Episode 2545 du vendredi 25 juillet

Publié le par cécile

Guillaume est avec Caroline. Il s’en va tôt,, il a quelque chose d’important à faire. Elle veut savoir ce qu’il a à faire, car elle a pris sa matinée pour être avec lui. Pour lui tout est un peu urgent. Il aimerait passer chaque seconde avec elle mais elle n’est pas toute seule, il doit aussi s’occuper de son fils.

Nathan dort dans sa voiture, Vincent le réveille. Il est 8h30. Il attendait quelqu’un et il s’est endormi. C’est une fille qui devait passer, c‘est un peu compliqué. Vincent lui demande de le déposer à son bureau. Il accepte.

Gabriel passe un coup de fil au travailleur social. Il veut savoir s’il est passé dans la famille d’accueil. Il reporte cela à la semaine prochaine mais pour Gabriel cela ne peut pas attendre la semaine prochaine car elle est en état de malnutrition. Il lui demande de le laisser faire son travail. Gabriel l’envoie promener, ce qui n’est pas une bonne idée pour Thomas. Il trouve qu’il en fait un peu trop pour cette gamine. Il a prévu les services de l’ASE et il ne peut rien faire de plus. Gabriel est touché.

Douala reçoit sa remplaçante qui voulait juste repérer le terrain. Douala n’avait pas prévenu ses hommes de son départ et cela leur a fait un choc. Si Leroux n’avait pas fait de zèle son secret aurait été préservé. Pour Douala il a juste fait son travail. Elle n’est pas enchantée de voir que son bureau n’a pas de fenêrres. Elles ont dix jours pour organiser la passation donc elle va tout lui montrer. Elle est intéressée par le budget. Douala lui précise qu’il y a plus intéressant comme sujet. Elle laisse les OPJ s’occuper des affaires.

Caroline va voir son thérapeute. Elle voulait revenir sur la conversation d’hier, mais il lui rappelle qu’ils se voient mercredi et ils en parleront à ce moment-là. Elle est tétue et elle a du mal à lâcher face à un homme qui lui résiste. Elle devient une petite fille et c’est de ça qu’il veut la protéger. Elle s’excuse pour hier, ses mots ont dépassé sa pensée. Elle sait qu’elle va reproduire un schéma qui va la faire souffrir. Elle lui affirme qu’elle a mis fin à cette relation. Cela a été difficile mais elle l’a fait en se battant avec elle-même.

Gabriel tente de joindre Anie qui ne répond pas à la porte. Il voulait avoir des nouvelles de Thérèse. Il repart et prend Thérèse entrain de manger des chips qui se trouvent dans une poubelle. Il la rattrape. Il lui demande ce qu’elle faisait. Il l’a vue fouiller dans la poubelle. Elle nie, elle ne fait pas ça. Il pense que sa famille d’accueil ne la nourrit pas bien donc elle fait les poubelles pour manger à sa faim. Elle lui demande d’arrêter de faire ça. Pour lui elle est une victime dans tout ça. Elle n’a rien à dire et veut partir. Il l’invite au restaurant. Elle commandera ce qu’elle veut.

Samia discute avec Patrick. La nouvelle commissaire est toute jeune. JF voit qu’elle est super à cheval sur le code pénal. Elle ne peut pas le voir alors qu’elle n’est pas encore en poste. Douala arrive, elle leur annonce qu’elle a l’opportunité de partir, et elle quitte ses fonctions dans une dizaine de jours. Ils vont lui manquer mais elle les laisse entre de bonnes mains. Elle leur demande de bien accueillir la nouvelle commissaire. Elle est très honorée de servir l’Etat dans sa plus noble mission, celle de faire respecter la loi, et elle est fière de commencer sa carrière au Mistral. Elle leur fait un discours.

Maria se fait agresser par l’homme qui a assommé Guillaume. Il veut savoir quand elle va payer ses dettes. Quand on est jolie comme elle on peut se vendre. Il lui demande d’aller sur un site de rencontres et de vendre ses charmes. Guillaume est là, il lui demande de lui foutre la paix. Il doit sortir d’ici tout de suite. L’homme sort son arme et le menace. Guillaume lui demande de ne pas se contenter de l’assommer mais de tirer. Il doit lui montrer qu’il a des couilles. Guillaume parvient à le mettre au sol. Il n’est pas mort mais juste assommé. Guillaume lui demande de le suivre avant qu’il reprenne conscience.

Gabriel et Thérèse sont au bar. Elle se régale même si elle ne sait pas ce que c’est. C’est de la daube provençale, une spécialité de la maison. La dame qui l’accueille fait le maximum. Elle n‘est pas chaiunte avec elle. Son fils a de l’asthme et elle l’emmène toujours aux urgences. Pour lui elle doit la nourrir convenablement. Il lui demande si son fils mange la même chose qu’elle. Il ne mange pas comme elle mais elle le comprend, lui c’est son vrai enfant. Il a l’obligation de prendre soin d’elle. Il trouve dégueulasse de la laisser mourir de faim. Elle lui reproche de toujours vouloir avoir raison.

Maria est avec Guillaume. Mr Saxon a accepté de lui faire un prêt pour renflouer la boutique. Elle ne faisait pas assez de bénéfices, aujourd’hui elle n’a plus rien. Cela fait deux mois qu’il la harcèle. Guillaume a été touché par sa détresse, il a eu envie de l’aider. Elle lui demande pourquoi il fait ça. Ca n’aurait pas de sens de la laisser, ça serait inhumain. Il n’attend rien d’elle. Elle ne veut pas d’ambiguités entre eux. Il a quelqu’un dans sa vie. Il va l’emmener dans un endroit où il ne pourra pas venir la chercher.

Douala est avec sa rempaçante et Patrick. Pour elle ils doivent apprendre à dépenser leur argent différemment. Il l’invite à venir avec eux sur le terrain, mais le terrain n’est pas son domaine. Chacun ses compétences. Elle est là pour faire appliquer les directives de la hiérarchie.

Guillaume est à l’hôtel avec Maria. Mirta lui demande combien de temps elle va rester. Guillaume lui demande de bloquer la chambre une semaine. Il paiera et elle n’aura pas à le rembourser. Il lui conseille de ne rien dire à Mirta qui est charmante mais bavarde. Il n’attend rien d’elle, il espère juste avoir assez de temps pour la sortir de ses ennuis.

Le travailleur social voit Gabriel à l’hôtel. Il le remercie d’avoir tiré la sonnette d’alarme. Gabriel lui affirme que Thérèse était en train de se nourrir dans les poubelles. Ils ne s’en occupent pas du tout. Ce sera au conseil général de décider d’engager des poursuites ou pas. Grâce à lui ils sont intervenus assez tôt pour limiter les dégâts. Thérèse retourne en foyer pour le moment le temps qu’elle retrouve une nouvelle famille. Elle est venue avec lui, il a pensé que ça pourrait lui faire plaisir de lui dire au revoir. Elle l’attend en salle de consultation.

Patrick est avec Douala. Elle le remercie pour l’accueil de la commisaire Dorléac, il a fait forte impression. Pour lui c’est juste une petite bourgeoise qui s’y prend très mal. Elle lui demande de prendre de la distance et de s’adpater. Il lui demande de rester à Marseille. Elle va se faire chier à la police criminelle. Il y est resté dix ans, ce sont des gros prétentieux qui se prennent pour des seigneurs. C’est non négociable et c’est comme ça. Elle lui demande de voir le bon côté des choses.

Gabriel est avec Thérèse à l’hôpital. Elle ne veut pas retourner au foyer. Mais elle sera mieux là-bas que dans sa famille d’accueil. Elle sait ce que c’est, et ça craint. Là-bas elle avait sa chambre à elle toute seule. Elle s’en foutait de ne pas manger à tous les repas. Mais elle est très fragile et ça c’est son problème. Tout ce qu’il a fait c’était pour la protéger. Elle lui parie qu’ils se reverront à l’hôpital.

Guillaume est avec son fils qui joue. Il a les boules, il ne retrouve pas la fille de la photo. Il sait qu’il fait ça car sa vie sentimentale ne ressemble à rien.

Mr Saxon est avec l’agresseur de Maria. Il est censé intimider les clients qui ne paient pas. La prochaine fois qu’il croise Guillaume il doit les débérasser de lui.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :