25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 19:19

Guillaume et Caroline sont au lit. Il se sent bien dans ses bras et il n’a besoin de rien d’autre. Pour la première fois il a l’impression que son existence a du sens. La moindre chose lui parait comme une évidence. Pour elle il donne un sens particulier personnel à ce qui lui arrive. Mais il se sent bien et se sent capable de tout. Nathan aborde Mirta. Il a vu une fille au premier étage et il croit qu’il la connait. Il essaie d’en savoir plus mais elle est réticente. Elle avoue que c’est son père qui l’a amenée vendredi. C’est lui qui paie la chambre. Samia et JF remettent un mot à Douala pour son départ. Ils sont très honorés de travailler sous ses ordres. Ils forment une bonne équipe, voire la meilleure et il serait dommage que leur collaboration prenne fin. Ils lui demandent de revenir sur sa demande de mutation. Ils ne veulent pas d’autre boss. Elle est émue. Elle ne reste pas mais elle gardera le mot, ça lui fera un souvenir. Ils n’accrochent pas avec Dorléac mais il faudra faire avec. Elle va la voir dans le bureau et Dorléac lui reproche de ne pas avoir frappé. Pour le moment c’est toujours son bureau. Dorléac voudrait changer de bureau et avoir la clim. Douala lui suggère de réduire les coûts et elles ont du mal à s’entendre. Douala veut la familiariser en l’emmenant sur le terrain.

Coralie et Blanche font un quiz sur les travaux. Blanche a 15 sur 20 en bricolage et Coralie a 20. Coralie estime qu’elles sont des bêtes en bricolage et il faut s’y mettre. Blanche voudrait se reposer mais Coralie lui demande de se reposer à la fin de la semaine. Guillaume va voir Maria dans sa chambre. Elle ne supporte plus de rester enfermée. Il veut lui régler son problème de crédit. Il met tout en œuvre pour réussir. Elle a besoin d’affaires. Elle lui donne ses clés pour qu’il aille chez elle. Il va négocier avec les types de l’agence. Il connait l’actionnaire principale, il a rdv avec elle. Il est prêt à faire don de son corps pour qu’elle étudie son dossier. Dorléac est sur une scène de crime avec son équipe. La mort remonte à au moins une semaine. Ils ne l’épargent pas des détails et elle est prise d’un malaise.

Guillaume parle à Adriana. Elle voit que ça l’arrange de ne pas mêler la police à cette histoire. Il donne un sens à son existence. Pour lui Maria n’aura plus de problèmes, Nathan va sortir avec elle.

Blanche et Coralie poncent les murs. Blanche veut prendre un café mais Coralie veut finir. Blanche ne va pas tenir longtemps à ce rythme, elle n’en peut plus. Elle va aux toilettes et elle ira chercher du papier de verre. Coralie lui demande de ne pas trainer.

Wanda est à l’hôtel avec Barbara. Barbara se vante d’avoir les moyens de faire des achats. Elle a eu un crédit et en parle à Mirta. Mirta les met en garde contre les crédits. Barbara a fait un crédit à la CSTO et elle les a trouvés trop cools.

Guillaume boit un verre avec Anémone. Elle est actionnaire d’une société gérée par des gens malhonnêtes. Rien ne les arrête. Elle lui affirme que Mr Saxon a toute sa confiance. L’homme de main de Mr Saxon a saccagé l’appartement d’une cliente. Elle va se renseigner. Elle aimerait que cette affaire soit réglée rapidement. Et il préfère qu’ils en restent à des relations de travail.

Douala est avec sa remplaçante. Dorléac a du mal à supporter le climat de Marseille. Mais elle affirme que tout va bien. Douala lui suggère d’accepter ses faiblesses. Sa seule faiblesse est de ne pas supporter la chaleur.

Blanche est au bar avec Roland. Blanche se confie, Coralie est autoritaire. Elle comprend pourquoi on la surnomme Terminator au lycée et elle n’en peut plus. C’est un dictateur. Coralie arrive et s’en prend à Blanche. Cela fait plus d’une heure qu’elle est partie chercher du papier. Elle lui reproche de prendre une pause. A partir de maintenant elle ne la lâche plus d’une semelle.

JF est avec Patrick. JF lui demande comment s’est passée son entrée sur le terrain avec Dorléac. Il n’y a rien à dire. Elle est comme au bureau, toujours avec son règlement. Ils l’appelent Baby Cop. Douala arrive. Ils vont devoir faire avec et elle lui demande d’éviter le bizutage. Elle couvre son malaise mais il pense que tous les petits secrets finissent par se savoir.

Nathan est avec son père. Nathan lui demande qui est la fille qu’il a amenée au Select vendredi. Elle ressemblait à la fille de la photo. Il lui affirme que c’est elle, Maria. Nathan rencontre une fille subliime, il la cherche partout, lui il la connait et ne lui dit pas. Il croit qu’il couche avec elle. Elle a 20 ans et il ne couche pas avec elle. Elle a des problèmes et il a envie de l’aider. Il ne peut pas lui en dire plus. Il est certain qu’ils ont une histoire à vivre et il se bat pour la rendre possible.

Blanche est avec Coralie. Blanche est épuisée et elle commence à avoir faim. Elle aurait voulu sortir pour manger dehors et pour s’aérer. Coralie refuse et elle préfère se faire livrer un truc. Et elles s’y remettront après. Coralie veut travailler toute la nuit. Elles dormiront le minimum. Pour Blanche elle va trop loin. Coralie veut finir le chantier pour la fin de la semaine. Elles se disputent et ne sont pas d’accord. Coralie s’en va et elle vérifiera ce qu’elle a fait en rentrant. Blanche appelle Adrian. Elle lui demande de revenir finir les travaux, sa colère est passée.

Guillaume est avec Saxon. Elle a été embarassée quand on est venu se plaindre de ses méthodes. Il ne comprend pas et cela ne sert à rien qu’elle connaisse dans le détail sa façon de travailler. Elle ne veut pas être mêlée à des histoires sordides. Elle veut de la discrétion. Il veut savoir qui est venu se plaindre mais c’est inutile de le dire. Il lui met la pression et elle finit par lui dire que c’est Guillaume.

Partager cet article

Published by cécile
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 18:43

Guillaume est avec Caroline. Il s’en va tôt,, il a quelque chose d’important à faire. Elle veut savoir ce qu’il a à faire, car elle a pris sa matinée pour être avec lui. Pour lui tout est un peu urgent. Il aimerait passer chaque seconde avec elle mais elle n’est pas toute seule, il doit aussi s’occuper de son fils.

Nathan dort dans sa voiture, Vincent le réveille. Il est 8h30. Il attendait quelqu’un et il s’est endormi. C’est une fille qui devait passer, c‘est un peu compliqué. Vincent lui demande de le déposer à son bureau. Il accepte.

Gabriel passe un coup de fil au travailleur social. Il veut savoir s’il est passé dans la famille d’accueil. Il reporte cela à la semaine prochaine mais pour Gabriel cela ne peut pas attendre la semaine prochaine car elle est en état de malnutrition. Il lui demande de le laisser faire son travail. Gabriel l’envoie promener, ce qui n’est pas une bonne idée pour Thomas. Il trouve qu’il en fait un peu trop pour cette gamine. Il a prévu les services de l’ASE et il ne peut rien faire de plus. Gabriel est touché.

Douala reçoit sa remplaçante qui voulait juste repérer le terrain. Douala n’avait pas prévenu ses hommes de son départ et cela leur a fait un choc. Si Leroux n’avait pas fait de zèle son secret aurait été préservé. Pour Douala il a juste fait son travail. Elle n’est pas enchantée de voir que son bureau n’a pas de fenêrres. Elles ont dix jours pour organiser la passation donc elle va tout lui montrer. Elle est intéressée par le budget. Douala lui précise qu’il y a plus intéressant comme sujet. Elle laisse les OPJ s’occuper des affaires.

Caroline va voir son thérapeute. Elle voulait revenir sur la conversation d’hier, mais il lui rappelle qu’ils se voient mercredi et ils en parleront à ce moment-là. Elle est tétue et elle a du mal à lâcher face à un homme qui lui résiste. Elle devient une petite fille et c’est de ça qu’il veut la protéger. Elle s’excuse pour hier, ses mots ont dépassé sa pensée. Elle sait qu’elle va reproduire un schéma qui va la faire souffrir. Elle lui affirme qu’elle a mis fin à cette relation. Cela a été difficile mais elle l’a fait en se battant avec elle-même.

Gabriel tente de joindre Anie qui ne répond pas à la porte. Il voulait avoir des nouvelles de Thérèse. Il repart et prend Thérèse entrain de manger des chips qui se trouvent dans une poubelle. Il la rattrape. Il lui demande ce qu’elle faisait. Il l’a vue fouiller dans la poubelle. Elle nie, elle ne fait pas ça. Il pense que sa famille d’accueil ne la nourrit pas bien donc elle fait les poubelles pour manger à sa faim. Elle lui demande d’arrêter de faire ça. Pour lui elle est une victime dans tout ça. Elle n’a rien à dire et veut partir. Il l’invite au restaurant. Elle commandera ce qu’elle veut.

Samia discute avec Patrick. La nouvelle commissaire est toute jeune. JF voit qu’elle est super à cheval sur le code pénal. Elle ne peut pas le voir alors qu’elle n’est pas encore en poste. Douala arrive, elle leur annonce qu’elle a l’opportunité de partir, et elle quitte ses fonctions dans une dizaine de jours. Ils vont lui manquer mais elle les laisse entre de bonnes mains. Elle leur demande de bien accueillir la nouvelle commissaire. Elle est très honorée de servir l’Etat dans sa plus noble mission, celle de faire respecter la loi, et elle est fière de commencer sa carrière au Mistral. Elle leur fait un discours.

Maria se fait agresser par l’homme qui a assommé Guillaume. Il veut savoir quand elle va payer ses dettes. Quand on est jolie comme elle on peut se vendre. Il lui demande d’aller sur un site de rencontres et de vendre ses charmes. Guillaume est là, il lui demande de lui foutre la paix. Il doit sortir d’ici tout de suite. L’homme sort son arme et le menace. Guillaume lui demande de ne pas se contenter de l’assommer mais de tirer. Il doit lui montrer qu’il a des couilles. Guillaume parvient à le mettre au sol. Il n’est pas mort mais juste assommé. Guillaume lui demande de le suivre avant qu’il reprenne conscience.

Gabriel et Thérèse sont au bar. Elle se régale même si elle ne sait pas ce que c’est. C’est de la daube provençale, une spécialité de la maison. La dame qui l’accueille fait le maximum. Elle n‘est pas chaiunte avec elle. Son fils a de l’asthme et elle l’emmène toujours aux urgences. Pour lui elle doit la nourrir convenablement. Il lui demande si son fils mange la même chose qu’elle. Il ne mange pas comme elle mais elle le comprend, lui c’est son vrai enfant. Il a l’obligation de prendre soin d’elle. Il trouve dégueulasse de la laisser mourir de faim. Elle lui reproche de toujours vouloir avoir raison.

Maria est avec Guillaume. Mr Saxon a accepté de lui faire un prêt pour renflouer la boutique. Elle ne faisait pas assez de bénéfices, aujourd’hui elle n’a plus rien. Cela fait deux mois qu’il la harcèle. Guillaume a été touché par sa détresse, il a eu envie de l’aider. Elle lui demande pourquoi il fait ça. Ca n’aurait pas de sens de la laisser, ça serait inhumain. Il n’attend rien d’elle. Elle ne veut pas d’ambiguités entre eux. Il a quelqu’un dans sa vie. Il va l’emmener dans un endroit où il ne pourra pas venir la chercher.

Douala est avec sa rempaçante et Patrick. Pour elle ils doivent apprendre à dépenser leur argent différemment. Il l’invite à venir avec eux sur le terrain, mais le terrain n’est pas son domaine. Chacun ses compétences. Elle est là pour faire appliquer les directives de la hiérarchie.

Guillaume est à l’hôtel avec Maria. Mirta lui demande combien de temps elle va rester. Guillaume lui demande de bloquer la chambre une semaine. Il paiera et elle n’aura pas à le rembourser. Il lui conseille de ne rien dire à Mirta qui est charmante mais bavarde. Il n’attend rien d’elle, il espère juste avoir assez de temps pour la sortir de ses ennuis.

Le travailleur social voit Gabriel à l’hôtel. Il le remercie d’avoir tiré la sonnette d’alarme. Gabriel lui affirme que Thérèse était en train de se nourrir dans les poubelles. Ils ne s’en occupent pas du tout. Ce sera au conseil général de décider d’engager des poursuites ou pas. Grâce à lui ils sont intervenus assez tôt pour limiter les dégâts. Thérèse retourne en foyer pour le moment le temps qu’elle retrouve une nouvelle famille. Elle est venue avec lui, il a pensé que ça pourrait lui faire plaisir de lui dire au revoir. Elle l’attend en salle de consultation.

Patrick est avec Douala. Elle le remercie pour l’accueil de la commisaire Dorléac, il a fait forte impression. Pour lui c’est juste une petite bourgeoise qui s’y prend très mal. Elle lui demande de prendre de la distance et de s’adpater. Il lui demande de rester à Marseille. Elle va se faire chier à la police criminelle. Il y est resté dix ans, ce sont des gros prétentieux qui se prennent pour des seigneurs. C’est non négociable et c’est comme ça. Elle lui demande de voir le bon côté des choses.

Gabriel est avec Thérèse à l’hôpital. Elle ne veut pas retourner au foyer. Mais elle sera mieux là-bas que dans sa famille d’accueil. Elle sait ce que c’est, et ça craint. Là-bas elle avait sa chambre à elle toute seule. Elle s’en foutait de ne pas manger à tous les repas. Mais elle est très fragile et ça c’est son problème. Tout ce qu’il a fait c’était pour la protéger. Elle lui parie qu’ils se reverront à l’hôpital.

Guillaume est avec son fils qui joue. Il a les boules, il ne retrouve pas la fille de la photo. Il sait qu’il fait ça car sa vie sentimentale ne ressemble à rien.

Mr Saxon est avec l’agresseur de Maria. Il est censé intimider les clients qui ne paient pas. La prochaine fois qu’il croise Guillaume il doit les débérasser de lui.

Partager cet article

Published by cécile
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 19:03

Guillaume va voir Caroline au cabinet. Il est un peu mal à l’aise, il ne veut pas lui imposer ses derniers moments. Il lui demande si elle sera assez forte pour l’accompagner. Elle n’y pense pas. Elle veut être près de lui. Il ne veut pas qu’elle l’aide. Il a croisé son psy et il l’a mis en garde. Il a bien fait. Il faut qu’ils arrêtent de se voir.

Blanche et Coralie sont au bar avec Roland. L’enduit ne tient pas alors qu’elles ont respecté la notice à la lettre. Pour lui c’est une question de technique. Coralie lui demande de leur montrer comment faire. Pour lui elles ont besoin d’un professionnel. Blanche insiste. Il avoue qu’il ne s’y connait pas en bricolage. Elles n’ont plus d’argent, elles doivent se débrouiller. Charles veut bien les aider. Roland a oublié ce qu’est la solidarité. Charles s’y connait en travaux. Il en a fait pendant des années à Phénicie.

Nathan est chez lui avec son père qui est couché. Nathan va faire un tour en voiture. Guillaume lui demande où il va. Il se doute qu’il va chercher sa belle inconnue. Il ne l’a pas encore retrouvée. Il est sur qu’il va se passer quelque chose avec elle. Il s’en va. Adriana suggère à Guillaume de l’aider à la retrouver. Mais elle est perdue et elle n’est pas pour lui.

Gabriel est avec sa patiente. Elle a droit à un petit-déjeuner de luxe. Il lui demande ce qu’elle mange le matin. Ca dépend. Elle dit ce qu’elle mange mais il ne peut pas la croire. Il demande à Thérèse de dire la vérité. Il pense qu’elle ne mange pas à sa faim. Elle se braque, il faut arrêter les clichés sur les orphelins. Pour elle il a foiré ses analyses. Elle va repartir dans sa famille d’accueil. Elle le remercie pour le petit-déjeuner, c’était sympa.

Guillaume aborde Maria. Il veut lui expliquer ce qui s’est passé l’autre jour. Il y avait un homme chez elle et il l’a frappé. Elle lui demande d’arrêter de la harceler. Elle fait tout ce qu’elle peut mais elle ne s’en sort pas. Elle lui demande juste un délai supplémentaire. Il ne comprend pas.

Charles est chez Blanche et Coralie. Il montre comment enduire. Avec les conseils de Charles Coralie y arrive.

Caroline demande à son psy pourquoi il s’immisce dans sa vie privée. Elle a décidé d’arrêter leurs séances. Pour lui elle n’est pas en mesure de prendre cette décision. Il a voulu la protéger. Il lui demande de venir mercredi à 17h30 à son cabinet mais elle refuse. Il n’est pas certain qu’elle s’en sortira gagnante vis-à-vis de sa profession.

Gabriel est avec Annie. Il a préparé une ordonnance pour Thérèse. Elle va devoir prendre des compléments alimentaires. Il faut qu’elle soit suivie régulièrement par un médecin. Elle doit avoir une meilleure alimentation. Les analyses sont formelles, elle n’est pas nourrie correctement. Elle dit ne pas l’affamer. Elle récupère les enfants de l’ase pour les aider. Thérèse arrive, elles y vont. Gabriel la regarde partir.

Charles aide Blanche à poser son carrelage. Elle trouve que ça part en biais par rapport au mur. Pour lui tout va bien et ils vont rectifier à la fin en découpant du carrelage. Elle n’est pas d’accord avec lui et il s’énerve, de toute façon tout est moche ici. Il lui assure que tout sera joli.

Guillaume parle à Adriana. Il se demande qui était cet homme. Il reconnait l’homme qui entre dans la banque. Pour Adriana il travaille pour eux. Ils emploieraient des types pour récupérer leur argent.

Gabriel discute avec Benoit. Gabriel a l’impression que Thérèse n’est pas très bien traitée par sa famille d’accueil. Elle est sous-alimentée. Elle les a défendus. Benoit propose de lui envoyer le travailleur social qui s’occupe d’elle.

Guillaume est au bar avec Barbara et Wanda. Guillaume lui demande quel taux ils ont fait pour son prêt. Elle ne sait plus exactement. Wanda a eu 8,5 % à taux variable. Pour Guillaume le taux variable est dangereux. Elle a signé tout de suite. Il lui précise que si elle n’est pas solvable c’est sa fille qui va payer. Il sème le doute.

Blanche est chez elle avec Coralie, Roland et Charles. Roland voit que le carrelage n’est pas parallèle. Coralie a fini d’enduire, Roland affirme qu’il y en a trop. Elles ont suivi les conseils de Charles. Pour lui elles ont deux mains gauches et ce n’est pas de sa faute. Il préfère partir.

Caroline va voir Guillaume qui a très mal à la tête. Elle préfère qu’il ne revienne pas, elle ne doit pas se faire du mal à rester avec lui. Pour lui le psy n’avait pas le droit de faire ce qu’il a fait. Elle peut encaisser. Il lui précise que ça va être de pire en pire, il sera dépendant. Elle a décidé de l’accompagner et elle le fera. Elle le fait parce qu’elle l’aime. Elle ne changera pas d’avis. Ils s’embrassent.

Gabriel est avec l’homme de l’ASE qui s’est occupé du dossier d’adoption. Il a récupéré le dossier de Thérèse il y a peu de temps. Il n’en a pas encore totalement connaissance mais il peut aller faire un contrôle sur place.

Blanche est chez elle avec Coralie. Blanche baisse les bras. Pour elle elles sont nulles. Coralie la rassure, elles sont capables de faire aussi bien que n’importe qui. Elle essaie de la remotiver. Dans deux mois tout le monde viendra prendre leurs conseils.

Guillaume et Caroline sont dans une chambre d’hôtel. Ils trinquent. Elle ne l’abandonnera pas même quand il ne pourra plus rien faire du tout. Elle va ouvrir au personnel de l’hôtel. Il continue de boire. Pour Adriana il est complètement cinglé. Il le sait mais il est heureux.

Partager cet article

Published by cécile
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 19:03

Guillaume et Caroline sont au lit. Elle lui demande à quoi il pense. Il essaie de profiter au maximum. Il est bien. Il a passé un bon moment cette nuit. Elle lui demande de profiter du moment présent. Tout cela n’a pas de sens.

Douala est au commissariat. Samia et JF se montrent gentils. Patrick lui annonce que le suspect est passé aux aveux. C’était une belle interpellation. JF lui annonce qu’ils sont à jour sur les PV et le planning de septembre. Elle leur demande s’ils ont quelque chose à lui demander. Patrick doit passer la voir dans cinq minutes.

Caroline est avec son psy. Elle a passé la nuit avec Guillaume, il est atteint d’une tumeur au cerveau et il n’en a plus pour longtemps. C’est tragique mais il ne voit pas ce que ça change pour elle. Ca change tout et ça explique pourquoi il était si fuyant. Elle a décidé de l’accompagner jusqu’au bout. Il lui demande ce qu’elle recherche en adoptant cette conduite héroïque. Ce n’est pas héroïque mais humain, et elle l’aime. Il lui rappelle que ça ne lui a jamais réussi et il lui faudra du temps pour remonter la pente. Cela lui est égal et elle ne changera pas d’avis.

Guillaume rentre chez lui. Nathan est là. Il est allé au festival d’Avignon. Ca a fini tard et il a dormi là-bas. Il lui propose d’aller faire un tour de bateau tous les deux. Nathan aurait adoré mais il a envie de revoir la fille de la photo. Il veut aller trainer un peu là où il l’a rencontrée. Il aimerait essayer, il s’est vraiment passé un truc. Il ne sait pas comment il va faire mais il va la retrouver.

JF voit une femme qui tourne autour d’une voiture de police devant le commissariat. La voiture est mal stationnée et elle est endommagée. Il lui demande ce qu’elle fait. Elle lui précise que tout cela est une faute disciplinaire. Il veut savoir pour qui elle se prend. Elle enregistre qu’il a des propos déplacés. Il l’invite à le suivre.

Gabriel va voir sa patiente. Elle a bien dormi. Il lui demande ce qu’elle va s’acheter avec son argent. Elle ne sait pas encore mais ce n’est pas important. Elle est contente d’avoir gagné contre lui. Il lui propose une partie de pierres-feuilles-ciseaux, celui qui gagne remporte l’argent. Ils jouent. Ils arrivent à égalité. Annie de sa famille d’accueil arrive. Gabriel sort de la chambre.

JF est avec la dame du commissariat. Elle lui fait une série de reproches sur sa tenue et son comportement. Il veut son identité. Elle est commissaire de police et lui montre sa carte. Elle est bientôt affectée à la direction du commissariat en remplacement de Sarah.

Gabriel est avec Annie. La jeune fille a beaucoup de carences. C’est grave, elle est en état de malnutrition. Elle a les os aussi fragiles qu’une femme de 90 ans. Elle est étonnée car elle mange bien. Et cela ne fait six mois qu’elle est chez eux. Elle présente les mêmes carences que les anorexiques. Elle ne se fait pas vomir, des fois elle dit juste qu’elle doit faire un régime. Les adolescentes sont obsédées par ça.

Vincent mange à une terrasse avec Guillaume. Vincent le trouve plus en forme depuis qu’il a vu Caroline. Elle lui a dit qu’il prenait trop de somnifères. Il a mal vécu le fait qu’elle le rejette etc. Vincent s’est demandé s’il n’y avait pas autre chose. Cela fait des semaines qu’il n’arrive plus à le suivre. Guillaume affirme qu’il fait la crise de la cinquantaine avec un peu d’avance. Il a eu peur pour lui. Vincent lui demande s’ils vont se remettre ensemble. Ils verront bien mais ça serait pas mal.

JF a fait visiter le commissariat à la nouvelle commissaire. Elle lui demande de rester discret sur cette visite. Son comportement était inadmissible mais ils reverront tout cela quand elle aura pris ses fonctions. Avec elle cela ne se reproduira pas. Samia demande à JF qui est cette bourgeoise. Il refuse de lui dire mais il avoue que Douala est mutée et elle va être remplacée. C’est une casse-couille. Ils pensent que c’est à cause de l’histoire du 14 juillet et qu’elle a été mutée de force, à cause de lui.

Gabriel amène le plateau repas à sa patiente. Il a eu le résultat de ses examens sanguins et il s’inquiète un peu. Elle a des carences assez embêtantes pour son âge. Cela empêche son os de se remettre aussi rapidement que prévu. Elle dévore son repas. Il n’a jamais rencontré quelqu’un qui aimait la nourriture de l’hôpital. Elle voudrait en plus du fromage et du pain. Elle se fiche de grossir, elle n’est pas grosse.

Jeanne est avec Gabriel. Cette jeune fille a l’air d’avoir des soucis. L’anorexie est fréquente à cet âge là. Il n’a pas l’impression qu’elle ait des soucis avec la nourriture. Il a parlé avec la dame de sa famille d’accueil. Elle dit qu’elle mange correctement. Il aimerait essayer de comprendre ce qu’elle a.

Nathan se fait aborder par une jeune fille. Elle cherche une plage où elle pourrait être en string sans se faire ennuyer. Elle peut aller sur une plage privée. Elle lui demande de l’emmener à Cassie. Ils pourront passer du temps ensemble. Elle monte dans sa voiture. Mais il attend quelqu’un. Elle trouve cela dommage, elle le trouvait mignon.

JF doit parler à Douala, au sujet de sa mutation. Patrick est là. JF ne trouve pas normal qu’elle soit sanctionnée, car elle n’a pas commis de faute. Douala lui demande comment il sait qu’elle va être mutée. C’est sa remplaçante qui lui a annoncé la nouvelle. Elle lui a demandé de ne rien dire. Douala voulait l’annoncer officiellement. JF ne veut pas qu’elle soit mutée. Mais c’est elle qui a demandé sa mutation.

Gabriel est chez lui avec Thomas. La patiente va devoir quitter l’hôpital car il n’y a plus de lits disponibles. Elle sort demain alors qu’ils n’ont pas trouvé ses soucis. Elle est en famille d’accueil. Pour le coup il a du mal à garder ses distances. Il veut sortir ce soir pour se changer les idées.

Guillaume tombe nez à nez avec le psy. Il est le thérapeute référent de Caroline. Il doit faire attention à elle. Il n’est pas une relation bénéfique pour elle. Guillaume ne trouve pas son comportement correct. L’homme lui parle de Lars. Sa situation va la plonger dans un désarroi profond. Il lui demande de penser à elle. Quand elle va se retrouver seule elle va s’écrouler.

Partager cet article

Published by cécile
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 19:02

Guillaume est dans son lit, il se réveille et se met à hurler. Nathan arrive, il lui demande ce qui lui arrive. Il a fait un cauchemar. Nathan voit que c’est toutes les nuits. Guillaume affirme que ce n’est rien, ça va passer. Nathan n’est pas toujours en forme mais quand cela ne va pas il lui dit. Guillaume affirme que c‘est de la lassitude, il a besoin de se changer les idées. Nathan est certain qu’il fait une dépression, il a tous les symptômes. Hier il a parlé à Caroline et elle a dit qu’elle était d’accord pour l’aider. Elle ne veut pas qu’il s’enfonce, et elle l’aime bien donc elle veut l’aider. Il lui demande de ne pas rester tout seul avec ses ennuis. Il va l’appeler.

Caroline est au cabinet avec Vincent. Elle reconnait qu’il avait raison et elle ne peut pas laisser Guillaume en souffrance. Elle lui a demandé de passer la voir. Il lui demande ce qui l’a fait changer d’avis. Ils ont eu une histoire même si elle était courte. Elle fait cela par affection et par professionnalisme.

Blanche et Coralie sont chez elles pour faire la peinture. Elles veulent montrer qu’elles sont capables de bricoler. Elles mettent de la musique et se mettent à poncer les murs.

Gabriel est avec Benoit à l’hôpital. Ils parlent de tennis. Ils parlent du tournoi de Wimbledon et ne sont pas d’accord sur certains résultats. Gabriel vérifie sur Internet et c’est lui qui a raison. Benoit lui doit 50 euros. Gabriel lui demande de laisser faire les pros en tennis. Benoit voudrait tenter de récupérer son argent en gagnant le match ce week-end.Jeanne arrive, elle a une ado de 14 ans avec une fracture et elle n’a personne pour elle. Elle lui demande de s’en occuper.

Caroline discute avec Guillaume. Elle n’est pas la mieux placée pour l’aider. Elle lui propose de voir les solutions qu’ils peuvent trouver à ses soucis. Elle lui demande s’il a toujours ses maux de tête. C’est parfois. Il croit qu’elle avait raison sur la la provenance des migraines, un problème non résolu. Elle lui demande quel est ce problème. Il va mourir.

Gabriel est avec la patiente au bras cassé. Elle doit rester deux ou trois jours. Elle ne va pas supporter de passer trois nuits dans des draps aussi moches. Elle lui parie qu’elle se trouvera des draps sympas d’ici ce soir. Elle veut 50 euros si elle gagne, il accepte.

Guillaume parle à Caroline. Cela fait trois semaines qu’il sait qu’il a une tumeur au cerveau. Depuis il fait n’importe quoi. Un jour il veut se suicider et le lendemain il offre une voiture à Nathan. Il s’est endetté, battu avec un homme qu’il ne connaissait pas. Il perd pied. Il se demande pourquoi c’est tombé sur lui. Elle est la seule à être au courant. Il n’arrive pas à en parler à Nathan. Pour elle Nathan doit se préparer. Il est incapable de lui dire. C’est difficile mais il doit savoir. Il lui demande de lui dire quand il ne sera plus là. Pour elle il ne peut pas affronter ça tout seul. Il a besoin de ses proches. Pour lui elle fait partie de ses proches et elle peut l’accompagner. Il lui demande de ne pas le laisser.

La jeune patiente est avec Benoit. Elle veut des draps plus sympas. Il lui rappelle qu’elle est à l’hôpital. Elle est sure qu’on peut trouver ça, il a l’air malin. Il a encore du monde à voir. Il lui demande l’adresse de ses parents pour qu’il puisse les contacter. Elle est orpheline, elle vit en famille d’accueil. Il lui donne les coordonnées. Elle est dégoutée, elle a parié 50 euros avec Gabriel.

Blanche et Coralie sont au bar avec Thomas et Roland. Elles sont contentes car les travaux avancent bien. Roland leur demande ce qu’elles utilisent pour le ponçage. Il regarde. C’est pour dégrossir le bois. Pour elle cela marche aussi pour les murs. Il voit qu’elles ont de la chance d’avoir encore le mur, par endroits elles ont poncé tout le plâtre. Elles ne peuvent pas peindre directement sur la brique. Il va falloir refaire l’enduit. Elles ont tout prévu mais d’après lui il n’y en a pas assez. Elles vont en racheter. Il leur donne des conseils. Il va falloir plusieurs couches. Il leur suggère de laisser tomber, elles ne vont pas s’en sortir. Pour Coralie c’est en faisant des erreurs qu’elles progresseront. Elles vont acheter de l’enduit.

Caroline est avec Nathan et Vincent. Guillaume est très fatigué, et cela a joué sur son moral. Il abuse d’une somnifère depuis quelques semaines. La solution est qu’il arrête progressivement son somnifère. Elle a décidé d’être plus proche de lui et de l’aider à traverser cette période difficile.

La jeune patiente demande à Gabriel ses 50 euros car elle a récupéré des beaux draps. Elle les a eus par quelqu’un de l’hôpital. Il lui donne son argent. Elle se moque de lui, il a perdu à son âge face à une fille de 14 ans. Il lui demande d’avoir le triomphe modeste mais demain tout l’hôpital est au courant. Elle lui propose de les remettre en jeu. Il va récupérer son argent et lui en taxer 10 de plus. Ils vont parier à nouveau.

Nathan est à sa voiture mais il ne trouve pas ses clés. Il s’énerve et Maria arrive. Elle lui retrouve ses clés. Il lui demande s’ils se connaissent. Elle ne croit pas. Il était sur de l’avoir déjà vue. Elle aime bien sa voiture mais elle préfère Mazzerati. Elle est super calée en belles voitures. Lui n’y connait rien du tout. Il lui propose d’aller faire un petit tour mais elle doit aller travailler.

Blanche et Coralie sont chez elles. Blanche est pessimiste. Elles ne savent pas comment poser l’enduit mais Coralie décide de se lancer. L’enduit ne tient pas.

Nathan est chez lui avec Guillaume. Nathan hallucine qu’un médecin puisse se bourrer de somnifères. Cela le rend fou de ne pas dormir. Il sait aussi qu’il traverse une période de doutes. Il vieillit. Nathan croit qu’il va partir au Laos. Mais il n’a pas l’intention de partir. Nathan a rencontré la fille qu’il avait en photo. C’est une drôle de coïncidence. Elle est encore plus canon en vrai. Et elle aime les voitures de luxe. Pour Guillaume il n’y a pas de destin mais que du hasard.

Gabriel est chez lui avec Benoit. Gabriel est tombé sur plus fort que lui et il a perdu un pari. C’est une gamine de 14 ans arrivée aux urgences avec un bras cassé. Elle est marrante.

Guillaume se promène avec Caroline. Il a failli foncer dans un mur avec la voiture, là il a gagné quelques semaines. Pour elle il est difficile de mettre de la distance avec lui. Elle l’aime, elle lui a juste dit qu’elle avait besoin de régler des problèmes. C’est long avant que ça disparaisse, il faut du temps. Mais ils n’ont pas le temps. Il la serre dans ses bras.

Partager cet article

Published by cécile
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 18:57

Caroline est avec son psy. Guillaume est venu, il était comme s’il délirait. Il a dit qu’il était en train de venir fou. Il n’a pas voulu qu’elle appelle le samu. Pour lui il attendait quelque chose d’elle. Il cherchait de l’aide, elle lui a recommandé un confrère même si c’est à contrecœur. L’homme voit que Guillaume utilise le chantage affectif. Elle n’y croit pas. Il la félicite de ne pas être tombée dans le piège. Si elle avait cédé à sa demande ça les aurait mis tous les deux en danger. Elle n’a pas de nouvelles depuis vendredi et ça l’inquiète. Il pourrait avoir des tendances suicidaires. Il lui conseille d’en parler à Nathan.

Guillaume est avec Vincent et Nathan. Il dit s’être fait agresser par un pauvre type qui voulait de l’argent. Il les trouve pénible et il ne va pas porter plainte pour 30 euros. Il va s’allonger, il est fatigué. Nathan affirme qu’il a passé le week-end au lit avec des somnifères. Vincent ne sait plus quoi faire pour lui.

Blanche est à l’hôtel. Elle a pris sa douche. Mirta les aide comme elle peut. Les ouvriers qu’elles ont appelés ne sont pas libres avant quinze jours. Coralie arrive pour prendre sa douche.

Samia est avec Patrick. Il espère que Douala sera de meilleure humeur que la semaine dernière. JF leur précise qu’ils ont été très lourds avec elle. Douala arrive mais ne parle à personne. Pour JF elle n’est pas énervée mais blessée. Samia le trouve mignon quand il s’inquiète pour sa chérie. Il leur demande de lever le pied. Ils reconnaissent que la situation est blessante. Patrick a une idée pour lui rendre le sourire, un petit moment avec JF.

Blanche est chez elle avec Coralie. Elles étaient bien avant, elles avaient un appartement vivable. Elles sont maintenant comme des pauvres filles à quémander une douche. Elles ne peuvent même plus se faire à manger normalement tout ça à cause d’un petit tuyau dans les toilettes. Coralie propose de faire le boulot elles-mêmes. Blanche est incapable de souder ce robinet sur un tuyau. Pour Coralie il faut juste boucher le tuyau, il faut juste utiliser sa tête.

Douala n’est toujours pas sortie de son bureau. JF affirme qu’elle ne va pas bien. Samia veut lui proposer de manger avec eux. Pour JF si elle fait la tête c’est de leur faute. Patrick veut rattraper le coup, ils vont montrer qu’ils sont passés à autre chose. Ils vont se remettre au travail et lui montrer.

Guillaume dort, Adriana est avec lui. Il lui demande de le laisser dormir, mais il aura tout le temps pour ça bientôt. De toute façon personne ne peut rien faire pour lui, pas un individu ne peut le soulager. Pour Maria il prend la mauvaise route. Il veut donner un sens à tout ça. Mais il va mourir, c’est une question de semaines voire de jours. Cela ne sert à rien d’aider cette fille. Il veut lui apporter un peu de bonheur. Pour elle il va perdre son temps, la seule chose qu’il doit faire c’est accepter qu’il va disparaitre. Il crie, elle doit le laisser tranquille. Nathan arrive et demande si tout va bien.

Vincent va voir Caroline. Il est désolé de venir la voir au milieu de ses consultations mais Guillaume va vraiment très mal. Elle n’a pas su ce qui s’était passé. Il prétend qu’un type en voulait à son argent. Vincent vient lui demander de l’aider. Elle lui a recommandé un confrère et c’est tout ce qu’elle peut faire pour lui. Il est outré, mais elle a agi en professionnelle. Il lui demande de se montrer un peu plus humaine. Elle sait qu’il va très mal et qu’il a besoin de parler à un professionnel pour faire le point. Eux deux ça n’a pas marché et ils ne vont pas se faire de mal davantage. Pour lui si elle avait de la compassion elle l’aiderait.

Patrick est dans sa voiture avec Douala. Ils attendent un suspect. Patrick tente de discuter mais elle est de mauvaise humeur. Il voulait juste briser la glace mais elle n’a pas envie de parler. Il sait très bien qu’elle fait la tête et il serait bien qu’ils puissent parler de ce qui s’est passé la semaine dernière. Elle l’embrasse au moment où le suspect passe pour ne pas qu’il se doute de quoique ce soit.

Blanche et Coralie font les réparations elles-mêmes. Coralie reçoit toute l’eau sur elle, le bouchon lui a pété en pleine tête. Elle l’avait bien collé. Il peut résister à l’eau mais pas à la pression. Le bon côté des choses est qu’elle a pris sa douche.

Le suspect a été interpelé. Douala s’est fait mal au genou en tombant. Il les a bien fait courir. Patrick lui présente ses excuses pour la semaine dernière, ils ont été très cons. Tout le monde s’est ressaisi. Elle sera fière de son équipe, ils ont de la chance de l’avoir ici. Elle n’en est pas si sure.

Benoit est avec Blanche et Coralie chez elles. Il leur a réparé l’eau. Il a changé le mécanisme de la chasse d’eau. Demain elles attaquent le ponçage des murs. Il est étonné. Il a des doutes sur leurs compétences en bricolage mais elles n’ont pas forcément besoin d’un homme.

Wanda est avec le banquier. Barbara lui a conseillé de venir le voir. Il lui demande quel est son projet. Elle est étonnée qu’il faille un projet pour pouvoir emprunter. Elle est libre d’utiliser l’argent comme elle le veut. Elle veut profiter de la vie. Elle veut emprunter 2000 euros. Elle a le minimum vieillesse et une activité très lucrative, un peu hors norme. Il lui demande si elle a des enfants et la profession de sa fille. Elle est fonctionnaire. Il accepte qu’elle fasse un prêt.

Caroline va voir Nathan. Guillaume commence à devenir incohérent. Nathan ne l’a jamais vu comme ça. Il va mal et il faut qu’il accepte de se faire soigner. Nathan lui demande de faire quelque chose pour lui. Il peut passer la voir quand il rentre. Il est surement parti avec ses clés de voiture. Il est bourré de médicaments depuis vendredi. Elle tente de le joindre.

Benoit est à une terrasse avec Douala. Elle veut absolument qu’ils se voient ce soir. Elle part à Paris dans deux semaines. Elle est arrivée au bout de quelque chose. Il est temps pour elle d’aller voir ailleurs, elle a besoin de changement, elle a toujours fonctionné comme ça. Elle va lui manquer et c’est réciproque. Elle a été affectée à la police criminelle. Elle lui demande de ne pas en parler.

Guillaume est dans sa voiture, Adriana à ses côtés. Elle lui suggère de ne pas répondre à Caroline, cela ne servira à rien de lui dire au revoir. Il doit démarrer et foncer sans se poser de questions. Il abrège une situation qui est insupportable. Il veut quand même écouter le message de Caroline. Elle est désolée pour ce qu’elle a dit vendredi. Elle ne le laissera pas tomber mais il doit lui dire ce qui se passe. Pour Adriana personne ne peut l’aider, elle lui demande d’enlever sa ceinture et d’accélérer. Il le fait mais renonce à aller plus loin.

Partager cet article

Published by cécile
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 19:29

Guillaume regarde la photo de la cliente de la banque, Maria. Adriana voit qu’il n’arrive pas à se la sortir de la tête. Il a fouillé dans ses affaires et volé cette photo. Il sait qu’elle est seule et qu’elle n’a pas beaucoup d’argent, son frigo est vide. Il trouve cela touchant. Il se demande s’il n’est pas en train de devenir dingue. Pour elle il se comporte bizarrement mais ça fait déjà un moment. Nathan se lève. Il regarde la photo. Il demande qui c’est. Il ne sait pas, il l’a trouvée dans la rue. Elle est super canon.

JF est avec Caroline. Il ne comprend pas ce qui se passe avec Guillaume et il lui demande s’ils se voient de temps en temps. Il est difficile à joindre et c’est agaçant. Il a encore ses soucis de santé. Il a toujours cette douleur dans la poitrine. Elle lui demande si c’est une douleur constante. C’est le cas. Elle pense que ça pourrait être de l’anxiété. Il a vraiment mal. Il a le sentiment que quelqu’un l’écrase, mais il ne pense à personne en particulier. Il se demande si Guillaume a des soucis. Elle a l’impression qu’il parle de Guillaume pour éviter de parler du sujet essentiel. Il le reconnait mais c’est difficile. Il lui parle de Douala.

Les ouvriers arrivent chez Blanche. Elle leur demande ce qu’ils ont fait, ils ont disparu pendant deux jours. Elles n'ont pas pu vivre pendant ce temps. Il est désolé, mais ils ne peuvent pas les laisser comme ça. La mère du patron est très malade. Ils ont du aller la voir. Pour elle, ils auraient pu passer un coup de fil pour prévenir. Elle demande des nouvelles de cette dame et leur demande de se remettre au travail.

Barbara est dans sa chambre avec Abdel. Elle a rdv avec un organisme de crédit. Il lui suggère de se méfier, ce genre de prêt est dangereux. Il ne veut pas qu’elle parte sur des mauvaises bases.

Coralie est avec Blanche. Les ouvriers sont revenus. Il faut être toujours derrière eux. Elles vont les surveiller en permanence.

Roland est au bar avec Barbara. La brandade est toujours au four. Elle l’a faite à sa façon. Il lui demande de la faire façon Roland. Barbara parle de son projet à Benoit. Elle ne peut pas demander à Roland de lui prêter sa cuisine. Benoit lui prêtera la sienne, et en échange elle lui laisse des petits plats.

Blanche travaille sur son ordinnateur. Les ouvriers boivent des bières et ont mis la musique trop fort. Elle leur demande de baisser, ils le font. Ils affirment que c’est une musique d’Albanie. Mais elle leur rappelle que cela fait une heure et demie qu’ils ont arrêté de travailler et il serait peut-être temps de reprendre. Ils ne peuvent pas car l’enduit n’est pas sec donc pas de peinture. Il sera sec dans trois heures.

Guillaume entre chez la jeune fille et il lui dépose de quoi se nourrir. Il voit son courrier, des recommandés. Il semble embarassé. Un homme entre et saccage la maison. Il est armé et pointe son arme sur Guillaume, lui demandant ce qu’il fait là. Guillaume ne partira pas et veut savoir pourquoi il casse tout. L’homme va s’énerver et tirer. Guillaume garde son sang froid. De toute façon il est déjà mort. Il lui demande de tirer. L’homme lui met un coup.

Barbara montre son projet au banquier. Il trouve que son projet est intéressant, elle est une femme pleine d’avenir. Son dossier donne envie de manger, et il est certain qu’ils vont faire de bonnes affaires ensemble. Ils soutiennent les jeunes entrepreneurs comme elle. Elle est heureuse de l’entendre. Elle voudrait emprunter 7500 euros. Il accepte. Les taux d’intérêts sont variables. Ils n’ont pas le choix. Elle trouve que c’est un peu risqué. Elle a peur de ne pas arriver à rembourser. Il pourra renégocier le prêt.

Blanche fouille dans la poubelle et y trouve son vase cassé. Il dit ne pas savoir ce que c’est, il n’a rien cassé. Pour elle il est un menteur, et il se braque. Eux ils ne mentent pas. Elle tenait beaucoup à ce vase. Elle retirera son prix sur leur argent. Le patron arrive et ils discutent entre eux. Ils s’en vont, elle insiste pour qu’ils restent mais ce n’est pas leur problème si ça n’est pas habitable.

Maria appelle la police, un homme est rentré chez elle. C’est Guillaume qui est assomé par terre. Elle prend un couteau tandis que Guillaume se relève. Il ne doit pas l’approcher. Il ne sait plus pourquoi il est là. Il y a un type qui est venu là, il était armé et il l’a frappé. La police arrive. Il s’en va.

Thomas, Wanda et Barbara sont chez Benoit. Elle a préparé des petits plats, ils se régalent. Il y a même du caviar. Benoit n’a jamais mangé de caviar aussi bon. Ils voient qu’elle a du talent. Elle peut voler de ses propres ailes.

Blanche est sur son canapé. Coralie arrive. Les albanais ne reviendront pas, ce sont des menteurs. Ils sont partis d’eux-mêmes. Elle les a traités de menteurs et ils l’ont mal pris. Elle peut tout supporter mais pas le mensonge. Coralie lui avoue que c’est elle qui a cassé le vase, elle n’a pas eu le temps de lui en parler.

Barbara est à l’hôtel avec Abdel. Wanda est là, et ils ont apprécié ses préparations. Elle a fait un prêt plus important. Elle a emprunté 14000 euros. Pour Wanda il faut en profiter et de nos jours tout le monde vit à crédit. Elle va aller les voir aussi pour se faire des petits plaisirs. Barbara ne s’inquiète pas, elle arrivera peut-être à rembourser plus vite que prévu.

Guillaume va voir Caroline. Il a pris un coup sur la tête. Elle va appeler le samu, il refuse. Elle sait que ça ne va pas et il va devoir se reprendre car il va craquer. C’est comme s’il s’enfonçait dans la mer, personne ne peut l’aider et lui il continue à avancer, il se retrouve tout seul. Il croit qu’il est en train de devenir fou.

Partager cet article

Published by cécile
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 19:05

Nathan est chez son père. Vincent arrive, il veut voir Guillaume mais il est parti tôt ce matin. Ils avaient rdv pour un squash et il n’est pas venu. Il avait un truc important à faire. Son comportement est de plus en plus bizarre. Il ne sait jamais dans quel état il va le retrouver. Nathan se souvient du moment où il est parti au Laos. Vincent ne l’a pas vu aussi perturbé depuis la mort d’Adriana. Nathan lui parle de l’argent qu’il dépense. Il a touché 200000 euros. C’est surement pour ça qu’il est un peu déboussolé. Si ce n’est que ça ça lui passera.

Guillaume est avec la femme de l’agence. Il lui parle de la cliente mais elle ne se souvient plus d’elle. Elle voit beaucoup de clients, mais ça lui revient. Il a besoin de son nom et de son adresse, il n’arrête pas de penser à elle et il faut qu’il la rencontre. Ils ne sont pas une agence de rencontre et cela lui est complètement égal. Elle ne lui donnera aucun renseignement concernant cette personne. Il s’énerve et crie. Le banquier arrive. Guillaume lui explique la situation. Il ne veut pas embêter cette fille. Ils sont soumis à un devoir de réserve. Il va rester là jusqu’à ce qu’elle revienne. Anémone arrive.

Abdel est avec Barbara dans leur chambre. Elle cherche du matériel pour son projet. Elle veut se faire des cartes de visite. Il faudrait qu’elle soit prête dans quinze jours.

Guillaume discute avec Anémone et son banquier. Anémone lui demande quel est son souci. Il a croisé une femme et il veut absolument la revoir. Il a besoin de son aide. Elle sera ravie de venir au secours d’un homme aussi charmant. Elle veut savoir quel âge il a mais il ne veut pas répondre. Sa détresse l’a touché. Elle suppose qu’il sera reconnaissant envers la personne qui l’aidera à la retrouver. Il affirme que oui et elle demande à ce qu’ils donnent l’adresse de cette cliente.

Roland est en cuisine avec Barbara. Il critique son plat qui n’est pas assez salé. Thomas voit qu’elle est super zen, lui il l’aurait envoyé promener. Bientôt elle pourra faire ce qu’elle veut. Elle va développer une activité en dehors de ses horaires ici.

Douala est au commissariat. Les photos sont affichées et cela fait rire tout le monde. Patrick et Samia n’y sont pour rien, ils ont trouvé ça en arrivant. Ils ne se seraient pas permis. Elle n’y croit pas et les enlève. Ils ont un fou rire.

Guillaume et Adriana observent la cliente qui a l’air triste. Il se demande ce qui peut lui arriver. Il sait qu’il ne l’a pas croisée par hasard. Pour Adriana, les femmes désespérées ont toujours été son truc. Il a souffert de ne pas avoir pu sauver Adriana. Elle pense qu’il a besoin de l’aider pour oublier ses derniers instants et elle espère qu’il aura le temps d’atteindre son but.

Barbara est avec Abdel. Elle a des ustensiles pour cuisiner. Elle s’est achetée des couteaux. Elle reçoit un appel, il semble y avoir un souci avec son prêt. Elle le prend mal car ils ne l’aident pas à monter son projet. Elle ne pourra pas payer ses couteaux qui lui ont couté 800 euros. Charles lui conseille de s’adresser à Guillaume qui lui a donné de l’argent, il en fait profiter tous ses proches.

JF est avec Patrick. JF est outré par ce qu’ils ont fait. Patrick et Samia se moquent de lui. Il est scandalisé. Mais ils lui demandent d’assumer. Il n’a pas déconné, il ne s’est rien passé, elle s’est endormie.

Guillaume est avec la cliente. Il voulait juste lui parler. Elle lui demande comment il sait toutes ces infos sur elle. C’est le banquier qui l’a aidé. Elle n’a rien à lui dire. Lui aussi il a eu des moments difficiles. Elle se fout de ce qu’il veut, elle veut juste qu’il la lâche et elle s’en va.

Vincent voit Caroline à la terrasse ainsi que Charles. Vincent veut savoir pourquoi il a déchiré son chèque sur la place. Il était en bois. Il croyait Guillaume honnête. C’était un chèque de 500 euros. Il a trouvé la plaisanterie mauvaise.

Douala est avec son équipe. Elle leur demande où ils en sont dans les affaires. Patrick ne cesse de faire des allusions mais elle se met en colère et s’en va.

Barbara voit Guillaume et le remercie pour son gros pourboire de la fois dernière. Elle veut se lancer dans la cuisine à domicile et elle espère pouvoir y arriver. La banque ne veut pas lui prêter de l’argent. Elle a pensé à lui, elle sait qu’il a gagné beaucoup d’argent et elle voudrait qu’il l’aide. S’il le fait pour elle il va devoir le faire pour tout le monde. Il ne peut pas sponsoriser tous les gens du Mistral. Elle insiste. Il lui conseille un organisme de crédit qui lui prêtera à coup sur.

JF va voir Douala qui a les larmes aux yeux. JF ne supporte plus la situation. Cette histoire dégrade leur situation professionnelle. Elle lui présente ses excuses en tant que supérieure hiérarchique. Il lui a préparé sa demande de mutation mais elle refuse. Ce n’est pas à lui d’assumer ses erreurs. Elle a besoin d’être seule.

Vincent va voir Guillaume. Ils devaient jouer ensemble ce matin. Il a discuté avec Nathan et son fils aussi le trouve bizarre. Sa façon de se comporter avec lui est bizarre. Il s’énerve, il ne peut pas être toujours gentil. Et il a croisé Charles à qui il a fait un chèque. Il lui demande s’il a cet argent. Il n’a pas pu l’encaisser. S’il a des problèmes d’argent il peut lui en parler. Guillaume est agacé par ses questions. Vincent voit qu’il n’est pas dans son état normal, on dirait qu’il a pris quelque chose. Guillaume lui demande de le laisser tranquille, Vincent s’en va.

Guillaume est avec Adriana. Il voit la cliente mais il ne veut pas la suivre. Elle a l’air seule. Adriana veut en savoir plus. Elle y va. Elle lui précise qu’il ne risque rien et qu’il va bientôt mourir. Il entre chez elle.

Partager cet article

Published by cécile
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 19:17

Guillaume est chez lui, il regarde un tracte. Nathan arrive et lui donne un courrier du docteur. Il affirme que c’est celui qui le harcelait. Nathan lui annonce que son chèque n’est pas passé auprès de la banque. Il va voir ça avec eux. Nathan trouve ça bizarre et ne s’imagine pas que son père est à découvert. Le casino n’a pas du virer les fonds. Nathan lui demande combien il a gagné. Il dit avoir gagné 200000 euros.

Caroline est avec son psy. Aujourd’hui elle peut dire qu’elle a tiré un trait définitif sur Guillaume. Elle est consciente que c’est une grande victoire. L’objectif est de rencontrer quelqu’un d’autre. L’homme ne la sent pas convaincue. Elle ressent juste un vide. Elle a l’impression d’avoir tué quelque chose en elle. Elle a l’impression de ne plus avoir aucune raison de vivre. C’est comme si elle était condamnée à ne plus rien ressentir. Elle est malheureuse.

Blanche demande aux ouvriers de faire un peu attention. Il est désolé mais les travaux c’est toujours comme ça. Ils ne doivent pas faire tremper les outils dans l’eau. Il lui demande où ils vont nettoyer. Ils peuvent nettoyer et ranger. Il leur demande de rester cool avec eux car ça reste des travaux. Le mécanisme WC est cassé et ils vont devoir le changer. Ils vont aller acheter le matériel ensemble. Blanche lui précise que les travaux n’avancent pas pendant ce temps. Elle leur demande de se dépêcher. Il faut de l’argent pour le mécanisme, 50 euros.

Douala arrive au commissariat et voit JF. Elle lui demande pourquoi il lui a raconté des bêtises. Il a dit qu’il ne savait pas pourquoi elle est arrivée en cellule de dégrisement. Il était de garde toute la nuit. Il dit être un peu fatigué. Pour elle il savait forcément pourquoi elle est arrivée là. Il avait des interventions et beaucoup de travail. Elle lui demande quel est le problème. Il avoue s’être endormi donc il ne sait pas ce qui s’est passé. Elle va devoir regarder les vidéos à cause de lui.

Guillaume est avec Adriana à la banque. Il ne veut pas ouvrir son courrier du professeur. Elle lui demande de l’ouvrir. Il crie et lui demande de le lâcher. Une femme l’entend crier tout seul. Adriana insiste et il déchire le courrier. La femme lui demande s’il est sur que ça va. Il est juste un peu nerveux. Il est énervé à cause de son crédit. Mais ils sont là pour trouver des solutions de crédit à leurs clients.

Samia est avec Douala. Douala veut regarder les vidéos. Elle n’est pas au top de sa forme. Samia la laisse regarder toute seule. Il y a une coupure de courant.

Blanche et Coralie sont chez elles. Les ouvriers ne sont pas revenus. Blanche les a appelés et ils ne répondent pas. Ils n’ont rien rangé et cela fait 4 heures qu’elle les attend. Ils ont pris ses 50 euros. Coralie la rassure, les travaux c’est toujours comme ça. Blanche espère qu’ils vont revenir car elles ne peuvent rien faire. Ils ont coupé l’eau avant de partir. Il faut trouver le robinet d’arrivée d’eau.

Samia est au commissariat avec JF. Il se cache et elle lui demande pourquoi il fait cela. Elle devine que la coupure de courant c’est lui. Douala demande à visionner les vidéos et le courant se coupe. Il ne peut pas dire ce qu’elle verra sur cette vidéo. Il a fait une bêtise. Elle insiste pour qu’il le dise. Il refuse. Il sait que ça va lui péter à la figure mais il ne peut rien faire pour l’empêcher.

Guillaume est avec un banquier. Il parle de sa nouvelle discipline en médecine. Il aurait besoin de 100000 euros. Un peu plus serait l’idéal mais il n’avait pas envie de demander trop. Eux ils raisonnent projet. Ils misent sur des entrepreneurs. Il est médecin donc il peut demander jusqu’à 140000 euros. Guillaume ne se fait pas de soucis là-dessus, il pourra rembourser. Il en aura besoin assez rapidement. Ils peuvent signer tout de suite pour débloquer les fonds. Il les aura très vite.

Coralie va chez Benoit pour aller aux toilettes. Benoit doit aller chez des copains. Elle doit aussi prendre une douche. Les ouvriers ont coupé l’eau et ils ne sont pas revenus. Blanche va arriver pour prendre un bain. Benoit doit partir. Coralie lui suggère de faire venir ses potes. Il la met dehors elle n’a qu’à faire pipi dans le couloir.

La femme de l’agence est avec une cliente en larmes. Elle ne trouve pas un formulaire important. La femme lui demande de se dépêcher. Guillaume lui retrouve son papier. Guillaume veut rester dans la salle d’attente mais elle refuse.

JF va voir Douala dans son bureau. Il y a des choses qu’il vaut mieux affronter sans attendre, il a les vidéos. Il sait ce qui s’est passé. Elle est devant le commissariat dans un état second. Une voiture de police arrive. Il tente de la convaincre de ne pas regarder l il l’aborde. Elle rie puis veut déshabiller JF. Il lui demande de se calmer. Elle insiste et ils finissent par s’embrasser. Ils montent dans le fourgon. Elle n’en revient pas.

La cliente sort de la banque et Guillaume l’aborde. Il lui propose d’aller boire un verre. Il ne veut pas la draguer mais juste parler un peu. Elle a des soucis mais il ne pourra pas l’aider. Elle lui suggère de profiter du délai de rétractation et de partir. Si elle pouvait revenir en arrière elle le ferait. Elle s’en va, il doit la laisser tranquille.

Blanche et Coralie sont chez elles. Elles ont pris une pizza. Benoit a dit à Coralie qu’ils ont surement plusieurs chantiers. Plus personne ne veut d’elles.

Guillaume est avec Adriana. Ils parlent de la cliente de la banque. Il l’a trouvée émouvante. Sa détresse l’a touché. Il voudrait l’aider. Adriana lui demande s’il va lui donner de l’argent. Il va retrouver cette fille et il va l’aider.

Partager cet article

Published by cécile
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 19:19

Guillaume dort sur son canapé. Nathan se lève. Guillaume n’a pas bien dormi. Nathan lui demande combien il a gagné au casino mais il ne veut pas en parler. Nathan voudrait ressembler à un vrai prof à la rentrée et se rhabiller. Guiillaume lui fait un chèque, il achètera ce qu’il veut.

Douala est en cellule de dégrisement. JF est avec elle. Elle était au bal des pompiers, elle a dansé, parlé et elle a bu. Elle lui demande si c’est tout ce qu’elle a fait. Elle ne se souvient pas de grand-chose. Elle se demande comment elle a atterri ici. Il va demander à des collègues, mais elle lui demande de n’en parler à personne. Elle lui demande d’arrêter de parler si fort et d’aller lui chercher un éthylotest.

Guillaume s’installe à la terrasse. Charles le rejoint. Il lui demande si tout va bien. Lui il se débrouille en faisant des petits boulots à droite à gauche. Il fait tout ce qu’il trouve. Et s’il a besoin il peut lui donner un petit coup de main. Guillaume sort son chéquier et lui demande combien il demande. Il sait qu’il a de l’argent et il veut en profiter donc il lui demande combien il met. Il ne sait pas. Il lui fait un gros chèque. Charles voit qu’il est généreux mais il peut lui rendre un service pour le remercier. Il veut juste être seul. Charles s’en va et le remercie.

Blanche est chez elle avec Coralie. Les Arméniens arrivent avec leur matériel. Elles ont tout rangé et mis les objets fragiles dans les placards. Elle leur demande par quelle pièce ils vont commencer. Mais ils ne comprennent pas tout. Coralie sait que Blanche est un peu stressée mais elle leur demande de les laisser tranquilles. Les hommes vont commencer par la peinture mais les femmes leur précisent que c’est plus urgent de faire les WC. L’interprète demande à son patron qui semble s’énerver. L’interprète affirme qu’il n‘y a pas de problèmes. Les femmes ont vu qu’il n’était pas content mais il n’y a pas de problème selon lui.

Douala est au bar avec Thomas. Elle a beaucoup bu hier soir. Thomas se souvient dans quel état elle était. Elle a un trou, elle s’est réveillée au commissariat. Elle est venue au bar vers minuit en hurlant qu’elle voulait faire l’amour. Tous les hommes du quartier sont au courant maintenant. Il n’a appelé personne et il l’a laissée partir. Elle est allée sonner chez Benoit.

Guillaume est avec son banquier. Guillaume est un inconnu pour le nouveau chef d’agence qui a du mal à accepter sa situation. Son découvert s’est encore creusé. Son découvert a atteint les 25200 euros. Guillaume lui précise qu’il attend son prêt, mais ils ne peuvent pas lui accorder. Il est médecin et cela fait dix ans qu’il est chez eux. Il n’a pas eu un découvert. Mais les décisions ne viennent pas de lui. C’est difficile d’obtenir des prêts aujourd’hui. Il ne peut pas faire marcher sa petite entreprise si les banques ne font pas leur travail. Il doit monter un projet un peu plus solide et rééssayer dans quelques mois. Il n’a pas le temps et il lui faut cet argent maintenant. Il s’énerve et agresse le banquier en l’insultant d’escroc.

Douala va voir Benoit chez lui. Il lui demande si elle va lui refaire le même numéro. Elle vit un vrai cauchemar. Il l’a rarement vue aussi éméchée. Elle ne se souvient plus de rien. Elle lui a sauté dessus et lui a arraché son t-shirt Elle lui a dit qu’il était un garde républicain et qu’il devait obéir à tous ses ordres. Il n’a pas obéi et il ne profite pas d’une femme qui n’est pas dans son état normal. Elle s’est réveillée en cellule de dégrisement et ne sait pas comment c’est possible.

Blanche et Coralie sont à la terrasse. Blanche pense qu’elles n’auraient pas du engager ces deux hommes. Coralie lui demande de voir le bon côté des choses, et elles auront un très bel appartement. Thomas a un copain qui a fini sous anti-dépresseurs à cause de ses travaux. Ils lui ont saccagé son logement. Il a refusé de payer et ils sont partis avec l’électroménager. Il plaisante, tout va bien se passer. Elle préfère partir.

Guillaume retrouve Adriana, il essaie de fuir mais il la voit partout. Il part en courant mais elle est toujours sur son chemin.

Coralie et Thomas sont dans l’appartement. Les ouvriers ont tout bâché mais n’ont pas commencé les toilettes. Thomas en profite pour regarder les fesses de l’ouvrier qui s’abaisse et Coralie fait de même. L’homme finit par se relever et Thomas retourne au bar lorsqu’il s’adresse à lui. Coralie les laisse également.

Guillaume discute avec Adriana. Elle lui demande ce qui lui a pris d’acheter un bijou aussi cher. C’est l’idée de Vincent. Il cherche le bijou mais pour elle il ne le retrouvera pas. Il fait n’importe quoi et ne va laisser que des dettes à Nathan. Il lui demande de le laisser tranquille. Pour elle il doit dire la vérité aux gens qu’il aime. Il s’énerve et veut qu’elle lui foute la paix. S’il continue il va tout perdre avant de mourir.

JF est avec Samia. Il a quelque chose à lui demander. Il faut supprimer les caméras de vidéosurveillance. C’est Douala qui l’a demandé. Il a du mal à s’expliquer. Il affirme que Douala était complètement ivre. Pour elle ce n’est pas grave, elle a bu elle assume.

Coralie est avec Blanche dans l’appartement. Les ouvriers n’ont pas rangé, mais Coralie lui précise qu’ils ne vont pas bâcher tous les matins. Mais les outils trempent dans l’eau. Il faut qu’ils fassent un minimum attention. Ils nettoient leurs pinceaux dans la tasse de Noé. On voit bien que ça appartient à un enfant. Coralie reconnait qu’ils ne sont pas très fins mais l’essentiel est qu’ils fassent bien leur boulot. Blanche veut tout arrêter mais elle ne peut pas une fois que c’est commencé. Les toilettes sont réparées. Coralie avoue qu’elles ne sont pas réparées.

Vincent est avec Anémone. Il veut devenir actionnaire et il peut aller jusqu’à 80000 euros. Elle ne peut pas l’aider. Il ne peut pas sortir 150000 euros. Guillaume arrive mais Vincent est occupé. Elle s’en va. Elle lui demande de réfléchir à sa proposition.

Benoit est chez lui. Coralie et Blanche arrivent. Elle lui demandent si elles peuvent utiliser ses toilettes. Si tout va bien, c’est la dernière fois qu’elles le dérangent. Elle a hâte que ça soit terminé. Il lui précise que pour les travaux on sait quand ça commence. Il a déjà mangé, il a pris chez un traiteur. Ca donne faim. Elle adore. Elle est intéressée. Il lui propose de gouter. Coralie goute à son tour.

Guillaume est avec Vincent. Vincent voit que ça na va pas fort. Guillaume lui demande s’il aurait la patience de l’écouter. Il le fait depuis longtemps. Il ne trouve pas les mots. Il veut aller faire un squash, finalement il n’avait rien à dire. Vincent ne comprend pas, il arrive avec une tête d’enterrement et là il veut aller faire un squash. Il a besoin de se dépenser. Il prend une enveloppe sur la table.

Partager cet article

Published by cécile
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog