit lui parler rapidement. Il ne comprend pas pourquoi c’est urgent.

Blanche et Coralie sont chez elles. Blanche a fait revenir les ouvriers car elle est épuisée. Elle ne veut pas commencer l’année scolaire sur les rotules. Bachkim dit qu’elles ont fait du bon travail mais Coralie a plutôt l’impression qu’il se moque d’elle. Elle va rester pour les surveiller. Cela ne se fait pas de parler devant des gens qui ne comprennent pas. Blanche va faire le goulasch.

Gabriel est avec Laurent. Thérèse n’est pas très bien pour le moment au foyer, elle est un peu isolée. Les adolescents se confrontent les uns aux autres, il y a des meneurs. Elle peut se prendre des coups, mais il est convaincu que dans une dizaine de jours tout ira bien pour elle. Il aimerait la voir, elle a le droit de sortir.

Guillaume est avec Maria. La CSTO est la seule société qui a accepté de lui prêter de l’argent. Elle lui demande pourquoi il est prêt à tout pour l’aider. S’il réussit il finira en beauté. Il veut finir ce qu’il a commencé et à un moment donné il faut s’arreter. Il essaie de donner du sens même si c’est dérisoire. Il a les larmes aux yeux et elle le voit. Il lui demande de le prendre dans ses bras. Nathan arrive et demande quelle est cette connerie. Blanche est au bar avec Barbara. Le goulasch prend beaucoup de temps à faire. Barbara trouve que ça sent mauvais et ça a l’air carrément dégoutant. Barbara goute mais c’est écoeurant. Blanche a eu du mal à trouver la recette du goulasch albanais. Barbara lui suggère de tout jeter et de recommencer. C’est une insulte au plat national.

Nathan leur demande ce qu’ils font dans les bras l’un de l’autre. Il la cherche partout. Guillaume avait un coup de blues. Il faut qu’il comprenne qu’il veut les aider tous les deux. Guillaume lui précise qu’elle est dans une situation difficile. Nathan lui demande s’il couche avec elle. Il nie mais Nathan ne le croit plus. Il peut aller se faire foutre.

Coralie est avec les ouvriers. Elle leur donne des directives mais ils parlent entre eux et elle ne comprend pas, elle a juste l’impression qu’ils parlent sur son dos.

Gabriel est avec Thérèse. Elle lui en veut toujours, elle n’est pas bien là-bas. Il est désolé, il aimerait réparer mais il ne sait pas comment faire. Elle est dans cette merde mais elle ne peut pas en sortir. Les autres lui mettent la pression, lui font faire le ménage et elles fouillent dans ses affaires. Elle veut parler d’autre chose. Il aimerait qu’ils trouvent une solution. Elle veut lui montrer comment elle court vite. Il fait le chronomètre mais elle s’enfuit.

Caroline est avec Guillaume. Elle lui demande pourquoi il n’a pas appelé la police. Mais il dit être capable de s’occuper de ça tout seul. Il veut que cette fille sorte avec Nathan. C’est en rendant les gens heureux qu’il acceptera ce qui lui arrive. Il sait ce qu’il fait.

Gabriel et Laurent sont au commissariat. Thérèse s’est sauvée pendant qu’ils étaient ensemble. Elle est placée en foyer. Gabriel lui demande de faire quelque chose. Elle est débrouillarde mais elle ne peut pas dormir dehors. Laurent lui demande de ne pas culpabiliser.

Coralie et Blanche sont avec les ouvriers. Ils mangent le goulasch. Adrian prétend que son collègue aime bien le goulasch mais Coralie fait la traduction avec une application. Ils ont juste critiqué son goulasch. Blanche leur demande de s’excuser. Ils persistent à dire que c’est de la merde. Elle les insulte et les met dehors. Ils veulent leur argent mais elle les met à la porte.

Nathan est au Select avec Maria. Il lui demande de se méfier de son père. Il va l’attirer vers des trucs bizarres. Mais elle sait que c’est quelqu’un de bien, il veut la sortir d’une grosse galère. C’est comme si c’était son père. Nathan n’arrête pas de penser à elle depuis qu’il l’a vue. Il lui propose d’aller faire une promenade avec sa voiture. Elle préfère faire cela une autre fois.

Guillaume se fait aborder par son agresseur. Il sait qu’il se fiche de se prendre une balle mais il va changer de stratégie, son fils.